• Doubles

     

    Double

    Le double d'un individu est son " autre " lui-même qui l'accompagne durant sa vie et survit à sa mort ; mais il s'agit d'une entité différente de l'ombre, de l'ange gardien ou du génie familier. C'est le " corps astral ", par rapport au " corps physique ", que les Égyptiens appelaient le ka.
    Au moment de la mort d'une personne, le double quitte le cadavre du défunt et apparaît brièvement sous la forme d'un spectre. Parfois, il quitte le corps du moribond avant même le décès et se montre à lui.
    C'est pourquoi une légende veut que, " quand on voit son double, on meurt ". Pour faciliter l'envol du double lors de la mort d'un individu, et éviter qu'il demeure sur Terre sous forme de revenant, on a coutume en Grande-Bretagne et en Allemagne de laisser grandes ouvertes les portes et fenêtres de la maison d'un défunt, et d'en voiler les miroirs, afin que le double ne s'y réfugie.

    Double

    Le double, contrairement à l'ange gardien, peut se révéler maléfique lorsqu'il se manifeste indépendamment de son " original " notamment après la mort de ce dernier. C'est le cas du doppelganger allemand.
    Dans certains cas extrêmes de division de la personnalité, le doppelganger peut prendre le contrôle de son " original " et le pousser à commettre d'horribles crimes, comme dans l’étrange cas du docteur Jeckyll et de Mr Hyde, de Stevenson.

      

    L'Ombre

      

    Double

    Distincte du corps et de l'âme, l'ombre représente un état mitoyen entre les deux, faisant partie intégrante de l'individu. L'ombre est cependant obscur du double d'un individu.

    Il faut éviter de marcher sur l'ombre de quelqu'un ou de projeter des pierres dessus, au risque d'affecter sa santé - l'envoûtement nommé enclouage consiste justement à piétiner l'ombre de sa victime.
    La projection sur un mur de l'ombre sans tête d'une personne le soir de Noël est le signe qu'elle mourra dans le courant de l'année suivante.

    A la mort d'un individu, son ombre descend aux enfers, mais peut demeurer un certain temps dans les lieux où il a vécu et où il est mort ; il s'agit alors d'un revenant, d'un spectre. On dit que les animaux ont la faculté de voir les ombres des morts, notamment les chats, qui parfois tressaillent sans raison apparente ou observent fixement une forme invisible.

    Double

    Celui qui vend son âme au diable n'a plus d'ombre visible au soleil, comme ce fut le cas du tristement fameux Peter Schlemihl. C'est également le cas des vampires.

             Extrait de " La petite Encyclopédie du Merveilleux " d' Edouard Brassey  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :