• Uri Geller - Les photos impossibles

     

    Uri Geller - Les photos impossibles

    Des centaines de pages seraient nécessaires pour citer tous les rapports scientifiques concernant le sujet miracle de la psychokinésie, tant les expériences auxquelles Geller a accepté de se prêter sont nombreuses, aussi bien aux USA qu'au Canada, au Danemark, au Japon ou en Afrique du Sud.

    La plupart du temps, les comptes rendu des résultats obtenus sont assez proches, dans la forme et dans le fond, de ceux qui viennent d'être évoqué. Cependant, un des compte rendu sort de l'ordinaire. Il concerne une des facultés pshychokinésiques les plus mal connue d'Uri Geller : son pouvoir d'impressionner une pellicule photographique par la seule force de sa pensée.

    C'est Lawrence Fried, le président de l'américan Society of Media Photographers, qui, assisté de deux collaborateur, a surveillé l'expérience et veillé à ce que toute possibilité de trucage soit éliminé.

    On a commencé par confier à Uri Geller un des propre appareil de Lawrence Fried, un Nikon doté d'un objectif nikkor de 50 mm. A l'intérieur du boitier : une pellicule couleur ordinaire. Sur l'objectif, on a posé un cache, que renforçaient deux couches de ruban adhésif argenté. L'objectif était d'ailleurs complètement recouvert de ce ruban adhésif.

    Uri Geller - Les photos impossibles

    Une fois toute ces préparations faites, on revérifie l'ensemble et on tend l'appareil au jeune médium.
    " Geller plaça l'appareil en face de son front, note Lawrence Fried dans son rapport qui sera contresigné par les scientifiques présents, et manipula l'obturateur. Il recommença plusieurs fois, à différente distances de son visage, jusqu'à presser directement l'appareil sur son front. Il continua jusqu'à ce que toutes les photos du chargeur soient prises. "

    Pendant toute l'opération, personne n'a quitté Uri Geller des yeux. Toute manipulation frauduleuse est donc à exclure. De nombreuses photographies du médium en action furent prises en même temps et aucune d'elle n'a pu révéler la plus petite tentative de tricherie.

    " Une fois l'expérience terminée, poursuit le rapport, je pris l'appareil des mains de Geller, enlevai la pellicule et plaçai celle-ci dans la poche intérieure de ma veste. Je ne touchai plus à l'appareil avant d'avoir les résultat de l'expérience. Ce film fut envoyé à un laboratoire de New York pour le développement. J'avais donné des instructions au laboratoire pour qu'on n'apporte aucune modification au film, si celui-ci contenait des photographies..."

    Précisons qu'Uri Geller ne savait absolument pas dans quel laboratoire la pellicule serait développée. Il n'a d'ailleurs jamais paru s'en soucier.

    Uri Geller - Les photos impossibles

    Le film sera développé le ledemain. La dixième photographie présentait une image de Geller, légèrement floue et sous exposée mais incontestable. Il se trouvait sur l'image à l'endroit où il s'était mentalement photographié la veille...

    Cette étonnante expérience complète donc fort bien l'éventail déjà prodigieux des talents psy manifestés par le jeune médium israélien. Comme toutes celles que nous venons de décrire, elle ne peut guère être suspectée de fraude. Il faut remarquer qu'Uri Geller n'avait rien demandé à Lawrence Fried ni à ses assistants ; ce sont eux qui ont voulu vérifier le bien-fondé du scepticisme manifesté à son endroit. Tout comme de nombreux scientifiques qui, au départ, n'avaient pas un préjugé particulièrement favorable en ce qui concerne les facultés parapsychologique !

    Uri Geller - Les photos impossibles

    Il est difficile de nier l'évidence. On a beau arguer de la mise en oeuvre de techniques d'illusionniste, ce genre de test donne à réfléchir. Uri Geller paraît bel et bien doué de la faculté de psychokinésie. Cette faculté ne se limite pas à des modifications au niveau moléculaire des métaux les plus divers ; elle est, effectivement, action de la pensée ou de toute autre force latente du psychisme sur la matière.

    Comme la plupart des scientifiques, qui ont étudié le " cas Geller ", ont pu conclure positivement à la réalité de ses pouvoirs, il ne reste qu'à souhaiter une chose : que l'on aille plus loin dans l'extension des recherches sur ce sujet, et que l'on multiplie ces contrôles en laboratoire, avec des protocoles rigoureux et inattaquables. Il n'y a pas d'autre méthode valable pour faire évoluer la parapsychologie moderne vers son prochain statut de science à part entière.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :