• L'énergie des pyramides

     

    Il existe indéniablement une énergie inconnue et bénéfique émise par certaines formes ou structures : pyramides, mobiles géométriques, etc... Expériences et applications pratiques l'ont amplement démontré. Mais peut-on soit-même en tirer parti ? La pyramide de Chéops en réduction n'est-elle qu'un gadget à aiguiser les lames de rasoir ou l'énergie des formes a-t-elle un avenir plus largement utilitaire ?

    Un entrepreneur de maçonnerie américain, Jim Onan, propose à ses clients une résidence secondaire assez insolite. Ce n'est ni plus ni moins que la réplique de la pyramide de Chéops à l'échelle que vous permettent vos moyen ! Elle est aménagée comme une maison de campagne ordinaire. Mais à l'intérieur, tout est dessiné selon les lois des émissions dues aux formes. De sorte que, en plus du confort moderne, vous profitez des influences bénéfiques de la structure pyramidale. 

    La construction prévoit une orientation nord-sud du bâtiment, comme le suggèrent les tombeaux pharaoniques du plateau de Guizèh et les expériences conduites sur le pouvoir des formes. Pour un certain supplément, Onan vous propose un revêtement spécial à la poudre d'or. On aurait aussi démontré que ce métal focalisait plus que tout autre les ondes positives... 

    La Onan Building Company a-t-elle voulu profiter de la mode des pyramides pour faire astucieusement de l'argent, ou bien existe-t-il des raisons de penser qu'une résidence en forme de pyramide peut avoir une influence bénéfique sur ses habitants ?

    Le docteur Serge V. King est un des plus grand spécialistes au monde des pyramides et autres structures propres à émettre des " ondes de forme ou de force ", qu'elles soient positives ou négatives. N'ayant aucun intérêt immobilier dans l'affaire Onan pas plus qu'ailleurs, son propos est donc uniquement scientifique.

    " Voici, - écrit-il dans l'introduction  de son livre Pyramidal Enery Book -  une liste de ce que la pyramide est susceptible d'accomplir. L'ordre est pas préférentiel : 

    - Aiguiser les lames de rasoir à la coutellerie
    - adoucir le café, le thé et le tabac
    - donner à l'eau du robinet un goût d'eau de source
    - stimuler la croissance des plantes
    - accélérer le temps de germination des graines
    - conserver la nourriture
    - rehausser les saveurs naturelles
    - faire mûrir les fruits et les légumes
    - retarder la croissance des algues et empêcher celle des bactéries
    - améliorer la réception de la radio et de la télévision
    - recharger les batteries
    - augmenter la conscience et rendre la relaxation plus profitable
    - stimuler le processus de guérison et alléger la douleur
    - accroître la vitalité et la virilité

    Cela parait incroyable ! Et paradoxalement, le fait que l'énergie des pyramides puisse accomplir autant de choses constitue un handicap dès que l'on essaie de convaincre la science "officielle" de son efficacité. Le docteur King n'est pourtant pas le premier venu. Il teste des pyramides depuis vingt ans. Même si on accepte pas encore de discuter dans toutes les universités de ses travaux et de ses communications, des applications pratiques ont déjà été adoptées.

    L'énergie des pyramides

    Avec le centre d'étude agronomique de Livermore, en Californie, le docteur Serge V. King a démontré l'activité de la forme pyramidale sur les plantes, et en particulier sur les semences. Des graines de provenance et de qualité  identiques ont été séparées en deux parties, dont l'une a été semée sous une structure pyramidale de verre et l'autre, pour servir de témoin, sous une serre parallélépipédique traditionnelle : le temps de germination des graines de la pyramide a été deux fois moindre que pour le groupe témoin. Une fois le cycle végétatif en train, ce dernier a pris un singulier retard. Les radis étaient plus petits et de qualité inférieure.

    King et les chercheurs du Centre ont fait une autre constatation, à partir de semences de carottes cette fois. Les insectes et parasites s'attaquaient beaucoup moins aux légumes poussant sous pyramide qu'aux autres.

    De nombreux maraîchers californiens ont été intéressés par cette découverte. On commence d'ailleurs à voir, dans la région de Livermore, quelques serres de forme pyramidale. Aucun chiffre précis n'a encore été donné par les professionnel mettant ainsi en pratique agricole les ondes de forme, mais il ne fait aucun doute que d'ores et déjà les résultats sont des plus satisfaisants.

    L'expérience de l'eau ne manque pas non plus d’intérêt. Elle a été faite en Tchécoslovaquie et en U.R.S.S. par divers savants intéressés par la pyramide de Drbal, qui a été breveté en 1959 pour aiguiser des lames de rasoirs. Le docteur King l'a lui-même tentée avec des résultats identiques.

    Un litre d'eau déposé sous une pyramide dans un récipient ouvert à l'intersection des médianes de la base subit des transformations notables par rapport à la même quantité de liquide exposé à l'extérieur de la pyramide. Les chercheurs soviétiques, Vladimir Prolapov et Dmitri Vernadsky en particulier, ont noté une pureté plus grande de l'eau soumise aux énergies des formes. La pyramide paraît affecter le comportement des substances minérales dans le liquide. Elle les équilibre. Selon leurs hypothèses, elle interviendrait sur la structure moléculaire. 

    " Nous disons "purifie", précise le docteur Vernadsky, mais ce n'est pas exact. La pyramide ajoute quelque chose à l'eau au niveau de sa structure, et non de sa composition. Ce "quelque chose" a une action positive sur l'utilisateur de l'eau. On a ainsi constaté que le liquide influencé par l'émission due aux formes avait une action bénéfique sur la peau dans certaines dermatoses. Il est aussi troublant de constater que l'eau du robinet, javellisée et chargée de sels minéraux, perd son gout caractéristique après un très court séjour sous la pyramide. Cette dernière accélère dans des proportions considérables l'élimination du chlore à l'air libre...

    De la maison plaquée or des entreprises Onan aux appareils de king, nous nous sommes limités à la seule structure pyramidale. D'autres " ensembles volumétriques responsables d'émissions dues à leurs formes ", comme disent les spécialistes, peuvent être envisagés. Il est même possible de les réaliser soi-même et d'en tester directement les influences bénéfiques. 

    Le chercheurs anglo-saxon John P. Boyle en propose un certain nombre, qui ont été expérimentés dans des conditions de contrôle scientifique très satisfaisantes. Suspendus dans une pièce où l'on vit, par exemple, ils ont une action certaine sur l'ionisation de l'air. Ils semblent accroître de manière sensible de dynamisme des personnes qui vivent dans leur périphérie. Dans une chambre à coucher, ils améliorent le sommeil, et, en règle générale, apportent un bien-être nerveux inhabituel. 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :