• Aux origine du père Noël

    Aux origine du père Noël

     

    Le père Noël n'a pas toujours été ce gros bonhomme rouge et joviale à barbe blanche. Avant que Santa Claus s'introduise dans nos cheminées et que son image se fixe au cours du XIXè siècle, de nombreux personnage religieux ou légendaires distribuaient déjà des présents au enfants en période hivernale. Des saints chrétiens aux lutins nordiques et aux fées inquiétantes en passant par le petit Jésus en personne, ces êtres distributeurs de cadeaux variaient  d'une région à l'autre mais tous ont en partie inspiré notre père Noël avant de s'effacer devant son succès. 

    Certains folkloristes n'hésitent pas non plus à voir de lointains ancêtres du père Noël dans quelques divinités païenne qui récompensaient les bienfaiteurs su solstice d'hiver. Parmi elles, le dieu celte Gargan, avec sa hotte, fait un bon candidat, tout comme Odin, divinité scandinave parcourant les cieux sur son cheval à huit pattes. Les origines du père Noël remonte donc à plusieurs siècles, mais la diversité de ses "ancêtres" rend difficile une "généalogie" précise. De toutes ces figures donatrices à travers l'Histoire et les pays, en voici quelques-unes parmi celles qui influencèrent le plus de personnages et la légende du père Noël.

    En Allemagne, avant que les enfants ne reçoivent leurs cadeaux de la part du père Noël, cette fonction était dévolue à Frau Holle au nord, et a Berchta au sud, deux fées vivant recluses dans une montagne et parcourant les foyers en hiver. 
    En Suède, c'est un lutin à barbe blanche, le Jultomte, qui distribuait les cadeaux. En Suisse et en Savoie, le père Chaande visita les enfants jusqu'au XXè siècle, tandis que la Befana s'occupait de l'Italie et la Tante Arié de la Franche-Comté. Suite à la Réforme protestante, c'est le Christkindeln "l'Enfant Jésus" qui remplit cette fonction en Allemagne à la place de saint Nicolas. 

    Aux origine du père Noël

    Mais la plupart de ces distributeurs de présents n'étaient pas si sympathique que notre père Noël. Quand ils n'étaient pas accompagnés de personnages effrayants  ayant pour fonction de punir les vilains garnements, ils n'hésitaient pas à le faire eux-même, et s'ils distribuaient des récompenses aux enfants méritant, les moins sages risquaient de se voir offrir du charbon, de se faire battre, où d'être emportés dans un sac. Ces "valets" sales et inquiétants, portent le nom d'Hans Trapp en Allemagne, ou de père Fouettard en Lorraine, accompagnateurs respectifs du Chistkindel et de saint Nicolas. Mais le père Noël tel que nous le connaissons a perdu ce caractère ambigu et s'est bonifié. Il est l'unique héritier de toutes ces figures locales qui fusionnèrent en un seul être, avant que celui-ci ne les remplace au cours du XIXè et XXè siècle. Mais bien qu'il emprunte beaucoup à ces croyances populaires, le gros barbu rouge et son traîneau sont nés aux Etats-Unis.

    De tous les personnages ayant influencé la légende et la figure du père Noël, le plus prégnant et immédiat est sans nul doute saint Nicolas. Saint patron des marins, c'est tout naturellement qu'il passa outre-Atlantique à bord d'un navire hollandais du XVIIè siècle. Malgré leur confession protestante, les Hollandais exportèrent la coutume de Saint-Nicolas à laquelle ils demeuraient très attachés. Au fil des siècles, Sinterklaas, saint Nicolas en hollandais, continua à distribuer ses cadeaux, accompagné du père Fouettard, et la tradition du 6 décembre s'enracina aux Etats-Unis.

    Aux origine du père Noël

    En 1822, un théologien New-yorkais du nom de Clément Clarke Moore s'inspira de la légende de Sinterklaas  et d'autres légendes pour composer un poème intitulé " A visit from Saint Nicolas " paru dans le journal local The Sentinel le 23 décembre. Dans cette oeuvre, Moore mettait en scène saint Nicolas, devenu Santa Claus, sous les traits d'un lutin jovial à la barbe blanche allant de cheminée en cheminée pour distribuer ses présents, sorte de métissage entre les différents personnages légendaires exportés par chaque communauté. C'en était fini du père Fouettard, de l'âne et de la mitre du saint homme, place au traîneau et au bonnet rouge : l'image laïcisée et définitive du père Noël se dessine. Le poème connut un tel succès, chacun y reconnaissant un personnage familier mais plus amical, qu'il fut mainte fois édité et illustré au cours des décennies qui suivirent. 

    En 1837, le dessinateur Robert Weir représenta Santa Claus tout de rouge vêtu et chaussé de larges bottes noires. En 1863, Thomas Nast, illustrateur d'un journal new-yorkais, accompagna le poème d'un dessin le représentant sous une forme plus humaine et, en 1885, il établit son atelier au pôle Nord. Jusqu'en 1886, Nast fut chargé d'illustrer chaque article relatif aux festivités de fin d'année, construisant petit à petit le personnage dodu au manteau rouge et blanc que nous connaissons. Les principaux attribut de notre père Noël se fixèrent ainsi au cours du XIXè siècle au gré de l'imagination des écrivains et illustrateurs qui lui enlevèrent tout caractère religieux et participèrent à la construction d'un mythe. 

    Aux origine du père Noël

     En 1831, Coca-Cola n'a fait que reprendre un personnage déjà populaire et à l'apparence figée depuis la fin du XIXè siècle pour promouvoir sa boisson auprès des plus jeunes. La célèbre marque diffusa ainsi l'image de Santa Claus : l'héritier de saint Nicolas fut de nouveau export, mais vers l'Europe cette fois. Progressivement, tous les personnages folkloriques distributeurs de cadeaux s'effacèrent devant cette figure. Après la seconde guerre mondiale, la société de consommation répandit cette image dans le monde entier et fit du père Noël un personnage interculturel. D'un saint chrétien patron des enfant, les écrivains et dessinateurs américains du XIX siècle sont passé à un personnage laïque et jovial, finalement devenu symbole de la société de consommation. Entre sacré et profane, foi et marketing, l'histoire du père Noël ne s'est pas écrite en un jour. 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :