• La prémonition

     

    Ceci est le plus magnifique exemple de prémonition d'une catastrophe qui n'est en quelque sorte qu'une aventure littéraire de l'écrivain Morgan Robertson. En 1898, il publie un petit roman qui met en scène "le plus grand paquebot jamais construit par l'homme, c'est le Titan, 70 000 t
    2 500 passagers et à peine 24 bateaux de sauvetage, ce qui provoquera un drame puisque, dans ce roman, le géant des mers percute un iceberg en plein Atlantique et coule en emportant la plupart de ses passagers. Le Titan fait sa première traversée.

    Le 14 avril 1912, les 66 00 t du Titanic, le plus grand paquebot de l'époque, s'engloutissent au large de Terre-Neuve. Un iceberg vient éventrer la coque. Il n'y a qu'une vingtaine de chaloupes à bord :
    sur les 2 300 passagers, à peine 800 s'en tireront. Le Titanic effectuait sa première liaison transatlantique...

     Le journaliste W. T. Stead dit en parlant du livre : " C'est exactement ce qui pourrait se passer si les grandes compagnies de paquebot persiste à ne pas prévoir assez de chaloupes pour tout le monde " C'est exactement ce qui se passa pour le Titanic et ironie du sort, il faisait partie des passagers et péri lors du naufrage du Titanic en 1912.

    Morgan Robertson aurait fait d'autres prédiction troublante : en 1914 (dans un volume qui contenait aussi une nouvelle version de Futility), Robertson écrivit une nouvelle appelée Beyond the Spectrum, dans laquelle il racontait une future guerre entre les États-Unis et le Japon, un sujet populaire à l'époque. Comme son Futility or the Wreck of the Titan, Beyond the Spectrum présentait plusieurs ressemblances avec le conflit qui allait se déroulait 27 ans plus tard. Le Japon ne déclarait pas formellement la guerre mais lançait plusieurs attaques surprises contre des navires américains en route pour Hawaï et les Philippines.


    La prémonition

    David Booth, un employé de bureau de Cincinnati fait toujours le même cauchemars toutes les nuits et se réveille en tremblant; il n'ose plus se coucher. Dans son rêve il assiste impuissant à la même tragédie. Son rêve l'emporte dans un aéroport ou il admire les avions qui décollent. En voici un gros, aux couleurs américaines. Ses trois réacteurs hurlent. On dirait qu'il a du mal à s'arracher de la piste. Dans son rêve, il entend le déchirement des moteurs poussés à fond. Il voit le gros porteur hésiter à pendre son envol, se cabrer et... retomber en s'écrasant sur le sol. Le feu prend aussitôt, il croit même sentir sur son visage la chaleur dégagée par l'incendie qu'alimente les réservoir crevés. C'est à ce moment qu'il se réveille.

    Les premiers jours, David a gardé son cauchemar pour lui. Puis, il a consulté son psychiatre qui s'est montré très intéressé. Il à même téléphoner aux autorités aériennes de l'aéroport de Cincinnati ou son rêve a été suffisamment été pris au sérieux pour que aussitôt, une équipe tente de deviner d'après les détail fournis par la " vision " de quel aéroport il peut bien être question. La compagnie American Airlines renforce même ses mesures de sécurité. Que faire, sinon attendre ?

     Plus les jours passent et plus le cauchemar devient plus précis : " Ce n'était pas comme dans un rêves, a expliqué David Blooth. J'avais le sentiment d'être là, en train de regarder la scène comme si je regardais la télévision."

    Le 26 mai, la nouvelle tombe brutalement : un DC-10 de l'American Airlines viens de s'écraser au sol en décollant de l'aéroport international de Chicago. 213 personnes ont péri carbonisées dans ce qui devient le plus terrible désastre aérien de l'histoire américaine.

    En apprenant la nouvelle, les autorité de l'aéroport de Cincinnati ont du mal à admettre l'incroyable exactitude du rêve de David Booth. Le cauchemar a disparu le soir même.

    ....

     

    La prémonition

    En 1979  Helen Tillotson est tirée d'un profond sommeil par des coups frappés contre sa porte. C'est sa mère qui habite à un pâtés de maisons de là et lui demande pourquoi elle a tenu à la réveiller, en venant frapper chez elle quelques minutes auparavant. Surprise mutuelle. La fille n'a pas bougé depuis la veille mais la mère affirme avoir parler à sa fille.

    Au même moment, une violente explosion secoue la rue. Les deux femmes se précipitent à la fenêtre. A la place de l'immeuble ou habitait Me Tillotson : une façade béante ! L'appartement de Mme Tillotson  s'est volatilisé. " Si elle avait été dans son lit à ce moment-là, elle ne serait plus parmi nous ", constate un des pompier.

    La question est double : la fille est-elle somnambule et a t-elle pressenti le danger qui menaçait sa mère ? Ou au contraire, la mère a t-elle "prévu" ce danger et s'est inconsciemment réfugiée chez sa fille ? Personne ne peut donner d'explication satisfaisantes. Devant les innombrables preuves de prémonition, la science officielle piétine encore de nos jours.

    ....

     

    La prémonition

     

    En 1979, cette fois en Espagne : un hôtelier fait un rêve pendant lequel une voix lui assure qu'il ne verra pas la naissance de l'enfant que sa femme attend dans quelques mois. Impressionné mais réaliste, Jaime Castel décide de contracter une assurance sur la vie, très chère, mais qui laissera de quoi vivre à sa famille en cas de malheur. Quelques semaines plus tard, une voiture lancée à toute allure percute le véhicule de l'hôtelier, de manière complètement fortuite. Il meurt sur le coup et l'assurance est obligée de payer la somme souscrite par Jaime Castel.

     Les agents de l'assureur  ont beau retourner le problème sous toutes ses faces, ils ne trouvent rien à redire. Ordinairement, une mort aussi rapide après souscription cache une manœuvre frauduleuse. Là, rien. Sinon la malchance. Et une terrible prémonition.

    ....

     

    La prémonition

     Autre prémonition subie par la victime : celle d'Erly Mai Jones, une petite galloise de 9 ans raconte son rêve bizarre a sa maman le 20 octobre 1966. En se réveillant, elle raconte à sa mère un rêve bizarre : elle était allée à l'école mais il n'y avait plus d'école ! La scène se passe à Aberfan, une petite ville minière de l'est britannique. Le lendemain, un demi million de tonnes de poussières de charbon dévalait sur la cité, engloutissant Erly, son école et 139 de ses petits camarades...

    ....

     

    La prémonition

     

    Après ce désastre, le docteur John Barker, un psychiatre londonien, est frappé par le nombre de personnes qui prétendent avoir eu une prémonition de la catastrophe. Après enquête, il retiendra le témoignage de 60 d'entre elles, et fondera le Bureau anglais des prémonitions, dont il faut bien dire qu'il n'a guère eu l'occasion, jusqu'à présent de prouver son utilité.

      Une bonne prémonition doit être explicite avant ce qu'elle annonce.
    En 1952, alors qu'elle priait à la cathédrale Saint Matthew de Washington, Jeanne Dixon est soudain victime d'une sorte d'hallucination. Devant ses yeux, une vue de la Maison Blanche et quatre chiffre 1-9-6-0. Elle " voit " un jeune homme aux yeux bleus.
    Une voix lui dit qu'il est démocrate, qu'il sera président en 1960 et qu'il mourra assassiné. C'était John F. Kennedy.

    ....

    La prémonition

    Nous avons tous connu à un moment de notre vie cette impression de "déjà-vu". Un impression d'avoir déjà vécu un événement bien déterminé, d'avoir reconnu un endroit ou nous ne sommes jamais allé auparavant. Le terme de " déjà-vu " a été popularisé par Emile Boirac en 1876 dans son livre " L’avenir des sciences psychiques ". Est-ce un voyage dans le temps ? Un rêve prémonitoire ? ou une petite défaillance de notre cerveaux ?

    N'oublions pas que la prémonition est une sorte de voyage dans le future par la pensée. La science se borne à constater ces impossibles incursions hors des règles communément admises de l'espace-temps. Elle ne peut les expliquer.

                                                                                    Extrait de " Inexpliqué " 1981

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :