• Ovni aussi grand qu'un Jumbo - 11 nov 1979

     

    Le dimanche 11 novembre 1979, une Super Caravelle de la compagnie aérienne espagnole TAE se pose à Valence, en Espagne, pour une escale imprévue. Le vol avait eu quatre heure de retard au décollage. Heureusement, la plupart des passagers n'étaient pas conscients de ce qui s'était passé à 7 000 m d'altitude, au-dessus de la Méditerranée, quelques instant plus tôt.

    L'incident avait eu lieu après que l'avion eut survolé Ibiza. Dans une interview avec le journaliste Juan J. Benitez, le commandant, Lerdo de Tejada, déclara que, quelques minutes avant 23 heures, la tour de contrôle de Barcelone lui demandait de mettre sa radio sur la fréquence 121,5 (la longueur d'onde d'urgence). Il capta le sifflement de l'onde, mais ne reçut aucune nouvelle instruction.

    Avant que le capitaine ait pu s'informer, il vit deux lumières rouges très puissantes situées à 9 heures de son appareil. Le commandant Tejada pensa qu'il y avait seulement une seule "chose" qui portait deux lumières. Cet objet se dirigeait vers eux à grande vitesse.

    Il précisera : "Quand nous vîmes cet objet, il se trouvait initialement à
    16 km. Puis les lumières se dirigèrent vers nous et "jouèrent" littéralement avec nous durant 1 km... L'objet se déplaçait de haut en bas, tout autour de nous, et faisait des mouvements qui aurait été quasiment impossible à effectuer pour un engin conventionnel. " 

    Selon le capitaine, l'objet semblait aussi grand qu'un Jumbo jet. "Finalement, dit-il, la vitesse et la proximité de cet objet monstrueux étaient telles que je dus effectuer un brusque virage pour éviter la collision". Le contrôle aérien de Valence fut informé qu'un objet non identifié était resté près de 8 min autour de l'avion. Après le changement de cap, l'ovni suivit encore le jet pendant 50 km.

    Les instrument de la Super Caravelle ne furent pas affectés par l'ovni. Finalement, l'aéroport de Valence fut contacté et donna l'autorisation d'atterrir, quelques minutes avant minuit.

    M. Morlan, directeur de l'aéroport, son contrôleur du trafic et les autres  membres du personnel confirmèrent bien avoir vu un objet extraordinaire, avec plein de lumières rouges, au-dessus de l'aéroport...

    En outre, des radars militaires avaient enregistré des objets non identifiés à l'endroit précis où se trouvait l'avions de la TAE. Les échos non identifiés persistant, deux avions de combat F-1 partirent de Los Llanos, cinq minutes après que la Super Caravelle eut atterri. Un contact visuel a alors eu lieu et un des avions de combat a été approché de très près par l'ovni. Mais les autorités militaires ont tenu cette affaire dans le plus grand secret !

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :