• Meneurs de loups

      

    Meneurs de loups

    Les meneurs de loups, souvent appelés " menneux de loups ",
    " serreux de loups ", car ils serrent les loups dans leurs greniers lorsqu'il y a des battues ou " charmeurs de loups ", sont des sorciers ou d'anciens loups-garous qui ont l'étrange pouvoir d'être suivis et obéis par ces bêtes, qui les ont acceptés comme chefs de meute.
    Leur présence est attestée notamment en Auvergne et dans le Berry.

    Dans les Visions de la nuit dans les campagnes ( 1852 ), George Sand explique que les meneurs de loups sont des chefs de bandes de loup-garous. Dans ses Légendes rustiques (1858 ) elle nuance son propos en rapportant les témoignages suivants au sujets des meneurs de loups :

     Meneurs de loups

    " Une nuit, dans la forêt de Châteauroux, deux hommes, qui me l'on raconté, virent passer sous bois une grande bande de loups. Ils en furent très effrayés et montèrent sur un arbre, d'où ils virent ces animaux s'arrêter à la porte de la hutte d'un bûcheron. Il sortit, leur parla dans une langue inconnue, se promena au milieu d'eux, puis ils se dispersèrent sans lui faire aucun mal. Ceci est une histoire de paysan. Mais deux personnes riches, ayant reçu de l'éducation, vivant dans le voisinage d'une forêt où elles chassaient souvent, m'on juré, sur l'honneur, avoir vu, étant ensemble, un vieux garde forestier de leur connaissance, s’arrêter à un carrefour écarté et faire des gestes bizarres. Les deux personnes se cachèrent pour l'observer et virent accourir treize loups, dont un, énorme, alla droit au chasseur et lui fit des caresses ; celui-ci siffla les autres comme on siffle des chiens, et s'enfonça avec eux dans l'épaisseur des bois. Les deux témoins de cette scène étrange n'osèrent l'y suivre et se retirèrent, aussi surpris qu'effrayé. "

    Les meneurs de loups sont généralement des marginaux, des sortes d'ermites sauvages qui vivent seuls dans la forêt et possèdent un secret pour apprivoiser les loups, soit en pronoçant des formules magiques, soit en jouant de la musique. La nuit ils se promènent dans la forêt, suivis d'au moins trente loups qui les accompagnent en silence.


    Meneurs de loups


    Dans le Morvan, les meneurs de loups sont des menestriers.
    Dans le Berry, ce sont de vieux bûcherons qui accueillent dans leur cabanes en bois des loups, lesquels leurs mangent dans la main comme des chien. En Brenne, le meneur de loups a une blouse bleue et un chapeau de feutre à large bord. Au son de la cornemuse il fait danser les loups autour d'un vieux châtaignier. Quels que soient leur nom ou leur apparence, il ne faut jamais se mettre mal avec eux, ou leur manquer de respect, car ils peuvent se venger en lançant leurs fauves contre les troupeaux de leurs ennemis.

    Lorsqu'ils viennent frapper à la porte d'une maison, accompagnés de leurs bêtes, il faut leur donner l'hospitalité sans hésiter, sinon ils se vengeront en les lançant contre le bétail du propriétaire. Ils ne réclament de la nourriture que pour leurs loups, avec qui ils mangent dans la même gamelle.

    Meneurs de loups

     

    Dans Marie la louve, l'écrivain et folkloriste Claude Seignolle décrit la façon dont un meneur de loup transmet son don à une petite fille :
    " Lorsqu'il l'a sur lui, le meneur parle à l'enfant sans la moindre méchanceté.

    " - ... ch'titen,'coute... J'vas t'faire un don...
    " Il continue à vois basse, si bien que personne ne comprend ce qu'il dit. Il a des mots gutturaux suivis de gestes mystérieux. Marie le regarde, sérieuse, la bouche ouverte. En parlant, l'homme défait son sac et apparaît la tête d'un louveteau de deux ou trois mois.... Il marque  d'un nouveau silence le silence, et, prenant la petite main de l'enfant, la met dans la gueule du louveteau...
    " - T'as le don, Marie... tu comprendras les loups, tes mains pourront barrer et guarir les morsures faites par eux... Tu mâcheras du pain pour faire la bouilie qui guarira... tu la poseras su'l'mal... ça s'ra eune sorte
    d' madicament... Seulement, souviens toi... tu perdras l'don à ma mort..."

     


  • Commentaires

    1
    line
    Dimanche 23 Avril 2017 à 09:07

    des amis ont deux vrais loups de Sibérie. un male et une femelle, frere et sœur.  j'avais peur des gros chiens cen souvenir d'une belle et enorme morsure. Lorsque je rencontre la louve de mes amis rien a voir avec un chien. j'ai peur de m'approcher de par sa morphologie si forte et si puissante comparé a mon petit gabarit et de par la machoire que n'ose imaginer mais d'un autre coté je reste fascinée avec une grande envie de pouvoir devenir son amie. le loup n'a rien a voir avec le comportement du chien. Aussi j'écoute tout ce que me dit mon amie et donc a savoir que le loup ne supporte pas les ordres des humains hormit si c'est en cas de lui faire eviter un réel gros danger. C'est pourquoi il ne pourra pas etre dressé et c'est bien ce qui en fait tout son marche. je lui repond alors que nous avons le meme caractere et que je partage cette idée car moi meme je ne supporte pas tous ces humains qui font chier a demander a leur chien de s'assoir et de se coucher alors que celui est bien assez grand pour le faire quand il en sentira le besoin lol bref les humains quels casse couilles ! a toujours vouloir montré leur autorité et qui sait qui commande bref une abbération au lieu de developper l'intelligence commmune de son animal et lui par l'amour et la confiance et le respect. on en vient on respect donc d'instinct je comprend que je ne dois pas m'approcher de cette louve comme un humain viendrait me poser sa main sur moi car cela ne se fait pas ho ! un peu de tenue svp ! De plus le loup est très peureux d'où le male est parti se cacher des que je suis arrivée. d'où les loups ne sont pas fait pour etre des chiens de garde. Ils craignent l'homme aussi comme tout animal sauvage. avez vous essayé de vous faire amis avec des oiseaux ou des cerfs ... c'est exactement la meme chose, ils détalent illico. Donc je passerai une bonne heure accroupie, pour ne montrer aucune autorité et ainsi elle bougera un peu autour de moi. Je me souviendrai toujours lorsque nos yeux se rencontrent et là mdr je ressens aussitôt une peur en moi de toutes les histoires horribles qu'on m'a raconté pour me faire peur avec le loup. C'est super car elle comprend ducoup que moi aussi j'ai aussi peur qu'elle et que je suis tout autant méfiante et de ce fait c'est elle bien sur qui s'approchera pour me sentir, je lui donnerai la face de ma main et je finirai par pouvoir la caresser. je sentirai alors que ce ne sont pas des poils de chien loup mais une enorme bourre de fourrure dont je peux enfoncer mes doigts jusqu'à y cacher ma main. Je ne suis pas encore bien à l'aise, donc elle finira par le sentir et a s'allonger a mes pieds en me montrant son ventre pour que je la caresse et là je suis trop contente car c'est gagné. Elle est tres intelligente car elle fait tout pour enlever ma peur. Elle voit qu avec moi elle ne craind absoluement rien et que je suis une personne tres humble devant les animaux et que jamais je ne ferai parti de ces gens qui voudraient la commander et modifier son caractere et l'emprisonner. A chaque fois que je lui ai rendu visite, nous nous sommes encore plus rapprochées. Maintenant quand je passe sans la voir elle m'appelle et me saute dessus et je l'entoure de mes bras et l'embrasse. Il lui ait arrivé de me donner un coup de langue sur ma main ce qui est très rare car les loups dont a laissé leur vraie comportement font ca très rarement donc je me sens privilégié. Mais il faut dire que je l'aime tant et c'est réciproque. Elle ne se lasse jamais des calins. Tout ca pour dire qu'il n y a pas plus gentil que les loups. Et vu qu'ils n ont jamais ete dréssé par l humain pour la defense, ni l'attaque, ni la garde ils sont juste tres peureux comme tout animal sauvage c'est tout. apres qu'ils viennent attaquer des moutons car ils sont affamés et pour ne pas atteindre leur race en cas de survie c'est un autre debat. tout comme celui des requins qui se rapprochent des cotes depuis qu'ils n'ont plus de assez a manger. tout ca pour dire que des gens a l'epoque de ce lien ci dessus avait peur des loups comme des sorcieres qu'ils brulaient sur le bucher ou tout autre innoncent qu'ils linchaient sur la place du village et que ducoup les gens normaux qui etaient amis avec des loups paraissaient non comme marginaux mais comme des personnes encore qui avaient des pouvoirs avec l'alliance du diable mdr en fait a l epoque s'etait tres facile de faire croire qu'on avait des pouvoirs lol

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :