• Le Magnétisme

     

    Le Magnétisme

    On a baissé les lumières dans cette pièce discrète d'un grand laboratoire de Tbilissi, en Arménie soviétique. Djuna Davitashvili, une jeune femme très belle aux grand cheveux noirs et aux yeux immenses, a besoin de discrétion pour opérer. Le directeur de l'expérience, le docteur Spirkine, s'est retiré dans un coin après avoir, une fois encore, vérifié soigneusement le matériel utilisé pour ce test insolite.

    Il a renvoyé les assistants derrière la grande vitre qui occupe près de la moitié d'un mur de la pièce. Dans cette cabine, ils vérifieront les résultats de l'électroencéphalogramme et l'électrocardiogramme branchés sur Djuna, ainsi que les cadrans qui contrôlent les réactions de la culture de mycélium placée devant elle, sur une table de fer.

    Le Magnétisme

    Le docteur Spirkine note le début de l'expérience : 14 h 45, Djuna se prend doucement le front dans les mains et commence à ce concentrer.
    Après deux ou trois minutes, ses mains redescendent doucement en direction de la table et elle les promène, à l'horizontale, à quelque 10 cm de la culture de champignons microscopiques.

    Le mouvement dure quatre minutes et demie avant qu'on note une variation sensible dans le tracé encéphalographique de la jeune femme. Mais, depuis qu'elle a commencé à se concentrer, le cœur bat plus vite et surtout présente des-à-coups par rapport à sa marche normale.

     

    Rien ne se passe au niveau de la culture de mycélium. Il faudra attendre près d'un quart d'heure, alors que de minuscules gouttes de sueurs perlent au front de Djuna Davitashvili et que les ondes thêta sont apparues sur le tracé cérébral, pour qu'un changement se produise.

    Le Magnétisme

    Les cellules réagissent au niveau du protoplasme dans un premier temps. Suis une activité intense dans leur processus de développement, qui se poursuivra encore deux heures après que la magnétiseuse aura arrêté ses passes...

    Djuna est une spécialiste du magnétisme expérimental très connue au-delà du " rideau de fer ". Elle aurait même soigné le président Brejnev en personne à plusieurs reprises depuis 1974. A son cabinet de Moscou se presse le gratin de la Nomenklatura soviétique, et ses passes hypno-magnétiques font, paraît-il, des miracles.

    Avec une célèbre guérisseuse, Fedora, qui travaille à l'université d'Alma-Ata, où l'on a récemment ouvert une clinique ne proposant que des techniques de guérison parallèles, elle se prête depuis quelques années à des recherches de grande envergure sur le magnétisme humain.

    A travers des expériences comme celle qui vient d'être décrite, elle a fait la démonstration que le phénomène était tout ce qu'il y a de plus réel.
    Les appareils de mesures ont objectivement constaté les changements intervenus dans les cellules de Mycélium. Tout aussi intéressants sont les réactions physiologiques de la jeune femme aux moments cruciaux de la session...

    Le magnétisme n'est plus à mettre en doute. Il émane de certaines personnes une énergie inconnue qui affecte le vivant. Cette influence, dont la nature ne peut faire l'objet que d'hypothèses, est d'autant plus déconcertante qu'elle est susceptible de s'exercer à très longue distance !

    Le Magnétisme

    En 1979, la même Djuna a fait la preuve qu'elle pouvait agir sur le métabolisme d'un second sujet qui se trouvait à Moscou, alors qu'elle opérait à Dbilissi, soit à quelque 2 500 km à vol d'oiseau !

    Elle n'avait jamais vu son patient, qui ignorait à quelle expérience on allait le soumettre pour n'en pas fausser les données par autosuggestion.
    Devant elle, simplement une photo d'un homme d'environ 35 ans dont on lui a dit qu'il souffrait d'un grave rhumatisme à la jambe gauche...

    On note chez elle les mêmes variations cardiaques et encéphalographiques que précédemment. Exactement au même moment, le " récepteur " ressent une violente pulsion au niveau de ses membres inférieurs. Le phénomène se précise et se localise sur la jambe gauche.

    Le Magnétisme

    Il dit avoir l'impression " qu'un flux électrique de très faible voltage la parcourt depuis les hanches jusqu'au mollet ". On constate effectivement, à l'aide des appareils de mesure, une activité nerveuse insolite dans cette région. Les cadrans indiquent parallèlement des anomalies dans le tracé encéphalographique, qui correspondent aux caps de concentration de Djuna. La guérisseuse de Brejnev est, à même de transmettre son influence magnétique sur des milliers de kilomètres.

    En testant scientifiquement des sujets comme elle, la médecine soviétique retrouve les chemins d'une thérapeutique aussi vieille que le monde et systématiquement dénigrée jusqu'à ces toutes dernières années. On a tellement écrit et proclamé, depuis deux cents ans, que Mesmer et son baquet ressortissaient au pur charlatanisme que le magnétisme s'est vu relégué aux rangs des pires escroqueries thérapeutiques.

    Les expériences de Tbilissi, d'Alma-Ata et d'ailleurs prouvent qu'il serait peut-être temps de réviser ce jugement.

    Le Magnétisme

    Une fausse thérapeutique, uniquement fondée sur la crédulité des dupes, se serait-elle perpétuée depuis la nuit des temps et cela aux quatre coins du monde ? Car on retrouve le magnétisme un peu partout, souvent d'ailleurs, à l'origine, lié aux pouvoirs de la pierre d'aimant, ce qui lui a valu son nom.

    Les anciens Chinois qui imposaient les mains prêtaient de nombreux pouvoirs à cette dernière. S'ils ont construit les premières boussoles, ils ont aussi appliqué des aimants naturels selon les méridiens d’acupuncture pour guérir un grand nombre de trouble.

    Le Magnétisme

    En Occident, les Grecs s’intéressèrent de près à la magnétite, dont le nom provient soit du berger Magnès, qui l'aurait le premier découverte, soit de la ville de Magnésie, où elle était exploitée et où les médecins d'Alexandre construisirent un vaste complexe de soins qui utilisaient l'aimant autant que les pouvoirs " fluidiques " des guérisseurs.

    De nombreux textes de l'Antiquité mentionnent à la fois et en parallèle la magnétite et l'imposition des mains. Platon en fait mention dans ses Dialogues, ainsi que Thalès de Millet, Anaxagore de Clazomènes, Aristote et Pythagore. La doctrine tout entière de ce dernier supposait d'ailleurs
    l'existence d'un fluide subtil imprégnant tous les corps.

    L'une des plus anciennes références au magnétisme curatif remonte au règne du pharaon Aménophis 1er, près de deux mille ans avant notre ère. Il s'agit d'un véritable traité de médecine découvert par l’égyptologue Ebers en 1873 :

    Le Magnétisme

    " ... Pose ta main sur la douleur, peut-on y lire, et tu dis fortement que la douleur s'en aille. " C'est une allusion claire à l'imposition des mains servant à faire passer le fluide magnétique d'un individu à l'autre.
    Les Hébreux rapportèrent sans doute d'Egypte cette technique. On lit, dans la Bible, que de nombreux élus de Yahvé étaient capables de guérir de cette manière, et Jésus-Christ lui-même a recouru à maintes reprises à cette pratique.

    Outre Galien, qui détermina dans l'organisme humain sept canaux sur lesquels le magnétisme pouvais agir, Alexandre de Tralles, un célèbre médecin grec vivant à Rome sous le règne de Justinien, en était un chaud partisan. Pour lui, l'imposition des mains permettait le transfert d'un fluide mystérieux et énergique qui, " provoque l'élimination des principes morbides, calme, régularise et tonifie le corps ".

    Le Moyen-Age européen utilisa d'avantage le magnétisme minéral qu'humain, mais il n'oublia jamais complètement son existence.
    Au XIIIè siècle, on viendra par exemple consulter de tout le monde connu, une célèbre magnétiseuse d'Italie, Dame Attamondin de Padoue.

    Le Magnétisme

    Bien qu'il ait vécu encore au XVè siècle, on peut considérer le savant italien Pietro Pomponazzi, philosophe et médecin, comme un homme de la Renaissance. Il fut déclaré hérésiarque à cause de ses conceptions philosophiques, ce qui ne l'empêcha pas d'avoir du magnétisme une idée étonnamment moderne. Il a écrit dans ses Admirables Effets de la Nature :

    " ... Il y a des hommes qui possèdent des propriétés salutaires et puissantes. Ces propriétés s'exhalent par la force de l'imagination et du désir et produisent sur les corps qui reçoivent des effets remarquables. L'âme exerce son empire par la transmission de certaines vapeurs subtiles. "

    Beaucoup de spécialistes modernes de la question estiment que cette formule résume parfaitement les deux conceptions du magnétisme qui s'opposeront après Mesmer, la théorie de la suggestion et celle du fluide.

    Le Magnétisme

    Mais la plus géniale des prémonitions appartient sans conteste à Paracelse, médecin et alchimiste de la renaissance, qui décrit l'aura des siècles avant la découverte des époux Kirlian en Union Soviétique.

    Mieux, il lui prête un rôle fondamental dans la diffusion du magnétisme animal, et des savants comme Inyoutchine ou le professeur Thelma Moss démontreront que les efflorescences du corps bioplasmtique témoignent d'une activité très significative lors de l'imposition des mains par le magnétiseur.

    Paracelse l'appelle Evestrum, et il y voit une manifestation particulière de la vie universelle. Dieu, soutient-il, a répandu partout la vie qui est son attribut essentiel et il a uni les esprits au corps par un mystérieux fluide animal. " ... Je l'affirme audacieusement, les métaux, les pierres de même que les racines, les herbes et tous les fruits sont riches de leur propre vie qui est celle du fluide universel... Si nous voulons parler de l'Evestrum..., nous dirons que chaque chose a son Evestrum, que l'on pourrait comparer à l'ombre que projette un objet sur le mur... "

    Non seulement ce véhicule invisible de la vie autorise la guérison, mais il
    " porte, imprimés en lui, les événements futures et procure ainsi les visions et les apparitions... "

    Aujourd'hui, on a vérifié tout cela expérimentalement, et le magnétisme est presque universellement reconnu, sans parler des rapports secrets entre aura et facultés psi.

    Le Magnétisme

    Mais il a fallu des siècles : Mesmer et ses disciples ont été, malgré l'évidence, les damnés du savoir thérapeutique pour des générations d'autorité médicale.

     


  • Commentaires

    1
    shakirita
    Lundi 25 Novembre 2013 à 08:11

    cest magnifique

    2
    nathalie95
    Jeudi 28 Novembre 2013 à 07:32

    jai ma fille ma dit que je mais mes main entre sa main elle sent du froit puisapres sa lui pique et fait des frison je voudrais savoir si cest du magnetisme par contre je suis caissiere quand une carte ne veux pas passser je frotte la carte et elle remarche les gents essaie au moins dix fois leur carte et moi je frotte et sa marche merci  de me repondre

     

    3
    Tati
    Mardi 22 Septembre 2015 à 22:55
    Tbilisi eh Armenie?
    Vous êtes vraiment un expert!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :