• Feux follets

     

    Feux follets

    Les feux follets apparaissent sous la forme de petites flammeroles, de boules de feu ou d'émanations phosphorescentes qui se manifestent la nuit, notamment durant la période de l'Avent, dans les forêts désertes, près des tombes des cimetières ou au-dessus des marécages.
    Contrairement aux follets et folletti, que l'on classe avec les farfadets, les feux follets sont des âmes en peine réclamant des prières pour sortir du purgatoire, des âmes d'enfants morts sans baptême ou des esprits malfaisants qui cherchent à conduire les passants au fond des étangs ou au bord des précipices.

    Dans les Landes, le fantôme du curé de Commensacq, l'abbé Ducasse, apparaissait en 1822 sur un chemin situé au nord du village, en surplis et étole. Mais il ne s'agissait que d'une illusion :
    " Ce chemin bordait un marais, et le peuple avait pris pour un revenant les feux follets qui s'élevaient par intervalles du milieu des marécages. "

    A Pond-Audemer, feux follets étaient les spectres de femmes ayant péché durant leur vie, condamnées à revenir sous cette apparence durant sept ans.

    Feux follets

    En pays de Galles, les feux follets sont des esprits venus chercher un parent près de mourir ; la taille de la flammerole correspond à l'âge de l'agonisant : un petit feu follet annonce la mort d'un enfant.
    En Angleterre, les feux follets ont pour nom Jack wih the lantern
    (" Jack à la lanterne ") ou Will o' the wisp (" Will au tortillon ").
    Ces ignis fatuus, " esprits du feu ", sont représenté comme de jeunes garçons porteurs de lanternes, qui entraînent les voyageurs égarés dans la forêt au bord des précipices. Puis ils soufflent leur bougie et précipitent les malheureux au fond du ravin.
    En pays de Galles, ce sinistre jeu est le fait du pwca, ou pooka, lutin follet à qui l'on attribue mille autres facéties de mauvais goût.

    Feux follets

    Comment s'en débarrasser ?

    Il suffit de se signer ou de planter une aiguille en terre. Les feux follets doivent passer à travers le chas, et l'on peut mettre à profit ce délais pour s'enfuir.
    Pour échapper aux feux follets des étangs, il faut jeter une pierre dans l'eau. Persuadés qu'ils sont arrivés à leurs fins, les feux follets se précipitent alors dans l'onde en ricanant.

     


  • Commentaires

    1
    BINET
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 09:09

    Un bon complément pour mon prochain titre et film ...Merci Giovanni

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :