• Le Christ parapsychologue

     

    Le Christ parapsychologue

     

    D'après la Bible, Jésus mena une vie tranquille jusqu'à l'âge de trente ans. Puis il fit irruption dans le monde comme un météore. Pendant trois ou quatre années, il enseigna et fit de nombreux miracles en Palestine ; si l'on en croit les récits, il fut en tout cas le plus grand guérisseur jamais rencontré. Ses disciples le reconnurent comme le Messie Tout-Puissant dont les prophètes avaient annoncé la venue. Pour les membres de l'institution religieuse juive, il ne fut qu'un dangereux usurpateur coupable d'avoir fomenté des troubles contre l'occupant romain.

    Le Christ parapsychologue

    Selon les Évangiles Jésus connus son heure de gloire à la fête de Pâques, lorsque les grands prêtres juifs, alliés à un gouverneur romain, le condamnèrent à être crucifié.
    Cela aurait dû marquer la fin de son histoire, mais les disciples de Jésus proclamèrent qu'il était ressuscité d'entre les morts. Ils parcoururent ensuite le monde et prêchèrent avec une telle conviction qu'au bout d'une décennie la nouvelle religion, le christianisme, s'était répandue dans la majeure partie de l'Empire romain.
    Pour l'étude des événements miraculeux tels que les relate le Nouveau Testament, trois éléments sont à prendre en considération : les récits, la véracité des faits rapportés et leur interprétation.

    Le Christ parapsychologue  
     
    Les récits tout d'abord. Mis à part quelques fragments, les manuscrits les plus anciens du Nouveau Testament datent environ du IVè siècle et sont tout bonnement des copies de copies.
    L’Évangile selon saint Marc a été rédigé environ en 65 après J-C, soit approximativement trente années après les événements qu'il rapporte.
    L’Évangile selon saint Luc date probablement de 70 après J-C, celui de saint Matthieu, du Iè siècle, et celui selon saint Jean, de 100 après J-C environ.
    Ces récits s'appuyaient sur des textes plus anciens, issus de tradition orale et déclaration de témoins oculaires, contemporains de Jésus.
    Marc, probablement, reçut des indications de Pierre, le chef des Apôtres, et Luc de Marie, la mère de Jésus.

    Les sceptiques peuvent cependant avancer que les faiblesses de mémoire et l'exagération inconsciente des auteurs ont dénaturé la réalité et que les récits écrits si longtemps après les événements n'ont que peu de valeur.
    Les croyants rétorqueront que le souvenir des contemporains du Christ est à la base des Évangiles, que des faits stupéfiants ont marqué leur mémoire ; de plus, selon eux, l'illusion pure et simple n'aurait pu transfigurer des vies et avoir l'impact sur l'histoire qu'eut le passage sur terre de Jésus.
    La technique du "midrash", ou commentaire enjolivé fut employée par Matthieu. Cette technique intensifie le caractère poétique et symbolique des événements, peut-être merveilleux en eux-même, et crée une atmosphère propice aux miracles.

    Le Christ parapsychologue 
     
    La naissance de jésus, par exemple, fut annoncée aux bergers par l'ange du Seigneur, une étoile scintilla dans le ciel de Bethléem et trois rois mages venus d'Orient visitèrent le nouveau-né. A sa mort, un tremblement de terre secoua Jérusalem, le rideau du Sanctuaire se fendit par le milieu, l'obscurité se fit, et des esprits parcoururent les rues de la ville. Aucun de ces événements n'a pu réellement arriver ; pour les croyants, l'essentiel ne réside pas dans les faits bruts, mais dans les symboles qu'ils expriment.

    La prédiction et la prémonition ont leur place dans le Nouveau Testament, mais seulement d'après certains, dans le domaine de la foi. Jésus sut par trois fois qu'il mourrait à Jérusalem ; il annonça la destruction du Temple qui se produisit 70 ans après lui et prédit le reniement de Pierre. Agabus, un prophète chrétien, prévint Paul que les Juifs de Jérusalem le délivreraient des Romains. Les récits de ces prédictions furent tous écrits après leur accomplissement, ce qui rend nul leur aspect prophétique.

     Les rêves, visions et expériences mystiques abondent dans le Nouveau Testament. Jésus, à son baptême, vit les cieux s'entrouvrir, l'esprit de Dieu descendre sur lui sous la forme d'une colombe, et il entendit une voix du plus profond des cieux qui disait "Celui-ci est mon fils, le bien-aimé qui a toute ma faveur".

    Le Christ parapsychologue

    La conversion de Paul eut lieu sur le chemin de Damas ; il entendit une voix et fut ébloui par une lumière - un éclair- venue du ciel ; il resta aveugle pendant trois jours.
    L'analyse psychologique ne fournit pas une explication satisfaisante à l'expérience de Pierre et Corneille.
    Corneille, centurion romain de la cohorte, eut une vision : un ange de Dieu lui ordonna d'aller quérir Pierre. Pierre à qui la loi juive interdisait de pénétrer dans la maison d'un étranger, vit des créatures "pures et impures" ; une voix parvint jusqu'à lui : "Debout Pierre, tue et mange". Il répondit "Non, je n'ai jamais rien manger de souillé ni d'impur." Et de nouveau une voix retentit : "Ce que Dieu a déclaré pur, toi, ne l'appelle plus souillé." La vision coïncida avec l'arrivée des hommes envoyés par Corneille, et Pierre, perplexe et songeur, rendit visite à ce dernier qui se convertit au christianisme. Pour la première fois, la nouvelle religion était communiquée à un monde étranger.
     
    Les psychologues peuvent voir dans cette histoire un cas inhabituel de perception extra-sensorielle ; les pensées du romain atteignirent Pierre et lui inspirèrent l'idée que "Dieu acceptait tous les hommes". Mais cette vision a une dimension supplémentaire : les communications entre les deux hommes sont le fait de quelque chose ou quelqu'un, une voix s'adresse à Pierre, ou un ange qui avertit Corneille. Quelques parapsychologues , cependant, estiment que la "voix désincarnée" serait l'extériorisation de sa propre conviction intérieure. En effet, on entend plus facilement ce que l'on a besoin d'entendre que ce que l'on veut entendre. Ainsi, les Apôtres percevaient la "Voix de Dieu" aux moments difficiles.
    La théorie de Rex G Stanford considère que les prières sont exaucées non par une quelconque intervention extérieure, mais par celui-là même qui prie à travers l'activation inconsciente d'une forme psychokinésie, seulement en cas de besoin absolu. Ce qui expliquerait certains miracles.

    La mission de jésus sur terre correspondit à une période d'épanchement spirituel qui favorisa peut-être chez les disciples l'éclosion de pouvoirs paranormaux. D'autres faits remarquables, comme "parler en plusieurs langues" peuvent avoir aussi une explication psychologique, ce qui n'est pas le cas des guérisons miraculeuses de Lourdes.
    Les chrétiens préfèrent évaluer chaque miracle individuellement, en harmonie avec leurs croyances. Ainsi, le miracle de Jésus apaisant la tempête est plausible si l'on admet que l'homme est en accord total avec la nature, dont il savait lire les signes.
    Le fait qu'il ait marché sur la mer est un exemple de lévitation, un pouvoir des hommes saints dans de nombreuses cultures.

    Le Christ parapsychologue 
     
    Jésus fut un remarquable guérisseur, cela est essentiel. La littérature consacrée aux phénomènes paranormaux regorge de récits de guérisons dont l'authenticité est indéniable. Et il n'y a aucune raison de douter des exceptionnelles qualités de guérisseur de Jésus.
    La résurrection de la fille du chef Jaïre, auquel il dit "La fillette n'est pas morte, mais elle dort" et celle du fils de la veuve de Naïm sont peut-être des réveils de coma. La résurrection de Lazare est, elle différente. Non seulement elle concerna un homme enseveli depuis quatre jours, mais ce miracle très important qui poussa les autorités à éliminer Jésus n’apparaît pas dans les trois premiers Évangiles. Aujourd'hui, on attribue au chef hindou Sai Baba, la résurrection d'un mort dont le corps aurait réellement commencé à se décomposer, ce qui demeure pour l'instant sujet à caution.

    Le Christ parapsychologue
    Mais pour les chrétiens, le miracle de la résurrection de Jésus trois jours après l’événement le plus significatif et le plus remarquable de tous les temps.
                                                                                  Extrait de " Inexpliqué " 1981
     
     A lire aussi : Le Christ a-t-il vraiment ressuscité ?
     
     

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Avril à 09:28

    Jésus n'a pas" fait irruption dans le monde comme un météore" On le voit à 12 ans, interrogé par les prêtres du temple , qui "étaient stupéfaits pas la sagesse de ses réponses". Il a été éduqué par l'Ordre Essenien" dont Marie et Joseph faisaient aussi partie , et où il a été préparé à sa vie publique de prêcheur et de guérisseur, par un enseignement issu des traditions et des connaissance égyptiennes, héritées de Moïse, qui était lui-même grand Prince "égyptien" donc érudit et grand Maître des Connaissances traditionnelles, et dont la vie spirituelle est bien connue. .Jésus n'est jamais sorti de nulle part, même sa naissance a été annoncée par les prophètes , et sa naissance a été un événement "attendu", et sa destinée connue à l'avance. Lors de sa Consécration au temple, le prêtre Siméon a dit "Mes yeux ont vu l'envoyé de Dieu, je peux mourir maintenant." L'ordre Essenien était un ordre secret à cause de la situation politique et de la secte des pharisiens qui dominait alors....mais secret, ne signifie pas "génération spontanée" !!!

    2
    line
    Dimanche 23 Avril à 08:28

    exact l image de la naissance de jésus dans une etable me fait sourire quand on sait de qu'elles lignées celui ci descend de par ses deux parents. D'où tres jeune beaucoup d'etudes acquises dans toutes les sciences dp,c forcement un grand ecart au niveau intellectuel et instruction etc par rapport au pauvre peuple de l'époque. Jesus a marché sur l'eau et Moise a ecarté la mer lol bref pour moi c'est comme un film tiré sur des faits réels ou on enjolive l'histoire pour qu'elle se vende mieux. Car perso Jesus, Moise, Mahomet, Le Ché, etc etc sont surtout des personnes révolutionnaires qui tentent de sauver le peuple quitte a se mettre a dos leur famille en reniant leur religion, leurs idées etc d'où ils finissent tous mal de la part de ceux qui dirigent le monde forcement des qu'on ouvre trop notre gueule et que cela risque de leur porter prejudice. Evidemment meme sans miracles toute personne que ce soit l'abbé Pierre, Mere Theresa, mais aussi Coluche, Balavoine, ... qui se range du coté du peuple avec des actions concretes sont appelles des Saints hommes. Mais s'ils commencent a faire de la politique en tant que porteur d'une nouvelle parole et d'un nouveau mode de vie critiquant celui en place ... là il a interet d'avoir beaucoup d'amis influents pour le mettre a l'abri s'il tient a sa vie

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :