• Ange

     

    Ange

    Apparaissant parfois sous la forme de créature de feu, parfois comme des êtres d'aspect androgyne d'une exceptionnelle beauté, vêtus de robes d'une blancheur immaculée, les anges sont en réalité de pur esprits, incorporels et immatériels.

    Leur nom vient du grec angelos " messager ". Ils sont donc des messagers divins, servant d'intermédiaires entre le Dieu créateur et ses créatures humaines. C'est un ange qui apparaît en songe à Joseph pour lui révéler la conception miraculeuse de Jésus ; encore un ange qui l'engage à fuir l'Egypte la colère d'Hérode ; un autre enfin lui prescrit de quitter la terre d'exil et de rentrer à Nazareth.

    Selon la Cabale hébraïque, les anges sont des symbolisations des énergies divines, sans être eux-même des dieux. C'est pourquoi il est théologiquement blasphématoire d'adorer les anges. Il est en revanche permis de les invoquer lors de prières, en leur demandant des intercessions auprès de la divinité. Il ne faut pas confondre, à ce propos, invocation angélique et évocation démoniaque. La première s'identifie à la prière ou à la magie blanche, la seconde, à la magie noire.

    Hiérarchies angéliques

    Ange

    Daniel décrit la multitude des anges comme " un fleuve de feu coulant et sortant de devant l'Eternel. Mille milliers le servaient et dix mille millions se tenaient en sa présence ".

    Les psaumes disent que " le char de Dieu, ce sont des milliers et des milliers d'anges : le Seigneur est au milieu d'eux. "

    Et saint Jean affirme : " Je vis et j'entendis autour du Trône, autour des animaux et des vieillards, la voix d'une multitude d'anges et leur nombre était des myriades et des milliers de milliers. "

    Quant au rabbin cabaliste Isaac Luriah, il a évalué le nombre des anges à soixante myriades.

    Le pseudo Denys l'Aréopagite a établi dans sa Hiérarchie céleste un classement des anges organisé en neuf chœurs et trois triades.

    La première triade comporte les trois premiers ordres des anges :

    Ange

    - Les séraphins ( ce qui signifie " brûlant " ), ange de feu se tenant près du trône de Dieu et doté de six ailes : " deux pour se couvrir la face, deux pour se couvrir les pieds et deux pour voler."

    - Les chérubins qui dispensent la plénitude de leur science et de leur sagesse.

    - Les trônes, fixé de façon immuable au pied du trône divin.

    La deuxième triade est composée des dominations, affranchies de toute entrave, des vertus et des puissances, pleines d'une calme autorité.

    La troisième triade, enfin, plus éloignée de la divinité mais plus proche des hommes, et donc plus accessible, connait les principautés, les archanges et, enfin, les anges. Les plus éminents ou célèbres d'entre-eux se nomment Michel ( dont le nom en hébreu signifie " qui est semblable à Dieu " ), prince des milices célestes ; Gabriel ( la force de Dieu ) , l'ange de l'annonciation à Marie ; et Raphaël ( le remède de Dieu ), envoyer pour guérir Tobie et Sara, dont les prières avaient été prononcées en même temps en présence du Seigneur avant de se révéler à Tobie :
    " Je suis l'ange Raphaël, un des sept qui nous tenons en présence du Seigneur ".

    Certains ange, rebelle à Dieu, ont été déchus sous forme de démons.

    Ange gardiens

    Ange

    Il n'est fait nulle mention des anges gardiens dans la Bible, dont le rôle s'apparente plutôt à celui des génies familiers. Ils accompagnes chaque humain de sa naissance à sa mort, ou plus exactement de sa conception jusqu'à l'au-delà.

    On en fait également mention dans d'autres religions que le christianisme.
    Ainsi dans l'islam, chaque homme possède non pas un mais deux anges gardiens : " Les musulmans croient que les hommes ont chacun deux anges gardiens, dont l'un écrit le bien qu'ils font, et l'autre, le mal. Ces anges sont si bon que quand celui qui est sous leur garde fait une mauvaise action, ils le laissent dormir avant de l'enregistrer, espérant qu'il pourra se repentir à son réveil.
    En Perse, ce ne sont pas deux mais cinq anges personnels qui veillent sur chaque individu : " Les Persans donnent à chaque homme cinq anges gardiens, placés le premier à sa droite pour écrire ses bonnes actions, le second à sa gauche pour écrire les mauvaises, le troisième devant lui pour le conduire, le quatrième derrière pour le garantir et le cinquième devant son front pour tenir son esprit élevé vers le prophète ".

              Extraits de " La petites Encyclopédie du Merveilleux " d'Edouard Brassey

      

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :