• Fontainebleau - La civilisation inconnue

     

    La civilisation inconnue de Fontainebleau

    Quand la nuit retombe sur le massif forestier de Fontainebleau et que les derniers promeneurs se hâtent de quitter les allées assombries, les arbres, les buissons et les rochers millénaires retrouvent leur vraie personnalité. Le vent reprend possession de l'espace et se prend à chanter les mystères d'un lieu resté très longtemps impénétrable.

    Depuis toujours, pourtant, les hommes ont été attirés par les profondeurs de cette forêt. Peut-être même s'y sont-ils livrés à des cultes secrets....
    Entre les troncs lancés à l'assaut du ciel et les blocs de pierre aux étranges conformations se sont noués des liens particuliers, qui ont pu envoûter certains de nos ancêtres.

    Fontainebleau - La civilisation inconnue

    Que reste-t-il, aujourd'hui, de ce vieux Fontainebleau où soufflait l'esprit ?

    Le passé géologique de la forêt reste mal connu. Son passé historique encore plus. Jusque vers 1830, l'ensemble du massif n'était qu'une énorme tache blanche sur la carte de l'Ile-de-France : on ne fréquentait guère que les abords de l'antique " forêt de Bière " - ancien nom du lieu - et même les brigands qui échappaient là aux gendarmes royaux, se gardaient bien de l'enfoncer trop profondément à l'intérieur.

    Ne dirait-on pas que le Grand Veneur ou le Chasseur noir veillaient ? Gare à qui les rencontrait sur son passage, leur grande meute de chiens diaboliques avait vite fait d’entraîner quelque malheur !

    Fontainebleau - La civilisation inconnue

    On peut se demander si ces légendes autour des habitants de la forêt n'étaient pas destinées à écarter les curieux et les importuns d'une région où auraient longtemps survécu des rites païens. On peut se demander si les chaos rocheux de fontainebleau ne sont pas un de ces lieux privilégiés de la spiritualité pré chrétienne, à l'égal de Carnac ou de Stonehenge. On peut se demander enfin, si ces rochers sont bien naturel...

    Une chose est certaine : pendant plusieurs dizaines de milliers d'années, des hommes ont habités certaines grottes de la forêt et y ont tracé des myriades de figures et de signes qui continuent à poser de nombreux problèmes aux préhistoriens.

    Fontainebleau - La civilisation inconnue

    Ces signes s'échelonneraient, selon J.-L; Baudet, le chercheur qui les a le mieux étudiés, sur une période qui couvre près de trente mille ans, de l'interglaciaire riss-würm jusqu'à l'âge du fer. Les plus anciens sont très frustres : de simples lignes abstraites marquées dans le grès des rochers. Les plus récents représentent des figures humaines ou animales, ainsi que des symboles plus élaborés, dont la signification exacte nous échappe.

    Peut-on faire de ces signes des traces d'un culte primitif ? Pour l'instant, rien n'y autorise les spécialistes, qui doivent se contenter de noter la ressemblance entre plusieurs de ces figures et celles trouvées dans d'autres sites préhistoriques énigmatiques. Un peu comme si, dans l'Europe ancienne, il avait existé une mystérieuses civilisation primitive.

    Fontainebleau - La civilisation inconnue

    Le Fontainebleau  préhistorique nous est également présent par quelques tombes néolithiques. L'une d'elles, surmontée de blocs - naturels ou aménagés par l'homme ? - en forme de gisants, a livré plusieurs petites sculptures de pierre. Fouillée par le poète Robert Ganzo, cette tombe est aujourd'hui contestée par les chercheurs officiels, qui font de ces sculptures de simples fantaisies de la nature. Le débat reste ouvert, même si d'autres vestiges néolithiques ont été retrouvés autour de Fontainebleau et de ses étranges rochers.

    Quelques-unes de ces traces posent un problème archéologique considérable : certaines tablettes retrouvées dans une des tombes fouillées par Robert Ganzo étaient recouvertes d'idéogrammes qui évoquent irrésistiblement une écriture. Ce qui n'est pas possible dans le cadre actuel de nos connaissances, qui veulent que l'écriture soit née bien plus tard, au Proche-Orient.

    Fontainebleau - La civilisation inconnue

    Pourtant, il existe plusieurs autres exemples d'écritures préhistoriques, antérieures aux civilisations du Proche-Orient. L'énigme de Glozel, dans la haute Loire française, est une des plus controversées.

    De plus il y a une certaine ressemblance entre les idéogramme de Fontainebleau et les caractères laissés par la civilisation hittite, fondée par un peuple indo-européen du groupe occidental et fortement apparenté aux Celtes ou aux Italiotes. Faut-il pour autant faire des anciens habitants du massif de Fontainebleau les ancêtres des tributs qui sont parties coloniser l'Orient ? Le problème est assez troublant pour être médité.

    Fontainebleau - La civilisation inconnue

    Reste les rochers. Ce sont les plus étranges témoins du passé de Fontainebleau. Il est impossible de ne pas s'interroger sur leurs formes, même si on refuse de leur accorder la moindre signification. Il ne s'agit pas de prétendre que les hommes ont bâti les fameux chaos rocheux de la forêt. Il s'agit de se demander si, l'esprit frappé par la magie qui se dégage de cet amoncellement fantastique, nos ancêtres n'ont pas donné un " coup de pouce " à la nature en accentuant l'animalité ou l'étrangeté de certaines formes.

    Pour des hommes qui maniaient parfaitement l'art de tailler les pierres les plus dures, une telle opération ne présentait aucune difficulté. Celle d'éviter certaines roches, pour y ménager des orifices à usages divers non plus. Ces pratiques nous sont aujourd'hui incompréhensibles, mais à l'époque, elles devaient revêtir une importance particulière.

    Fontainebleau - La civilisation inconnue

    Depuis le relevé minutieux de la disposition des pierres levées de Stonehenge, par exemple, on sait que nos ancêtres ne laissaient rien au hasard : chaque élément d'un ensemble à vocation magico-religieuse avait sa signification et sa fonction précises. Mais qui décryptera le sens caché des roches de Fontainebleau ?

    Comme le disait Oscar Wilde, il arrive que la nature imite l'art. Face à certains rochers de Fontainebleau, on ne peut que se poser des questions : pourquoi nos ancêtres, qui aimaient tant graver les symboles de leur imaginaire sur la paroi des grottes, seraient-ils restés insensible au charme envoûtant de certains amas rocheux de la forêt ?
    Pourquoi n'auraient-ils pas chercher à recréer, en l'accentuant, ce que la nature leur offrait à l'état d'ébauche ? Pourquoi n'auraient-ils pas, alors représenté là les figures humaines et les animaux de la vie quotidienne ?

    Fontainebleau - La civilisation inconnue

    On a pu écrire que les formes fantastiques de ces rochers devaient beaucoup au talent photographique d'Edith Guérin. Il est certain  qu'elle a eu l'art de mettre en valeur plusieurs formes stupéfiantes. Pourtant son talent ne peut pas tout expliquer : trop de coïncidence intriguent l'observateur le moins disposé... On s'interroge encore sur le sens exacte des alignements de Carnac et ils n'en sont pas moins reconnus par les préhistoriens !

    Aujourd'hui, Fontainebleau attend. Quelque part dans ses profondeurs, le Grand Veneur et le chasseur noir attendent, pour calmer leur colère, que l'inconscient préchrétien dont ils procèdent ne soit plus relégué au tréfonds de la mémoire populaire. Quand les dieux pourront revenir dans les roches sans être maudits, quand les rochers eux-mêmes seront reconnus pour des demeures d'un sacré ancestral, Fontainebleau deviendra peut-être le stonehenge français...

    Fontainebleau - La civilisation inconnue

                                                                                               Extrait de " Inexpliqué " 1981

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Justin Cé
    Vendredi 8 Février 2013 à 09:22

    ***Désolé... article quasi-vide... ^)^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :