• La fin du dirigeable R 101

     

    La fin du dirigeable Hindenburg

    Beauvais, le Nord de la France, Eugène Rabouille, un braconnier de 57 ans est en train de poser ses collets. Il entend soudain de curieux bruit dans le ciel. En levant la tête, il aperçoit un grand objet, brillamment éclairé qui tombe du ciel vers la Terre. L'objet se rapproche de lui tandis que les vacarmes des moteurs lui déchirent les oreilles. Paralysé de peur, il voit le géant du ciel piquer du nez. En un instant la colline s'embrase et est rejetée au sol par une terrible explosion. Quand il relève la tête il entend de sinistre hurlement à travers les flammes. Il voit même des silhouettes se débattre et tenter de s'échapper des flammes. C'était le 5 octobre 1930 vers 2 h du matin. Le dirigeable britannique R 101, avec ses 48 passagers et hommes d'équipage venait de disparaître. Cet accident sera l'occasion de très curieuses manifestations paranormales.

    La fin du dirigeable R 101

    Le public apprendra la nouvelle par les journaux du matin : " Le R 101 à explosé. Il y a 6 survivants " titrent-ils. On fait tout de suite le rapprochement avec le Titanic. Des 2 côtés de la Manche le public sera véritablement traumatisé par cet accident. Comment cela a-t-il pu arriver ? Qui est responsable ? Une commission d'enquête est organisée mais les témoignages font défaut car les 6 survivants étaient à l'arrière et n’ont rien vu. On conclut à une soudaine perte de gaz. Un témoignage va cependant perturber cette affaire classée et dont la commission d'enquête a négligé et qui aurait changé le regard des enquêteurs sur cette affaire, un témoignage d'une nature peu ordinaire : celui du capitaine du R 101, lui-même décédé à son poste au cours de la catastrophe. Témoignage recueilli lors d'une séance de spiritisme organisée par Harry Price avec le médium Eileen Garrett. Mais le capitaine ne sera pas le seul à parler. D'autres victimes voudront aussi la justice.

    La fin du dirigeable R 101

    Le témoignage du capitaine est troublant : " La masse total du dirigeable était bien trop grande pour la capacité des moteurs. Les moteurs étaient bien trop lourds". On tente de comprendre le flot de vocabulaire technique qui sort de la bouche du médium :

     " Force ascensionnelle totale mal calculé...il faut en informer le jury...Gouvernails enrayés....Conduites d'huiles bouchées...Système extravagant de carbone et d'hydrogène complètement stupide..." Il continue son témoignage de capitaine : " Essais bien trop court...Équipage insuffisant...Mauvaise injection du carburant. La pompe n'a pas tenu....Mauvais temps pour un long vol. L'eau stagne dessus. On penche vers l'avant. Impossible de se redresser. Impossible de s'élever...On a failli toucher les toits à Achy....Beaucoup trop lourd....Cinq faux départ...Tout était beaucoup trop lourd pour les moteurs...."

    Le témoignage du capitaine est troublant et accusateur. D'autres personnes décédées lors de la catastrophe viendront aussi raconter les manquements des spécialistes. Ces témoignages auront naturellement des partisans et des contradicteurs. Sont-ils réels ? Le médium n'a-t-il pas été influencé par une source extérieur ? Les détails donnés sont troublants et vérifiables. Les esprits se sont-ils mobilisé afin de faire éclater la vérité ? Encore un témoignage et ensuite une petite analyse de ceux-ci.....

    La fin du dirigeable R 101

     Bien entendu il faut prendre tout cela avec une extrême précaution. la grande majorité des médiums sont des escrocs et des manipulateurs. Eileen J. Garrett a une bonne réputation et a toujours été considérée comme un médium des plus intègre. Elle a créé la fondation parapsychologie à New York et s'occupe de l'étude scientifique des phénomènes paranormaux. Plusieurs de ces informations ne semblent avoir été connue que du capitaine tels " les toits d'Achy " dont on ne trouve l'emplacement de ce village sur aucune carte hormis celle très détaillée du capitaine. Aucune des personnes présente lors de ces séances n'avait de connaissance dans la mécanique aéronautique. Tout cela viendrait-il du subconscient d' Eileen J. Garrett ? Au cours des mois qui avaient précédé le lancement du dirigeable la presse avait abondamment commenté tous les détails de l'opération en donnant un nombre considérable d'informations, qui auraient pu s'imprimer dans l'inconscient du médium. Les victimes réclamèrent-elles justice par l'intermédiaire d' Eileen J. Garrett ? Aujourd'hui le mystère plane toujours autour de la chute et de l'incendie du
    R 101. Les images de la vidéo sont terribles.

    La fin du dirigeable R 101

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jo
    Mercredi 29 Février 2012 à 23:00

    Vous confondez le R101 et l'Hindenburg : un peu de sérieux !!!

    2
    giova35 Profil de giova35
    Vendredi 2 Mars 2012 à 09:10

    Bonne remarque et très juste car le dirigeable Hindenburg date de 1937 c'est-à-dire 7 ans après la catastrophe du R101.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :