• L'Ahnenerbe

     

    L'Ahnenerbe

    L'Ahnenerbe traduit par " Héritage Ancestral " ou plus exactement :
     « Société pour la Recherche et Enseignement sur l'Héritage Ancestral » était un institut de recherche pluridisciplinaire nazi créé par Heinrich Himmler, Herman Wirth et Walther Darré en juillet 1935.
    Intégré aux SS en 1939,  l'Ahnenerbe avait son siège dans le château de Wewelsburg en Westphalie. L'institut avait pour objet d'études « la sphère, l'esprit, les hauts faits et le patrimoine de la race indo-européenne nordique » avec comme outils la recherche archéologique, l'anthropologie racial et l'histoire culturelle de la " race aryenne ".
    Son but était de prouver la validité des théories nazies sur la supériorité raciale des « Aryens ».

    L'Ahnenerbe

    L'Ahnenerbe mit en place un grand nombre d'instituts de recherche. Outre l'archéologie, de nombreux instituts concernant la culture « indo-germanique » (c'est-à-dire « aryenne ») étaient créés, dans le domaine linguistique, religieux, juridique, musicologique, etc. Des départements de biologie, de génétique des plantes, d'entomologie, de physique nucléaire ou de médecine traditionnelle étaient aussi créés. Un département de météorologie, dirigé par l'Obersturmführer-SS Hans Robert Scultetus fut aussi institué, à l'initiative d'Himmler, convaincu que la théorie de la glaciation éternelle d'Hans Hörbiger pourrait permettre des prévisions météorologiques à long terme.

    L'Ahnenerbe

    Les premières recherches de l'institut sont menées sous la houlette de Wirth en 1936, dans le Bohusland, région du Sud-Ouest de la Suède particulièrement riche en art pariétal et en art rupestre. Parmi plus de
    5 000 symboles gravés à l'époque de l'âge du bronze, les pétroglyphes, Wirth est persuadé d'avoir découvert les vestiges de la première écriture au monde, créée selon lui par une antique civilisation nordique. Il fait remonter cette civilisation à près de deux millions d'années et la situe en Atlantide, continent disparu s'étendant de l'Islande aux Açores (selon la légende). Plus de vingt tonnes de plâtres sont utilisées pour réaliser des moulages des gravures.

    L'Ahnenerbe

    Toujours en 1936, l'Ahnenerbe monte une petite expédition en Carélie, région de la Finlande, afin d'étudier et d'enregistrer les chants et incantations des sorciers locaux. Pour Himmler, ces incantations ont une base historique et il espère que leur analyse permettra de recréer le marteau de Thor, qui est d'après lui la plus puissante des armes conçues par les anciennes peuplades nordiques

    L'Ahnenerbe a organisé plusieurs expéditions archéologiques, en Allemagne, mais aussi dans divers pays : France (où l'abbé Henri Breuil permet à Assien Bohmers de visiter, entre autres sites, la Grotte des Trois-Frères, tandis que la tapisserie de Bayeux suscite aussi la curiosité des nazis), Italie, Roumanie, Bulgarie, Pologne, Ukraine, Islande, Afghanistan et Tibet. Cette dernière expédition, dirigée par le SS Ernst Schäfer en 1938, était, aux yeux de l'Ahnenerbe, destinée à prouver que le plateau tibétain était le berceau de la « race aryenne. » D'autres expéditions furent lancées en Antarctique, dans la région dite de la Nouvelle-Souabe, ou encore sur le front de l'Est, où l'Untersturmführer-SS Heinz Brücher fut chargé en juin 1943 de transférer la collection de semences de Nikolaï Vavilov de Russie à l'Institut SS des plantes, situé à Graz.

    L'Ahnenerbe

    À la demande de Himmler en 1942, l'Ahnenerbe a procédé à des expérimentations médicales dans des camps de concentration sur des prisonniers, notamment à Dachau et à Natzweiler-Struthof. Condamné pour crimes contre l'humanité, Wolfram Sievers, le dernier directeur de l'Ahnenerbe, fut pendu en 1948, après le procès des médecins à Nuremberg.

    De futurs archéologues renommés, tels que Herbert Jankuhn, Peter Paulsen ou Edward Tratz, travaillèrent à l'Ahnenerbe, qui s'était taillé un rôle central dans la recherche archéologique sous le Troisième Reich.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :