• Croix

     

    Croix

    Le symbole de la croix ne se limite pas au domaine chrétien. Il indique en premier lieu une orientation dans l'espace, c'est-à-dire le point de rencontre entre le haut et le bas et entre la droite et la gauche ; plus généralement, il désigne la réunion dans un tout des éléments d'un couple d'opposés.

    L'une des particularité de ce symbole est sa ressemblance avec une silhouette humaine aux bras écartés. Avec ses quatre orientations, la croix est un symbole de la quaternité, mais son centre peut introduire une cinquième dimension.

    Certains peuples du figuraient le monde sous la forme d'une croix.
    On se représente également le paradis biblique comme une croix, avec quatre fleuves qui y prennent leur
    source.

    Croix

    La croix à l'intérieur d'un cercle est le symbole cosmologique de la répartition de l'année en quatre époques ou saisons.
    L'axe vertical de la croix, qui relie le zénith au nadir, symbolise l'axe du monde.

    L'axe horizontale de la croix divise pour sa part le carré  en quatre quarts égaux, et c'est à partir de ce schéma que l'on traçait par exemple, le plan de toutes les villes, en effet, deux rues principales, appelées decumanus et cardo, qui se croisaient au centre de la ville.
    Certaines cités ont même été plus tard divisées en véritables " quarts de ville " d'où le nom de quartiers géographiques médiévales dessinent une croix dont le centre est Jérusalem.

    Croix

    Les croisées de chemins ont longtemps été considérées comme des points d'intersection entre le monde des vivants et celui des morts, symbole très répandu dans les cultures africaines. C'est pour cette raison qu'on recommande les croisées de chemins pour effectuer des invocations magiques, car ces lieux chassent les esprits qui ne sont pas sûrs.

    Le texte apocryphe du Livre de l'Adam oriental, tente d'affirmer l'origine chrétienne de la croix : Noé avait donné l'ordre  que, sous la conduite d'un ange , son fils Sem et son petit fils Melchisedek transportent les ossements d'Adam dans un nouveau lieu, au centre de la terre. Car lorsque Dieu créa la Terre, elle était composée de quatre côtés qui se refermèrent sur la force divine, présente désormais au centre de la terre. Comme ils arrivaient au Golgotha, qui est le centre de la Terre, l'ange montra ce lieu à Sem...
    Les quatre côtés de la terre s'ouvrirent alors en formant une croix où Sem  et Melchisedek placèrent le corps d'Adam... Puis les quatre côtés de la terre se refermèrent sur notre père Adam, et on ne vit plus la porte de l'autre monde. Ce lieu fut nommé " calvaire ", car on y avait déposé le premier de tous les hommes. ... "

    Croix

    Rappelant cette légende, les images du Moyen-âge représentent souvent le crâne d'Adam au pied du Golgotha. Alors que la croix était évidemment à l'origine l'instrument de torture et de mort du Sauveur, elle devint pourtant assez rapidement, du fait de la résurrection, le symbole de la vie éternelle.
    Mais, en raison du caractère infamant de la crucifixion, châtiment réservé aux esclaves et aux rebelles, la chrétienté primitive n'accepta qu'avec difficulté le symbole de la croix comme celui d'un triomphe sur la mort.
    Ce sens commença néanmoins à s'imposer après la chute de Rome et il fut complètement admis par l'art roman. La croix la plus ancienne à avoir été édifiée dans cette veine symbolique date de l'an 134 et se trouve à Palmyre.
    Les païens considéraient l'adoration de la croix comme une chose grotesque, ainsi que le montre un graffiti du Palatin, à Rome, datant environ de 240 : on y voit un crucifié affublé d'une tête d'âne, et l'image est accompagnée de l'inscription " Alexamenos adorant son dieu ".

    Croix

     

    Du temps du Christ, la croix de supplice était vraisemblablement en forme de T ; cette " croix de Tau " également appelée  " croix d'Antoine ", était aussi, pour les civilisations orientales, un symbole ancien de la distinction divine : c'est ainsi que la mentionne l'Ancien Testament.

    Croix

    Parmi les très nombreuses variétés de croix, il faut encore mentionner la croix de Saint-André, en forme de X, sur laquelle l'apôtre fut livré au supplice.
    Cette croix apparaît sous forme d'encoche, sur certains ossement préhistoriques, de même que sur certains objets magiques de conjuration ( comme le couteau des druides qui éloigne les sorcières par temps d'orage ).

    Croix

    Il existe aussi une croix de Saint-Pierre, aux branches très basses : l'apôtre fut en effet mis au supplice sur une croix renversée.

    Croix

    La croix en forme de flèche dont les extrémités se terminent par des pointes, est un symbole politique hongrois, appelé nylaskereszt. Dans les années 1930 cette croix était l'emblème du parti fasciste hongrois, qui l'avait adoptée pour rappeler l'ancienne flèche des conquérants magyars et annoncer ainsi la grandeur à venir de leur pays.

    Croix

    A la même époque le " Front Patriotique " autrichien avait choisi une croix en forme de béquille, en opposition à la croix gammée du national-socialisme allemand, le svastika.

    Croix

    A l'origine, la croix gammée était l'insigne de la " société de Thulé ", fondée en 1918, et de la " Brigade Ehrhardt " : elle devint en 1920 l'emblème du parti national-socialiste, et était considérée par Hitler comme le symbole du " combat des Aryens ".  


  • Commentaires

    1
    efly
    Mercredi 12 Décembre 2012 à 11:29

    Le Svastika ou croix gammée est un symbole très répandu et très ancien. De l'asie à l'Amérique Centrale, Mongolie, Inde Europe du Nord, Celtes, Etrusques et Grèce antique, d'ailleurs l'ornement appelé "Grecque" en découle. On le retrouve dans les catacombes occidentales médiévales. Les Christs romans sont souvent conçus autour d'une spirale ou d'un svastika......

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :