• Le Christ a-t-il vraiment ressuscité ?

     

    Le Christ a-t-il vraiment ressuscité ?

    Le plus grand miracle ou la plus grande illusion de l'histoire ? Comment faut-il appeler la résurrection d'entre les morts de Jésus, le Christ ?
    Cet épisode est relaté dans les quatre évangiles.
    Cette croyance de la résurrection data des jours qui suivirent la mort de Jésus.

    Nous allons présenter un résumé de chacun des récits de cet évènement afin de les comparer ou de les opposer.

    Selon Saint Marc

     

    Le Christ a-t-il vraiment ressuscité ? 

    Marc raconte que Jésus fut flagellé et durement traité par les soldats romains qui le frappèrent, le couronnèrent d'épines et le crucifièrent. Jésus mourut à la neuvième heure (trois heures de l'après-midi) et fut mit au tombeau avant le début du sabbat (six heures de l'après-midi) pour en respecter la trêve.
    Joseph d'Arimathie, un disciple secret de Jésus, entra hardiment chez Pilate, le gouverneur romain, et réclama le corps de Jésus. Pilate s'étonnant qu'il fut déjà mort, s'informa auprès d'un centurion, puis fit remettre le cadavre à Joseph. Celui-ci enveloppa le corps dans un linceul, le déposa dans une tombe taillée à même le roc et en bloqua l'entrée avec une grosse pierre. Marie Madeleine et Marie, la mère de Jésus, regardaient là où Jésus reposait.

     

    Le Christ a-t-il vraiment ressuscité ?

    La fin du vendredi, le samedi et le début du dimanche, soit environ 36 heures, furent comptés par les Juifs comme trois jours. Au lever du soleil, le dimanche, Marie-Madeleine, Marie, mère de Jacques, et Salomé vinrent pour embaumer le corps avec des aromates ; elles se demandaient qui allait leur rouler la pierre obstruant l'entrée du tombeau, lorsqu'elles aperçurent, assis là, un jeune homme vêtu d'une robe blanche. Il leur dit :
    " Ne vous effrayez pas. C'est Jésus que vous chercher, le Nazaréen, le crucifié. Il s'est relevé ; il n'est pas ici. Voici l'endroit où on l'avait mis. Mais allez, dites à ses disciples et à Pierre qu'il vous précède en Galilée ; c'est là que vous le verrez, selon ce qu'il vous a dit. "

    Saisies de stupeur et de tremblements, les femmes s'enfuirent du tombeau et ne dirent rien à personne de leur rencontre.
    Jésus ressuscité apparut d'abord à Marie Madeleine, qui partit l'annoncer à ses disciples ; ceux-ci refusèrent de la croire. Puis il se manifesta sous une forme différente à deux d'entre eux, qui faisait route vers la campagne ; il apparut ensuite aux onze apôtres pendant qu'ils étaient à table, leur reprocha leur incrédulité et les exhorta à prêcher l'Evangile dans le monde entier. Puis il "monta au ciel"

    Le Christ a-t-il vraiment ressuscité ? 

    Selon Saint Matthieu

    Matthieu ajoute aux blessure physique de Jésus des outrage de la part de Sanhédrin (conseil juif). Il raconte aussi que les autorités juives se rappelant la parole du Christ ( "trois jours après, je me relèverai") demandèrent à Pilate de faire garder le sépulcre, de peur que les disciples de Jésus ne viennent dérober son corps la nuit et proclament sa résurrection miraculeuse. Pilate leur répondit de poster leur propre garde, probablement des juifs de la "police du Temple" chargés de maintenir l'ordre dans l'enceinte du lieu sacré, là où aucun non-juif n'était admis.

     

    Le Christ a-t-il vraiment ressuscité ?

    Matthieu omet de citer Salomé, mentionnant seulement la visite au tombeau de deux femmes comme l'aube du premier jour de la semaine commençait à poindre. Une grande secousse accompagna la descente du Ciel de l'ange du Seigneur. " Son aspect était comme l'éclair et son vêtement blanc comme neige. " Il avait roulé la pierre et était dessus. Les gardes retèrent stupéfaits. L'ange s'adressa aux femmes, employant les mêmes termes que le " jeune homme " de saint Marc. Emplies de crainte et d'une grande joie, elles coururent raconter leur aventure aux disciples du Christ.

     

    Le Christ a-t-il vraiment ressuscité ?

      

    Sur le chemin, elles rencontrèrent Jésus lui-même. Celui-ci leur répéta le message de l'ange aux disciples : " Allez en Galilée, c'est là que vous me retrouverez. " Entre-temps, les gardes racontèrent aux Grands Prêtres ce qui était arrivé. Ceux-ci les soudoyèrent afin qu'ils prétendent que, pendant leur sommeil, le corps du Christ avait été dérobé. La rencontre entre Jésus et ses disciples eut lieu sur la montagne de Galilée que leur avait indiquée l'ange. Ils se prosternèrent, mais " quelques-uns furent habités par le doute ". Jésus leur ordonna de répandre la Parole de Dieu dans le monde entier.

    SELON SAINT LUC

    Luc affirme que les femmes regardèrent non seulement le tombeau du Christ, mais aussi la façon dont le corps avait été placé. Le dimanche, Marie Madeleine, Jeanne et Marie, mère de Jacques, et d'autres femmes trouvèrent la pierre enlevée du tombeau et restèrent perplexes en constatant l'absence du corps. Soudain " deux hommes se présentèrent à elles en habit étincelant " et les chargèrent du même message que celui relaté dans les évangiles de saint Marc et de saint Matthieu, ajoutant qu'elles devaient se rappeler la prophétie de Jésus concernant sa mort et sa résurrection. Les femmes racontèrent tout cela aux disciples du Christ ; elles ne furent pas crues, mais Pierre courut au tombeau et ne vit que des bandelettes ; il rentra chez lui, songeur.

     

    Le Christ a-t-il vraiment ressuscité ?

    Puis Luc parle de deux disciples marchant vers Emmaüs, à 12 km de Jérusalem. Jésus fit route avec eux, mais leurs yeux " étaient empêchés " de le reconnaitre. ils lui parlèrent de la crucifixion, du tombeau vide et de l'apparition d'anges affirmant que le Christ était vivant. D'autres disciples se rendirent au tombeau, ils certifièrent que le corps du supplicié ne s'y trouvait plus. Les disciples le convièrent à partager leur repas du soir et le reconnurent lorsqu'il " bénit le pain et le rompit ". Puis il disparut. Ils partirent sur-le-champs à Jérusalem pour informer leurs onze compagnons, lesquels leur racontèrent l'apparition du Seigneur à Pierre.

    Le Christ a-t-il vraiment ressuscité ?

     

    Tandis qu'ils parlaient, Jésus vint parmi eux. Pensant voir un fantôme, ils furent effrayés. Mais Jésus les invita à le toucher, leur montra ses plaies aux mains et aux pieds et mangea devant eux, leur prouvant ainsi qu'il n'était pas un esprit. Il leur dit : " Restez à Jérusalem jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la Puissance d'En Haut. " Jésus les emmena près de Béthanie et il " monta au ciel ". Les disciples regagnèrent Jérusalem, habités par une très grande joie et restèrent continuellement dans le Temple à adorer Dieu.

    SELON SAINT JEAN

     

    Le Christ a-t-il vraiment ressuscité ?

    Saint Jean ajoute qu'un soldat transperça de sa lance le côté de Jésus en croix ; il en sorti " du sang et de l'eau " (description médicalement exacte de la perforation du péricarde), une blessure fatale. Saint Jean parle de la visite, le dimanche matin alors qu'il faisait encore sombre, de Marie Madeleine seulement. Voyant la pierre roulée de devant le tombeau, elle courut vers Pierre et Jean et leur raconta que le corps du Christ avait disparu et que " nous ne savons pas où on l'a mis " ( ce qui indique clairement la présence d'autres personnes ).

     

    Le Christ a-t-il vraiment ressuscité ?

    Les deux disciples partirent en courant. Jean, arriva le premier, regarda à l'intérieur du tombeau, il vit les bandelettes posées là, mais n'entra pas. Pierre qui le suivait pénétra dans le tombeau et vit que le suaire posé sur la tête du Christ n'était pas avec les bandelettes, mais roulé à part. Ils s'en allèrent " émerveillés ". Marie Madeleine retourna au sépulcre ; elle se tenait toute en pleurs, près de la tombe, lorsqu'elle aperçut
    " deux anges ". Ils lui demandèrent pourquoi elle pleurait, elle répondit : " On a enlevé mon Seigneur et j'ignore où on l'a mis. "

    Se retournant, elle vit Jésus, mais ne le reconnut point. Le prenant pour un jardinier, elle lui demanda où avait été déposé le corps de Jésus. Il lui répondit : "Marie", de telle façon qu'elle le reconnut instantanément. Jésus lui demanda de ne plus le toucher et d'aller annoncer à ces disciples qu'il était vivant. Le soir de ce même jour, Jésus apparut aux Apôtres. Thomas, absent à cette occasion, refusa plus tard de croire à la résurrection du Christ tant qu'il n'aurait pas touché ses blessures. Huit jours plus tard, Jésus apparut de nouveau et Thomas fut convaincu.

     

    Le Christ a-t-il vraiment ressuscité ?

    Outre son improbabilité de fait, l'épisode de la résurrection peut être contestée. Les femmes se sont peut-être trompées de tombeau. Cependant, une telle erreur aurait été immédiatement découverte et corrigée.

    Il se peut aussi que Jésus ne soit pas mort sur la croix, mais seulement qu'il ait été victime d'un évanouissement. Après avoir repris connaissance dans le tombeau, il s'en serait échappé, et quelque disciples l'auraient rencontré plus tard. Pourtant, la flagellation romaine était si terrible que la plupart des suppliciés en mouraient. D'autre part, même une courte crucifixion pouvait être fatale. De plus, le coup de lance dans le côté aurait été mortel ; le centurion, probablement habitué, a confirmé la mort du Christ. Et comment Jésus, après de tels supplices, aurait-il pu s'échapper du tombeau ?

    D'autres prétendent que le corps du Christ fut dérobé par quelques-uns de ses disciples, qui abusèrent ainsi leurs compagnons en affirmant que Jésus était ressuscité.

     

    Le Christ a-t-il vraiment ressuscité ?

    Il parait pourtant bien improbable qu'une religion qui s'étendit si rapidement à travers l'Empire romain, et ce malgré de féroces persécutions, repose sur une telle duperie ; surtout si l'on songe que les chefs de cette " conspiration " sont allés héroïquement au martyre sans jamais dévoiler la supercherie.

    Le corps fut-il enlevé par les Romains ou par les Juifs pour " tuer dans l'oeuf " le christianisme naissant ? Dans ce cas, pourquoi ne l'a t-on pas exhibé pour couper court à toutes les rumeurs de résurrection
    du Christ ?  Ou, si le corps avait été caché dans un tombeau, à quelques minutes de Jérusalem, pourquoi ne l'a t-on pas révélé ? La première prédication de Pierre provoqua trois mille conversions. Une réussite impossible pour un sermon s’appuyant sur une duperie qu'on aurait pu facilement démasquer.

     

    Le Christ a-t-il vraiment ressuscité ?

    Les critiques constatent que les Evangiles contiennent moult contradictions. Ce qui prouve bien qu'il n'y eu nulle concertation entre les évangélistes. Ces derniers n'ont cessé d'affirmer au cours de leurs récits leur confiance totale en la nouvelle foi, même s'ils n'ont pas hésité à introduire des détails, comme la non-reconnaissance temporaire de Jésus et le fait qu'ils aient douté. Les récits ont pu être remodelés, comme l'atteste le célèbre érudit N. P. William dans son livre le premier Matin de Pâques. Cependant les événements relatés dans le Nouveau Testament ont pu être racontés par des écrivains pour lesquels une rigoureuse chronologie n'était pas essentielle, mais qui voulaient susciter une dynamique religieuse capable de bouleverser l'Ancien Monde.

    A propos de la résurrection physique du Christ, où toute les hypothèses sont permises, une analyse psychologique pourrait peut-être apporter des éléments nouveaux. Matière à travers la matière, la téléportation d'objets ou même de personnes est un phénomène bien connu, commun dans les récits de spiritisme. Et le don d'ubiquité a été le fait de sœur Marie d'Agreda et, plus récemment de Padre Pio, mort en 1968.

     

    Le Christ a-t-il vraiment ressuscité ?

    Les croyants peuvent aussi trouver dans le Saint Suaire exposé à Turin une nouvelle preuve de la résurrection du Christ ; tandis que les sceptiques maintiennent qu'un " facteur inconnu " mais rationnel convainquit les premiers disciples de l'évidence d'un événement qui n'eut peut-être jamais eu lieu.

    La littérature consacrée au recherches parapsychiques et les archives des amateurs de phénomènes paranormaux penchent pour l'authenticité des miracles. Il n'y a peut-être aucune raison, alors de douter des nombreux miracles du Nouveau Testament.

                                                                                    Extrait de " Inexpliqué " 1981

    A lire aussi : Le Christ parapsychologue


  • Commentaires

    1
    giovanni
    Lundi 21 Avril 2014 à 19:48

    je suis bien d'accord avec vous, et si la crucifiction elle même avait été orchestré par jésus sa compagne marie madeleine et ces plus fidèles disciples judas et joseph avec la complicité de quelques romains qui étaient leurs amis et celui qui lui a lancé la lance pour faire s'écouler un eudème pulmonaire naissant qui était la cause de la mort des crucifié, et qui permis ainsi à jésus après le simulacre de quiter jérusalem avec sa compagne et sa fille sarah et ces amis, bonne journée.


    giovanni

    2
    Flume
    Dimanche 5 Avril 2015 à 19:24

     "La religion est surnaturel" elle se trouve au dessus de la nature donc de toutes les lois existantes, chercher des explications, c'est comme chercher l'inexplicable, notre vie est courte et peu profonde spirituellement, essayons de nous approchez de la perfection divine, cordialement Flume.

    3
    Eric
    Jeudi 18 Février 2016 à 18:21

    Bonjour, voici en complément un bel article sur une source de référence (Aleteia) qui donne de nombreux arguments et évoque les thèses des opposants à la résurrection : http://questions.aleteia.org/articles/77/jesus-est-il-vraiment-ressuscite/

    Eric

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :