• La Bible

    La Bible

     

    La Bible est constituée de soixante-six livres écrits sur une période d'environ mille ans. Elle est le fruit d'une tradition orale plus ancienne. Comme la plupart des vieux livres elle relate une série d’événement paranormaux.
    Les psychologues ont étudiés la Bible de façon peu approfondie cependant. En partie ils se méfient des textes anciens dont les auteurs avaient une conception du monde très différent de la leur.
    Beaucoup de gens estiment aussi que les Écritures sont sacro-saintes : la parole de Yahvé doit être acceptée, non étudiée et en aucun cas critiquée.
    Mais il est possible de se maintenir dans un juste milieu : en analysant de manière scientifique la Bible comme n'importe quel autre livre, sans idée préconçue, en admettant l'évolution des connaissances et en respectant tout les points de vues.
    Quelles que soient les conclusions des chercheurs contemporains, la Bible possède une valeur unique.
     
    Il est des phénomènes paranormaux que l'on n rencontre pas dans l'Ancien Testament. Ses rédacteurs, disciples de Yahvé étaient en effet soumis des interdits comme par exemples : "Tu ne permettras pas à un nécromant ou a un devin de vivre."... Leurs "bon" roi les exterminèrent à l'aide d'esprits (médiums). Un seul récit des activités spirites en Israël nous est parvenu : La visite de Saül la nécromancienne d'En-Dor pour connaitre la destinée du prophète Samuel. Cette visite constitue, d'après la Bible, un péché mortel contre Yahvé.
    On remarque dans l'Ancien Testament d'autres phénomènes paranormaux comme la divination, la radiesthésie, les rêves prémonitoires, les expériences mystiques et les guérisons. La divination devait être accomplie sous les auspices de Yahvé. Les "prophètes" de l'Ancien Testament n'étaient pas considérés comme des devins, mais comme des commentateurs politiques et religieux. Ils étaient donc jugés non pas en fonction de l'exactitude de leurs prévisions mais des dieux qu'ils adoraient.
    Les prophètes de Baal étaient des "usurpateurs" car leur foi s'opposait à Yahvé, alors que Jérémie était un vrai "prophète" parce qu'il servait Yahvé, même si parfois ses oracles étaient erronés.
    D'autres personnages conçurent leur propre méthode de divination ou d'interprétation à l'aide de signe ou de symboles. Ainsi Gédéon sut que Yahvé l'assurait de la victoire parce qu'une nuit la rosée tomba sur une toison de laine alors que tout autour le sol resta sec, et la nuit suivante ce fut le contraire (Juges,VI)
      
    Moïse, lorsqu'il trouva de l'eau dans le désert à l'aide de son bâton, dut utiliser des procédés radiosthésiques.
    Les rêves prémonitoire semblent être les phénomènes paranormaux les plus communs de l'Ancien Testament. Jacob eut un songe et... il entendit la promesse faite à son grand-père Abraham : "La terre sur laquelle tu est couché, c'est à toi que je la donnerai ainsi qu'a ta descendance." Joseph eut un songe affirmant son autorité sur toute sa famille ; il interpréta les songes de l'échanson et du panetier, officiers de pharaon emprisonner : Le premier serait rétabli dans sa charge et le second exécuté. Il traduisit aussi le rêve de Pharaon augurant de sept années de grandes abondances suivies de sept années de famine : sept vache grasses dévorées par sept vaches maigres et laides ; ce qui lui valut d'occuper de haute charge.
    Les expériences mystiques varièrent en intensité et en genre suivant les individus.
    Pendant une période difficile de sa vie, Jacob se trouva aux prises avec un agresseur mystérieux.
    Un ange apparut aux parents de Samson et leur annonça la naissance de leur enfant héros ; puis il les quitta dans une grande flamme.
    Le jeune Samuel, grand prophète biblique, connut sa première expérience paranormale lorsqu'il entendit distinctement la voix de Yahvé.
    Tous les prophètes semblent avoir été confrontés à de telles situations, depuis la vision d'Iisaïe " il vit le Seigneur assis dans le Temple sur un trône haut élevé. Des Séraphins se tenaient au dessus de lui"
    On est amené a se poser d'autres questions en lisant les histoires extraordinaires des héros populaires bibliques.
    Des personnages comme le roi Arthur ou Robin des Bois, dont l'existence historique est certaine, seraient entourés d'une légende exagérée. Tandis que les chrétiens refusent de trouver de telles outrances dans la Bible. Les chercheurs le plus sérieux pensent que beaucoup d'épisodes comme celui de Samson arrachant les colonne d'un temple de la ville ou celui d'Elisée faisant surnager le fer d'une haches, sont de cette nature. Il estiment en outre que chaque récit doit être étudié selon les principes de la critique historique et littéraire. Mais il est indispensable de trouver un juste milieu.
     
    Les connaissances actuelles montrent que certaines anecdotes considérées au début du XXè siècle comme pure légendes peuvent correspondre à la réalité, en particulier dans le domaine des guérisons qui sont surtout fréquente dans le Nouveau Testament. On en rencontre cependant quelques exemples dans l'ancien. Myriam, punie pour s'être révoltée contre Moïse, fut atteinte de la lèpre, puis guérie grâce aux prière de ce dernier.
    Les Juifs mordus par des serpents dans le désert furent débarrassés du venin en contemplant un serpent de bronze coulé par Moïse.
    Naamân, chef de l'armée du roi d'Aran fut délivré de la lèpre par Elysée,qui, sans l'avoir vu, envoya un messager chargé de lui dire d'aller se baigner sept fois dans le Jourdain.
    Elie redonna vie à un enfant mort, en s'allongeant trois fois sur son corps.
    Elisée utilisa certainement la technique du "bouche à bouche" sur un autre enfant décédé : "Il mit sa bouche sur sa bouche, ses yeux sur ses yeux, ses paumes sur ses paumes, se courba sur l'enfant et la chair de celui-ci se réchauffa."
    On trouve encore beaucoup d'autres analogies avec les phénomènes encore inexpliqués à ce jour. On a pu constater de mystérieuses disparition, comme aujourd'hui d'ailleurs.
    Dans la Genèse on note :
    " Hénoch marcha avec Yahvé, puis disparut car Yahvé l'avait pris"
    Il est écrit que "Moïse fut enseveli par Yahvé et nul connu sa tombe"
    Mais Josèphe, un historien juif, nous raconte que, d'après la légende, "la tempête soufflait au dessus de lui (Moïse) et subitement il disparu dans une vallée.
    Elysée, lui, parla du départ d'Elie, encore en vie dans "un char de feu"
     
    La tempête et le feu étaient des signes de la présence divine, les chérubins et les séraphins étant à l'origine des esprits de tempête et de lumière.
    Le peuple d'Israël fut guidé le jour par une "colonne de nuée et la nuit par une colonne de feu"
    En plusieurs occasion, Yahvé répondit par le feu de façon mystérieuse.
    Le feu envoyé par le ciel dévora les autels dressés par Moïse et Aaron.
    Elie appela le feu divin pour consumer des hommes chargés de l'arrêter.
    De tels événements "étranges" peuvent-ils être expliqués par les lois naturelles ? Après tant de siècles, rien n'a été définitivement prouvé ou réfuté. D'autres exemples dans la Bible de phénomènes paranormaux pourraient bien avoir eu des causes naturelles.
    On peut expliquer les plaies d'Egypte de la façon suivante : Un dépôt excessif d'argile rouge mêlé à de l'eau aurait donné un "sang" stagnant, favorisant la prolifération de grenouilles; celle-ci, une fois mortes, auraient engendré des "moustiques", des larves de mouches responsables de l'horrible peste qui affligea le bétail.
      
    Lorsque les prophètes parlaient de l'avenir, ils y ajoutaient toujours des conditions : "Si tu ne suis pas le chemin de Yahvé, ce (désastre) arrivera.; si tu le suis, il n'arrivera pas."
    Il ne faut pas prendre toute les prophéties à la lettre : "Voici qu'une vierge est enceinte et va enfanter un fil." Cela n'est pas, comme on le croit généralement, la prophétie de la conception virginale du Christ. le mot qui a été traduit par "vierge" désigne en fait "une jeune femme mariées"
    Les prophètes avaient pour but non pas tant de prévoir l'avenir, que de décrire ce qu'ils considéraient comme la volonté de Yahvé à leur époque.
    De cette manière, leurs prophéties se réalisèrent et parvinrent jusqu'à nous, ce qu'ils n'avaient jamais imaginé. Le récit d'Israël concernant la Vierge est un exemple. C'est le Nouveau Testament décrivant la vie miraculeuse de Jésus Christ, qui renferme le plus grand nombre de prophéties aux multiples interprétations.
    Mais cela sera pour une prochaine fois
     
     

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :