• Dans le fleuve du temps

     

    Dans le fleuve du temps

     

    Qu'est-ce que le temps ? Depuis toujours, l'homme s'interroge sur le temps. Il le voit ou croit le voir s'écouler. Le jour succède à la nuit, puis une autre nuit et une nouvelle journée. Les saisons passent, les années, les siècles et puis  les millénaires.
    Le temps est-il un fleuve sans retour, une dimension supplémentaire du réel, une illusion humaine ? Est-il possible de remonter le cours de ce fleuve ou de le descendre plus vite que son flot ?

    Les tenants du paranormal pensent qu'on le peut. Prémonition, visions du passé ou du future, sortie hors de son corps seraient autant d'expérience démontrant que le temps qui passe n'est pas aussi irréversible que le croit le commun des mortel.
    Pour beaucoup de savants d'aujourd'hui, l'irréversibilité du temps n'est pas un dogme. Il existe des particules qui voyagent aussi bien dans le passé que dans le future. Il est prouvé qu'une particule atomique peut se trouver à deux endroits différents en même temps.
    Tout être doué de vie possède une sorte d'horloge biologique à partir de laquelle il décompte la durée.

    Parmi toute les créatures, l'homme à quelque chose de plus : sa conscience. A travers ses souvenirs, l'homme peut contempler ce qu'il a déjà vécu. Il peut tirer des plans sur le future à partir de ce qui lui est déjà arrivé, raisonner logiquement ou par analogie et profiter des leçons souvent chèrement acquises.
    C'est à travers cette conscience de nous-même et de ce qui nous entoure qu'est née la notion de "temps".
     Dans le fleuve du temps
    Combien de poètes ont chantés cet itinéraire immuable avec la nostalgie toujours lancinante de ne pouvoir arrêter le temps ou de ne pas avoir la possibilité de remonter son cours !
    Ce temps est d'ailleurs des plus subjectifs On a en effet l'impression qu'il passe plus ou moins vite, selon qu'on s'ennuie, que l'on souffre ou que l'on est heureux
    "Il y a un temps pour chaque chose, lit-on dans la Bible, et il y a aussi un temps pour chaque dessein sur cette Terre. Un temps pour naître et un temps pour mourir; un temps pour planter et un temps pour cueillir le fruit de ce que l'on a planter..."

    Marc-Aurèle résumait déjà a son époque cette fatalité irréversible du temps qui passe :
    " Ce dernier, disait-il, ressemble à une rivière dont le flot serait constitué de goutte à goutte de tous les événements qui se produisent. Et le courant de cette rivière est d'une force extrême. A peine quelque chose est-il apparu que cela s'est déjà enfui et une autre chose vient à sa place, s'enfuit à son tour pour être remplacée par une troisième. Et nous n'y pouvons rien..."

    La science et la parapsychologie vont-elles remettre en question cette notion d'immuabilité de  
    la durée à laquelle nous semblons condamnés ?
    Dans le fleuve du temps
    Certes nous ne sommes pas encore à l'appareil de Wells ni au déplacement de grandes envergures qu'imaginent depuis quelques décennies les écrivains de science-fiction...
    Mais le pas est franchi. Le temps n'est pas irréversible. Tout le monde connait le paradoxe du cosmonaute qui, partant pour un long voyage, vieillit seulement de quelques années, tandis que notre planète vit plusieurs millénaires d'année et finit par mourir.
    Reste à savoir si le psychisme humain et en particulier les zones dites "frontière" de ce dernier ne peuvent échapper au carcan temporel. Tout le problème de la précognition, de la voyance et de la psychométrie est là.

    Disposons nous de facultés ignorées qui nous permettraient des incursions fugitives dans le future ?

    On a souvent fait le procès de la voyance mais il existe des prémonitions d'une précision extrême et dont il n'est pas question de mettre en doute l'authenticité.
    De même des êtres humains ont le pouvoir étonnant de remonter le cours du temps. A l'aide d'un objet ou tout simplement par la pensée, il parviennent à retrouver des faits anciens, a revivre des situations perdues dans la poussière des siècles, à voyager à l'envers, en un mot, sur le fleuve que l'on disait irréversible.

    Il nous reste a examiner de près tous ces aspects de la remise en question du phénomène temporel.
     
    Beaucoup plus de gens qu'on ne pense seraient doué de la faculté de prévoir l'avenir. Cela peut se passer en transe pour les médium, en rêve ou sous forme d'une simple intuition pour les autres.

    L'un des premier à envisager sérieusement cette question fut l'écrivain britannique J.W. Dunne. Vers la fin de XIXè siècle, il fit à plusieurs reprises certains rêves curieux. Il vit en particulier à l'avance et avec un luxe de détails inouïs plusieurs grandes catastrophes. Pour celle de la montagne Pelée, qui explosa la 8 mai 1902, il lut précisément le récit de drame pendant son sommeil dans un numéro de Daily Telegraph qui n'avait pas encore paru.
    Au cours de ses rêves, il avait l'impression d'être comme déplacé dans le temps. Tout se passait comme s'il avait virtuellement existé deux observateur du nom de Dunne. L'un avait simplement un peu d'avance sur l'autre de quelques jours ou quelques mois.
    Dans le fleuve du temps
    La thèse a paru un peu simpliste mais pourquoi après tout, le rêve ne serait-il pas une sorte de sas privilégié nous permettant de communiquer avec une autre dimension temporelle donnant sur le passé ou le future de la nôtre ?
    Des savant contemporain, Krippner ou Montagne Ullman, s’efforcent à en apporté la démonstration.

    Nous remarquons que souvent ce sont les catastrophes ou du moins les événements dramatiques qui font l'objet de prémonition. Selon le psychiatre américain qui s'est penché sur le problème de la voyance, le docteur J.C. Barker, il existe une explication à cela.
    Dans l'autre dimension temporelle, un drame à grande échelle crée une onde de choc qui est susceptible de s'immiscer dans notre continuum. Certains individu réagiraient à cette onde comme des sismographes psychiques. Ils seraient capable de saisir, grâce a des facultés dont nous ignorons encore pratiquement tout, des bribes plus au moins importantes de cette information paranormale.
     
    Barker a fait une enquête à propos du désastre qui s'est produit en 1966 à Aberfan. Il a demandé à toutes les personnes ayant eu une prémonition de cette catastrophe de lui en faire une relation complète. Sur les 76 témoignages reçus, il en a sélectionné 24 au terme d'une enquête scrupuleuse sur la bonne fois de leurs auteurs.

    Le résultat fut stupéfiant. En collationnant ces récits, on pouvait avoir une description absolument exhaustive du désastre. Les uns, peut-être plus concernés, avaient vu la mort des enfants suffoqués dans leur salle de classe. D'autres, les scène de désolation après la catastrophe. D'autres encore avaient plutôt eu la révélation du nom des victimes et en quelques-uns les avaient même vu mourir...
    Les sociétés de recherche parapsychologique contiennent des milliers de rapports dûment vérifiés de ces intuitions fulgurantes de l'avenir.

    Un étude statistique de tous ces rapports et de leur origine a fait justement conclure au parapsychologue anglo-saxon J. Gaither Pratt qu'il existait sans doute sur terre autant de gens doués d'un pouvoir de prémonition que de gauchers.
    Dans le fleuve du temps
    Lors d'un dîner de l'Académie française dont il faisait partie, l'écrivain Jacques Cazotte, pronostiqua la Terreur avec une précision stupéfiante : Quatre ans avant les événement qui devaient ensanglanter la France, il annonça la fin de la royauté et prédit à chacun des assistants la manière dont il mourrait. Les uns devaient finir sur la guillotine (dont on ne connaissait pas encore le principe) et les autres se couperaient les veines pour échapper à un sort infamant.

    Une étonnante vision du IIIè Reich, entre autre a fait l'objet d'une enquête très serrée de la part de l'un des plus grand spécialistes au monde de la parapsychologie scientifique, le professeur Hans Bender.
     
    Cette vision est extraite d'un lettre d'un bavarois écrite à sa famille en 1914. Le document a été identifié sans peine. Il raconte avec un grand scepticisme une étrange prémonition d'un prisonnier de guerre français que le bavarois avait côtoyer.
    Il raconte le sort de l'Allemagne après 1917, sa défaite inimaginable, l'inflation fantastique des années vingt, l'arrivée de Hitler au pouvoir puis la seconde guerre mondiale et l'autre défaite.

    - " En 1932, un homme issu des couche populaires prendra le pouvoir absolu et se préparera de nouveau à la guerre. Cette dernière débutera en 1939, sera aussi perdue par l'Allemagne bien que l'Italie se batte à ses côtés. Nombreux seront les soldats allemands qui mourront en Italie. En 1945, le pays sera écrasé de toute parts et complètement vaincu. Son chef et le symbole du régime qu'il représentait disparaîtront..."

    Autres prophéties relative la seconde guerre mondiale répertorié par le professeur Tenhaeff, célèbre parapsychologue hollandais dont une très précise et authentique concernant la terrible bataille d'Arnhem qui opposa en 1944, les troupes des Alliés aux soldats de la Wehrmacht.
    En 1929, Me W.R. et sa famille reçurent un de leur amis médium qui leur confia avoir des visions de meurtres, de combats et de désastres. Il voyait des soldats dans des uniformes inconnus, des combats sauvages, des destructions par bombes comme jamais aucune guerre n'en avait donné d'exemple et des morts par milliers.
    L'époque était des plus calmes. Rien ne laissait présager de tels événements. Mais le médium insista et assura que tout cela se passerait à Arnhem précisément. Il pria Me W.R. et les siens de prendre leurs dispositions pour quitter les lieux et leur conseilla même de fuir l'Europe ajoutant qu'elle serait entièrement mise à feu et à sang.
    On consigna la prophétie. C'était exactement le récit de la bataille qui se déroula en 1944. Le sujet en avait discerné tous les détails, même les plus imprévisibles ( uniformes, matériel, bombes, mort et blessés...) à son époque.
     Dans le fleuve du temps
    Toutes les grandes catastrophes ont presque toute été prévues.
    Le chercheur américain Stevenson a particulièrement étudié les prémonitions concernant le naufrage aussi inattendu qu'impressionnant du Titanic. Tout les éléments concernant le Titanic ont sans doute produit un tel impact psychique dans l'inconscient collectif que les lois habituelles du Temps s'en sont retrouvées modifiées. Et par milliers, des hommes et des femmes, d'un bout à l'autre de la Terre ont eu des prémonitions partielles ou synthétiques de l’événement "avant" qu'il ne se produise.

    Un autre chercheur, W.G. Cox, est parvenu à des conclusions identiques en étudiant systématiquement les prophéties de désastres ou de catastrophes qui touchent un grand nombre de gens. On note à chaque fois une avalanche de prémonitions. Au point que Cox se demande s'il ne faudrait pas recenser régulièrement toutes ces données afin de prévoir les coups du sort les plus spectaculaires et les plus meurtriers.

    Voilà qui remet en question nos idées reçues sur la nature du Temps.
    Ce dernier ne s'écoule peut-être pas aussi irréversiblement que nous le pensions. et notre psychisme dispose de moyen inattendus pour en tourner les lois apparentes. Cela nous oblige, comme nous le supposions, à réviser notre conception à la fois de la durée et de la nature humaine profonde.
    Cela veut-il dire que notre future est prêt quelque part et que nous devons fatalement le vivre ?
    Pas nécessairement. L'écheveau temporel est moins linéaire qu'il ne semble. Il se peut qu'il existe une infinité de possible, voire des temps parallèles se déroulant à des vitesses différentes et selon des enchainement de causes et d'effets divergents.
    La science fiction a beaucoup exploité ce thème inusable. Comme en bien d'autres domaines, ses auteurs pourraient bien, après tout, se trouver dans le vrai.

                                                                                   Extrait de " Inexpliqué " 1981

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :