• Ovni - Rencontre du deuxième et du troisième type - 1965

     

    Ovni

    Rencontre de deuxième type : Langenhoe, Essex (Angleterre), 14 septembre 1965

    Il est 1h du matin, Paul Green, ingénieur de 29 ans, roule à moto sur la route qui sépare Colchester de West Marsea, dans le comté d'essex. Il rentre chez lui après avoir passé la soirée avec sa fiancée.
    La moto est en parfait état de marche et il roule à la vitesse de 70 Km/h.

    Quelques minutes plus tard, alors qu'il approche de Langenhoe Hall, il entend un vrombissement aigu à sa gauche, vers l'est. Comme le bruit s'amplifie, il lève la tête, s'attendant à voir passer un avion, mais il ne voit qu'un point bleu lumineux à environ 8 km de la, vers l'est, à la hauteur de Brightlindsea.

    Ovni - Rencontre du deuxième et du troisième type - 1965

    Paul Green ne réalise pas tout de suite que cette lumière vient dans sa direction. Très vite, elle grossi et le bruit devient de plus en plus fort. Alors que l'objet survole Langenhoe March, Paul Green s'aperçoit avec inquiétude que le moteur de sa moto donne des signes de défaillance. Après plusieurs soubresauts, il s'arrête complètement et le phare s'éteint.

    A cet instant, la lumière bleue intermittente n'est plus qu'à 2 km, à l'est de la route. Grâce à l'intensité de la lumière, Paul voit clairement un énorme objet qui ressemble à la partie supérieure d'une toupie.
    " Aussi grande qu'un gazomètre ". Le sommet est en forme de dôme. Des lumières bleues intenses jaillissent de l'intérieur de ce dôme.
    L'objet s'immobilise alors et se met à descendre lentement vers lui.
    Sous le " ventre ", Paul Green aperçoit des objets ronds, placés à égale distance.

    Ovni - Rencontre du deuxième et du troisième type - 1965

    Paul Green descend de sa moto. Comme malgré lui, il se met à marcher en direction de l'objets. Au bout de quelques pas, il s'arrête. Voici ce qu'il a raconté plus tard :

    "J'étais  paralysé, incapable de bouger et de parler. Les lumières bleues étaient si intenses que mes yeux me brûlaient. Elles changeaient au rythme des battements de mon cœur et frappaient ma poitrine. Je tremblais de tout mon corps, comme quelqu'un qui vient de mettre la main sur une clôture électrique. "

    Finalement le bourdonnement diminue et l'ovni descend vers les fermes de Wick. C'est à peu près à ce moment que le scooter que Paul avait dépassé quelques instants plus tôt arrive à sa hauteur et s'arrête. Le motocycliste, un jeune homme en veste de cuir, descend de son engin et fixe les lumières bleues.  Mais Paul ne prend pas le temps de lui parler. Il raconte lui-même la suite de son histoire :

    " C'était comme si un étau me serrait la tête. Au prix d'un grand effort, je me forçai à bouger. Je saisis ma moto et essayai de la remettre en marche. "

    Finalement, il pousse la moto à la main et, après de nombreux essais infructueux, il réussit à la faire démarrer. Il rentre chez lui aussi vite que possible.

    Ovni - Rencontre du deuxième et du troisième type - 1965

    Il est dommage que, perturbé par cette rencontre, il n'ait pas pensé à parler au jeune homme. Il aurait été intéressant de comparer les deux témoignages.

    Paul Green arriva chez lui vers 2h du matin. Il réveilla sa mère, invalide, pour lui raconter son étrange aventure. Le lendemain, ses cheveux et ses vêtements étaient tellement chargés d'électricité statique qu'ils crépitaient continuellement.

    Deux semaines plus tard, le docteur Bernard Finch du magazine Flying Saucer Review vint l'interroger. Il conclut que le récit de Paul Green était véridique. Il déclara que " les symptômes décrits ne peuvent s'expliquer que par les conséquences d'un fort champ magnétique sur le corps
    humain ". Il ajouta que, d'après lui, si le champ magnétique est de très forte puissance, il peut produire une sorte de lumière encore inconnue de notre science.

    L'histoire ne s'arrête pas là.

    Quelques jours après l’incident, Paul discutait avec un ami qui habitait à Shrub End, à 8 km au nord-ouest de Langenhoe. Il confia à Paul que le même soir, à la même heure, il était chez lui lorsque son chien se mit à aboyer. Il ouvrit la porte pour le laisser sortir. C'est alors qu'il vit une lumière bleue dans le ciel au-dessus de lui, en direction du nord-ouest.

    Ovni - Rencontre du deuxième et du troisième type - 1965

    Rencontre du troisième type : Felixstowe Suffolk
    ( Angleterre ), 20 septembre 1965

    Six jours plus tard, à 30 km de Langenhoe, survient un autre incident qui ressemble fort à une rencontre du troisième type,

    Geoffrey Maskey, 25 ans, arrête sa voiture dans Walton Avenue à Felixstowe. Il est accompagné de deux amis, Michael Johnson et Marvis Fordyce. Il est 10 h 30 du soir. Soudain, sans dire un mot, Michael ouvre la porte, sort de la voiture et disparaît dans la nuit. Quelques minutes plus tard Geoffrey et Mavis, qui étaient restés dans la voiture, entendent un vrombissement aigu. Alarmés, ils regardent autour d'eux pour voir d'où vient le bruit. Ils aperçoivent un objet orangé, de forme ovale, d'à peu près 2 m de longueur à environ 30 m au dessus d'eux. La lueur orangée éclaire tout le voisinage.

    Ovni - Rencontre du deuxième et du troisième type - 1965

    Puis, toujours en bourdonnant, l'objet disparaît derrière les arbres, Geoffrey appelle Michael. Comme il n'obtient pas de réponse, il met la voiture en marche, fait une marche arrière et appelle de nouveau.
    Michael apparaît enfin. Il se tient la tête entre les mains et marche en titubant. Ses amis ne comprennent pas d'abord ce qui se passe.
    Ils pensent qu'il plaisante. Mais soudain Michael s'écroule, sans connaissance. Ils se précipitent vers lui, le transportent dans la voiture et le conduisent au plus vite à l'hôpital de Felixstowe,

    Quand Michael reprend conscience, il ne reconnait pas ses amis. Le docteur qui l'examine diagnostique un choc grave, avec trace de brûlures sur la nuque et une bosse dessus l'oreille droite. Par mesure de sécurité, on le fait transporter à l'hôpital d'Ipswich, d'où il sort le lendemain après-midi. Il raconte alors à ses amis " qu'une force l'avait attiré hors de la voiture et qu'un homme entouré de flamme le désignait du doigt ".
    Il est à remarquer que cette " force " n'a eu aucun effet sur les autres témoins de l'incident.

    Ovni - Rencontre du deuxième et du troisième type - 1965

    Le journal local du 21 septembre 1965, commenta brièvement cette rencontre du troisième type : d'après son article, les docteurs de l'hôpital de Felixstowe pensèrent que l'histoire de Mr. Maskey et de Miss Fordyce était une galéjade et ils s'amusèrent beaucoup de cette aventure de Martiens : " Les jeunes gens avaient pris la flamme de l'usine à gaz propane pour un ovni ", déclarèrent-ils. Ce que les témoins nièrent avec force,

    Si on rapproche cet incident de celui de Langenhoe, on ne peut s'empêcher de penser qu'il se passa sans doute quelque chose à Felixstowe.
    Mais quoi ?

      


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :