• L'Hystérie - Est-elle contagieuse ?

     

    L'Hystérie - Est-elle contagieuse ?

    Si l'on étudie attentivement les nombreux cas d'hystérie collectives mentionnée un peu partout dans le monde, on est en droit d'affirmer, compte tenu du peu de recherches véritables entreprises dans ce domaine, que trois au moins des conceptions généralement admise au sujet de l'hystérie sont à revoir.

    En premier lieu, il paraît peu sérieux de continuer à considérer l'hystérie comme une maladie. " Défaillance " serait un mot plus juste : les défaillances, qu'elles soient nerveuses ou physiques, ont généralement pour effet de mettre leur victime à l'abri d'une situation intolérable en la plaçant en quelque sorte " hors circuit ". Dans cette optique, la défaillance peut jouer un rôle bénéfique, tout comme le fusible qui saute pour éviter les dégâts plus importants dans un circuit électrique. 

      L'Hystérie - Est-elle contagieuse ?

    En second lieu, l'hystérie ne se traduit pas obligatoirement par les symptômes classiques auxquels nous songeons immédiatement.
    Ses manifestations sont en fait influencées par le contexte tant géographique qu'historique. Ainsi, au XIIe siècle, à une époque où l'on associait encore l'hystérie aux œuvres du Démon, les convulsions et les blasphèmes des religieuses de Loudun étaient la conséquence de leurs débordements sexuels.

    A notre époque, où toutes les défaillances sont attribuées à des virus ou à des troubles organiques, les sujets hystériques tendront à se comporter comme s'il étaient atteints de troubles névrotiques, à moins qu'ils ne soient soudain saisis d'une grande exaltation religieuse.

    Enfin, le diagnostic d'hystérie ne devrait pas signifier qu'il n'y a pas
    grand-chose à faire pour le malade, ni que celui-ci n'est pas gravement atteint. Devant la fréquence de ces troubles, il faudrait d'autant plus chercher à se demander quelles sont les circonstances qui les favorisent.

    L'Hystérie - Est-elle contagieuse ?

    Quelle est donc cette force étrange qui provoque de telles anomalies de comportement à l'intérieur d'un groupe, avec des symptômes certes très variables, mais toujours identiques pour tous les individus dans un cas donné ? En d'autres termes, quelle est la nature de la contagion psychique ? Ce terme même de " psychique " indique un mode de transmission encore inexpliqué. Et il est véritablement étrange en effet de voir des dizaines, voire des centaines d'individus présenter les mêmes signes, à peu près en même temps sans qu'ils soient obligatoirement en contact les uns avec les autres, ce qui exclut donc toute imitation délibérée.

    Lorsque nous nous trouvons devant semblable mystère, il est toujours utile de remonter le cour de l'évolution, afin de voir s'il existe des situations analogues au sein du règne animal. Effectivement, certaines espèces sont capables de communiquer par des moyens encore inconnus des biologistes.

    L'Hystérie - Est-elle contagieuse ?

    Il semble même que cette communication existe au niveau le plus fondamental de toute structure biologique, c'est-à-dire entre les cellules d'un même organisme. Dans son livre  Supernature, Lyall Watson décrit les surprenantes capacités des éponges : " Les éponges peuvent atteindre plusieurs dizaines de centimètres de diamètre. Et cependant si vous les déchiquetez et si vous les broyer en menu morceau, que vous faites ensuite passer les différentes cellules, vous voyez bientôt sous vos yeux cette poudre impalpable se rassembler, s'organiser - et l’époge, comme un phénix, se reconstitue telle qu'elle était auparavant. "

    L'Hystérie - Est-elle contagieuse ?

    Dans son ouvrage " L'Ame des Termites " 1937, l'écrivain Eugène Marais décrit quelques-unes des expériences qu'il a réalisées avec des colonies de ces insectes. Il en ressort que, bien que les différents membres de la termitière soient affectés à des activités diverse ( nourrir leur reine, chercher de la nourriture, , l'emmagasiner, combattre les intrus... ), tous les termites, à chaque moment, restent reliés entre eux par une sorte d'entité collective que l'auteur, qui est un poète distingué, nomme  une " âme ", encore qu'un savant comme Darwin aurait sans doute préféré un terme plus objectif.

    L'Hystérie - Est-elle contagieuse ?

    Les étourneaux offrent aussi un bon exemple de comportement collectif sur une grande échelle. Ils nichent généralement en ville mais gagnent au matin la campagne, où la nourriture est plus abondante. Tous les soirs, comme un mécanisme impeccablement réglé, les étourneaux prennent leur vol, à une heure bien déterminée, qui varie en fonction de la distance à laquelle ils se trouvent du centre urbain, de telle sorte qu'ils arrivent en même temps en ville. Si bien que, si l'on pouvait les capter sur l'écran d'un radar, ils apparaîtrait comme des cercles concentriques atteignant le centre de la ville et s'en éloignant le matin.

    Si l'on observe le vol d'étourneaux, on constate qu'ils ne sont pas conduit par un leader, mais qu'ils semblent tous obscurément attiré vers la même direction, comme par quelque gigantesque aimant. Là encore, on pourrait parler d'âme collective...

    L'explication la plus plausible de semblable comportements est qu'ils font intervenir une forme de communication qui s'est développée précocement au cour du processus évolutif. Dans les cas des termites, la diversification des individus permet à la collectivité de survivre comme un tout. Chez les oiseaux, il s'agit de mécanismes de protection du groupe, qui fournissent aux nombreux migrateurs des repères de vol.

    L'Hystérie - Est-elle contagieuse ?

    Les espèces animales les plus vulnérables, lorsqu'elles sont attaquées par un prédateur, ont le choix entre trois types de comportement : combattre, s'échapper ou faire le mort. En fait, il est inexact de parler de choix pour les formes les moins évoluées, chez qui la réponse constitue un automatisme.

    De même chez les humains, certaines circonstances imprévues commandent parfois une réaction trop rapide pour que la décision soit consciemment choisie : nous sursautons à un bruit inattendu ; la panique peut nous pétrifier sur place, ou, au contraire, nous pousser à courir instinctivement. Chacun de nous a éprouvé de semblable mouvements réflexes. Les manifestations d'hystérie collective ne relèveraient-elles pas d'une sorte d'obscur instinct ancestral, de quelque mécanisme primitif ayant fait ses preuves au cours d'un passé immémorial ?

    L'Hystérie - Est-elle contagieuse ?

    L'hypothèse est séduisante, mais ne nous apporte aucune indication sur les modalités de transmission des symptômes hystériques d'un individu à l'autre. A ce sujet l'une des explications les plus prometteuses semble être celle des phéromones, secrétions glandulaires odorantes rejetées à l'extérieur de l'organisme, chez les insectes notamment, et dont le rôle important dans la transmission des messages chimiques a été récemment mis en évidence.

    Dans sa nouvelle Le Groupe, la romancière Mary McCarthy affirme que les femmes vivant en étroite communauté tendent à avoir leurs règles au même moment, ce qui a été confirmé par les recherches scientifiques. On suppose, dans ce cas, que ce sont les phéromones qui déclenchent les réactions hormonales

     De là à penser que ces mystérieuses substances soient également responsables des épidémies auxquelles on attribuait jusque-là une cause purement infectieuse

    L'Hystérie - Est-elle contagieuse ?

      Au terme de recherches passionnantes, les astronomes Fred Hoyle et Chandra Wickramasinghe ont démontré que l'influenza, contrairement à l'opinion reçue, n'est pas contagieux par simple contact.
    La Common cold Research Unit de Salisbury est arrivée aux mêmes conclusions : les nez qui coulent et les quintes de toux, souvent accusés d'être des agents de contagion, ne sont pas coupables.

    On peut alors se demander comment se répandent les épidémies. Selon une hypothèse des plus intéressantes, les virus, en fait, feraient constamment partie de notre environnement. En temps normal, notre organisme est capable de leur résister, à moins qu'une épidémie ne s'annonce justement...  et le message nous serait justement transmit par les phéromones. Ces substances interviendraient également dans nombre de circonstances importantes de notre vie. Rappelons d'ailleurs que la sorcière Gagoul, dans Les Mines du roi Salomon de Ridder Haggard, prétendait être capable de "sentir " les mauvais sorts et la magie.

    L'Hystérie - Est-elle contagieuse ?

    Eugène Marais, pour sa part, n'avait jamais entendu parler de phéromones, et pourtant, il était convaincu que le secret de la communication des termites résidait dans l'odorat. Il pensait toutefois qu'il ne pouvait s'agir de gaz ou de particules microscopiques odorantes :
    " Le parfum, disait-il, n'est pas un phénomène purement matériel ; un seul petit morceau de musc peut embaumer une pièce pendant plus de dix ans sans rien perdre de son volume ni de son poids. Les odeurs sont comme des vagues dans l'éther ". 

    Les intuitions poétiques d'Eugène Marais ouvraient la voie aux recherches scientifiques récentes. Philip S. Callahan, professeur d'entomologie à l'université de Floride, arrive à peu près aux même conclusions. Dans son ouvrage Tuning it to Nature, il  affirme que l'odorat n'est pas directement en cause dans les communications entre termites.

    L'Hystérie - Est-elle contagieuse ?

    " Les insectes, dit-il, " sentent " électroniquement, en déchiffrant la gamme de radiation infrarouges émises par les secrétions odorantes des glandes sexuelles et des plantes dont ils ont besoin. "
    Si cette hypothèse se révèle exacte, il est probable qu'elle remettra en cause les théories traditionnelles concernant la propagation des épidémies.

    L'origine de nombreuses maladies est encore mal connue, qu'il s'agisse de l’épilepsie, de la maladie de Parkinson, des multiples formes de sclérose ou de la myasthénie. Certaines sont de type épidémique. Afin d'en comprendre les causes et les modalités de propagation, les chercheurs s’efforcent de mettre en évidence un facteur biologique commun : germe, virus, aberration biochimique, substance toxique, etc...

    Quelquefois les savants croient avoir déterminé le facteur responsable. Et l'on crie victoire.. Jusqu'à ce que les recherches ultérieures fassent apparaître d'autres agents pathogènes, ou que le virus incriminé soit également découvert chez les individus parfaitement sains. En réalité, l'idée même selon laquelle la plupart des malaises ont une cause virale commence à être sérieusement remise en question. On a plutôt tendance aujourd'hui à considérer les virus comme des " pillards ", qui viennent ravager la cité lorsque la loi et l'ordre sont affaiblis.

    L'Hystérie - Est-elle contagieuse ?

    Qu'est-ce qui peut provoquer cet affaiblissement, cette défaillance de l'organisme ? Nous voici revenu à la question précédente : quelle est la cause des épidémies ? La cause, nous ne la connaissons pas encore, mais une étude minutieuse des cas d'hystérie collective pourrait nous permettre de progresser vers la solution.

      

       


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :