• Enlevés par des extra-terrestres

     

    Enlevés par des extra-terrestres

    D'octobre 1973 à mars 1974, on enregistra un nombre anormalement élevé de rencontres d'ovnis. Cette vague visita principalement les Etats-Unis, le Nord-Ouest de l'Europe, l’Italie et l'Espagne.
    Une des rencontre les plus intéressantes d'extra-terrestres eut lieu aux Etats-Unis, à Pascagoula, dans l'Etat du Mississippi. C'est une petite ville de 30 000 habitants à environ 160 km à l'est de La Nouvelle-Orléans.

    Il y a deux témoins : Charlie E. Hickson, contremaître de 45 ans, et Calvin R. Parker, 18 ans, employés au chantier naval Walker.
    Ils auraient été enlevés par des extra-terrestres, le 11 octobre 1973.

    Enlevés par des extra-terrestres

    Il était à peu près 9 h du soir. Ils étaient en train de pêcher près de la jetée du chantier naval de Shupeter, sur le fleuve Pascagoula. Hickson se détournait pour prendre de l'appât frais quand il entendit un genre de sifflement. Il leva la tête en direction du bruit et aperçut un objet bleu-gris allongé, de forme ovale. Il précisa plus tard que cet " engin spatial " avait des lumières bleues très brillantes et qu'elles clignotaient.
    L'objet n'était qu'à 60 cm du sol. Le témoin déclara peu après :
    " Quelque chose s'ouvrit. Pourtant, il n'y avait pas de porte... Trois créatures s'avancèrent vers moi en flottant. Je ne comprenais rien à ce qui se passait. J'étais terrifié. "

    Enlevés par des extra-terrestres

    Ces êtres étranges étaient grands ( environ 1,50 m ) et pâles " comme des fantômes ". Leur peau était grise et toute ridée. Ils n'avaient pas de mains, mais des sortes de " pinces de crabes ". Dans son premier récit, Hickson déclara que les extra-terrestres avaient peut-être des fentes à l'emplacement des yeux, mais qu'il ne vit rien de précis. Par contre, il distingua de petites oreilles en forme de cône, un petit nez pointu et un trou à la place de la bouche. Ils s'approchèrent des deux pêcheurs en flottant juste au-dessus du sol, sans bouger les jambes. L'une des créatures émettait une sorte de bourdonnement.

    " Ils furent sur nous avant que nous ayons pu réagir ", raconta Hickson.
    Parker perdit connaissance lorsqu'un des extra-terrestres le toucha. Puis ils soulevèrent Hickson et glissèrent sans mouvement vers l'engin spatial. Hickson affirma qu'il avait perdu toute sensation de poid et de toucher. On l'emmena dans une pièce brillamment éclairée : pourtant, la lumière ne semblait venir de nulle part. La troisième créature emmena Parker dans une autre pièce.

    Enlevés par des extra-terrestres

    Quant à Hickson, il se retrouva suspendu dans le vide, en position allongée. Il était totalement paralysé. Seul ses yeux étaient encore mobiles. Un instrument qui ressemblait à un gros œil allait et venait à environ 25 cm au-dessus de son corps. Puis les créatures le retournèrent pour que l'instrument puisse observer la totalité de son corps.

    Quelques instant plus tard, les extra-terrestres ramenèrent Parker et Hickson, toujours en flottant, jusqu'à l'endroit sur la jetée où ils les avaient trouvés. Ils remirent Hickson en position verticale mais il tomba immédiatement, incapable de se tenir debout.

    Puisque Calvin Parker resta la plupart du temps sans connaissance, le récit de ce qui se passa vient donc presque uniquement de Charlie Hickson. Lors du premier interrogatoire, il déclara que l'ovni faisait à peu près 3 m de large sur 2,50 m de haut : Il disparut du sol, affirma-t-il, en moins d'une seconde. Les occupants ressemblaient à des robots.
    Ils agissaient comme s'ils avaient une mission précise à accomplir.
    Ils n'essayèrent pas de communiquer avec nous. Maintenant, je sais qu'ils n'avaient pas l'intention de nous faire du mal mais sur le moment, j'ai vraiment eu peur qu'ils nous enlèvent. Ils ne nous voulaient pas de mal, j'insiste, car c'est important ".

    Enlevés par des extra-terrestres

    Cette citation est un extrait d'une interview accordée au Mississippi Press une semaine après l'incident. Tout de suite après leur rencontre avec les exra-terrestres, Hickson et Parker s'étaient rendus aux bureaux du journal, mais ils avaient trouvé porte close. Ils se rendirent alors chez le shérif pour faire une déposition. Richard W. Heiden enoya le compte rendu au magazine Flying Saucer Review.

    Le  shérif Fred Diamond et le capitaine Glenn Ryder firent subir aux deux témoins un interrogatoire serré, mais sans résultat. A aucun moment ils ne se coupèrent. Ce qui fit dire à Ryder : " S'ils me mentent, alors, ils devraient être à Hollywood. " On procéda à des enregistrements, puis Diamond et Ryder quittèrent la pièce, laissant seuls les deux témoins qui ne se doutaient pas que le magnétophone enregistrait toujours. Ils parlèrent avec une grande agitation de leur expérience. Calvin Parker était tellement bouleversé qu'il se mit à prier quand Hickson s'en alla. Après cette expérience, le shérif fut convaincu qu'ils étaient sincères.

    Enlevés par des extra-terrestres

    Le lendemain matin, vendredi 12 octobre, le détective Tom Huntley conduisit Hickson et Parker à la base aérienne Kessler à Biloxi, Mississippi, où on leur fit subir un examen radiologique. On ne releva aucune trace de contamination. Ils racontèrent de nouveau l'incident au chef des renseignements de la base. Ce dernier se comporta " comme s'il avait déjà entendu tout cela auparavant ".

    Le dimanche 14 octobre, les témoins furent interrogés à Pascagoula par le docteur J. Allen Hynck, de l'université Northwestern d'Evanston, dans l'Illinois, un ancien expert-conseil auprès de l'Air Force américaine, ainsi que par le docteur James Harder, de Berkeley. Ce dernier hypnotisa chacun des deux témoins séparément. Tous deux revécurent la terreur du moment avec une telle intensité que le docteur Harder fit le commentaire suivant : " Ce qu'ils racontent est authentique. Il est pratiquement impossible de simuler une elle peur sous hypnose. "

    Enlevés par des extra-terrestres

    Le 30 octobre, Hickson, sans Parker, qui souffrait d'une dépression nerveuse, fut soumis au détecteur de mensonge à La Nouvelle-Orléans.
    Scott Glasgow, l'opérateur, après deux heures et demie de tests intensifs, déclara que Hickson disait la vérité. Ce commentaire est étrange de sa part, car toute personne qui conduit ces tests devrait savoir qu'ils ne suffisent pas à établir formellement si un sujet dit ou non la vérité.

    Dans son livre Les Ovnis expliqués, Philip J. Klass prétend que sa propre enquête prouva que Scott Glasgow n'était pas qualifié pour conduire de tels tests. Ainsi donc, bien que les journaux aient donné une grande publicité au fait que le récit de Hickson ait résisté au détecteur de mensonge, on ne peut s'en servir comme preuve définitive.

    Hickson devint très vite célèbre. Malheureusement, il donna plusieurs versions de sa rencontre avec les extra-terrestres. Dans le premier compte rendu, il dit par exemple que l'ovni faisait 3 m de long, alors qu'il raconta plus tard qu'il faisait de 20 à 30 m de long.

    Enlevés par des extra-terrestres

    Il varia aussi dans sa description des extra-terrestres. Il affirma au départ qu'ils avaient deux petites oreilles en forme de cône, peut-être des fentes à l'emplacement des yeux, un petit nez et un trou à l'emplacement de la bouche. Plus tard, pendant une émission télévisée, il déclara qu'ils n'avaient pas d'yeux et que le trou sous le nez était une fente. Plus d'un mois après l'incident, il révéla pour la première fois que la lumière à l'intérieur de l'ovni était si forte qu'il avait souffert des yeux pendant trois jours.

    Ces contradictions, compromettent, bien sûr, l'ensemble du récit. Cependant, on ne peut prouver que tout soit faux. On a en effet en main d'autres témoignages qui semblent confirmer le récit de Hickson. On sait par exemple, que beaucoup de téléspectateurs de la région de Pascagoula téléphonèrent, ce soir-là, pour signaler des interférences sur leur poste de télévision.

     Le même jour, 11 octobre, à 700 km de là, à Hartwell, en Géorgie,un ancien pasteur méthodiste roulait en voiture sur une nationale lorsqu'il vit soudain un ovni atterrir en face de lui. Il aperçut des occupants. Ils étaient habillés de gris argent.

    Enlevés par des extra-terrestres

    La même nuit à Falkville, dans l'Alabama, une femme téléphona au chef de la police locale pour lui signaler qu'un engin spatial venait d’atterrir dans un champs, près de chez elle. Il se précipita sur les lieux mais il ne vit rien à l'endroit indiqué. Par contre, dans un chemin latéral, il rencontra une créature habillée de gris argent. Il prit quatre photo. Les clichés montrent une créature qui semble être habillée de papier aluminium... L' "extra-terrestre" s'enfuit à toute allure !

    Malgré ces péripéties qui semblent un peu relever du canular, un certain doute subsiste  et si les deux hommes avaient vraiment été enlevés ?

    Enlevés par des extra-terrestres

                                                                                              Extrait de " Inexpliqué " 1981


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :