• Les Maitres de la Golden Dawn

     

    Les Maitres de la Golden Dawn

    Golden Dawn (Aube dorée) : ce nom ne serait qu'un signe ésotérique de plus si on ne soupçonnait pas certains initiés de cet ordre hermétique d'avoir eu des contacts avec les initiés des sociétés secrètes qui préparèrent l'Allemagne au national-socialisme. Il se peut que la Golden Dawn ait annoncé des journées sombres pour l'Europe...

    Tout commence par une farce, une sorte de canular pour étudiants attardés. Dans la seconde moitié du XIXè siècle, vers 1860, l'Angleterre est, comme toute l'Europe secouée d'un long frisson irrationnel. Le mouvement spirite s'empare d'une partie des élites. L'autre partie se mêle de franc-maçonnerie et d'ésotérisme. Les expériences de spiritisme se multiplient. C'est la grande époque des médiums et des illuminés.
    Les Maitres de la Golden Dawn

    Quelques personnes tentés par l'occultisme viennent grossir les rang de la société rosicrucienne. Parmi eux, trois amis : William Wynn Westcott, qui est magistrat, Samuel Liddell Mathers, un aventurier écossais et le docteur William Robert Woodman, un médecin à la retraite.

    Vers 1887, Westcott tombe en possession d'un manuscrit chiffré, d'apparence très ancienne. En fait, il est vieux d'une quinzaine d'années. Peu importe : Westcott, qui est féru de littérature hermétique, ne tarde pas à en percer le code, malgré une rédaction dans un alphabet inconnu.
    En fait, le document décrit une série de cérémonie pratiquée par une mystérieuse Golden Dawn. Franc-maçon depuis 1871 et conscient de la force que donne une tradition, Westcott va alors chercher à "inventer" un passé et des correspondants européens à sa Golden Dawn. C'est son ami Mathers qui va s'en charger. On ne connaîtra la supercherie qu'une cinquantaine d'année plus tard, en retrouvant un vieux lot de documents de l'époque.
    Les Maitres de la Golden Dawn

    Westcott et Mathers commencent par se chercher une source d'autorité en Allemagne; Ils composent, dans l'alphabet du manuscrit chiffré, un message destiné à authentifier cette source. C'est pour le moins hermétique. Cela suffit pourtant aux postulants de la nouvelle société secrète, qui auront à traduire, à titre d’exercice et d'initiation à l'occultisme, la totalité du manuscrit codé.

    Le tour est joué. Les demandes d'affiliation affluent. Elles émanent de respectables bourgeois, avec un fort contingent de médecins et d'écrivains. Ils se voient proposer de très respectables travaux et un programme d'accès à des grade qui rappellent ceux de la franc-maçonnerie.

    Pendant ses premières années d'existence, la Golden Dawn fonctionne comme une sorte de cours du soir pour occultomanes. Les accessoires théâtraux indispensable pour le passage d'un grade à un autre sont d'ailleurs très étudiés : Mathers a reconstitué un caveau complet avec des fresques compliquées, aux couleurs symboliques. Trop étudiés, selon certains ! Mathers, s'il n'avait été qu'un amateur et un faussaire, n'aurait certainement pas eu accès à de telles connaissances.

    A l'issus de cette "université de l'hermétisme", l'initié se trouvait en possession de tout ce qu'il fallait savoir - ou presque - des traditions occultes européennes. Ces connaissances étendues expliquent en partie l'importance du rôle joué par la Golden Dawn dans l'ésotérisme britannique. Aujourd'hui encore, plusieurs cercles se réclament de cette société secrète.

    Pourtant il devait y avoir autre chose. Derrière les rituels un peu désuets, nous avons vu qu'il y avait un enseignement authentique. Qu'y avait-il donc derrière cet enseignement ?

    Si la Golden Dawn n'avait été qu'une aimable farce pour bourgeois épris de sciences secrètes, elle n'aurait pas recruté autant d'écrivains : Arthur Machen, l'auteur du Grand Dieu Pan, Bulwer-Lytton, qui a écrit les derniers jours de Pompéi, Algernon Blackwood, le célèbre écrivain fantastique, Bram Stoker, le père de Dracula, Sax Rohmer, avec sa série de Fu-Manchu, Yeats lui-même qui devait recevoir le prix Nobel de littérature, ont été membres de cette étrange société secrète...
    Les Maitres de la Golden Dawn

    La Golden Dawn a également compté en son sein Florence Farr, la fameuse directrice de théâtre , plusieurs académiciens et des scientifiques de renom. Bref, plusieurs dizaines d'esprits de qualité. De l'aveu même de tout ceux qui ont eu l'occasion de parler de leur initiation à la Golden Dawn, leur vue du monde a été changés après leur passage dans cet Ordre.

    Arthur Machen écrivit, dans une lettre a l'écrivain Paul-Jean Toulet :

    "Quand j'écrivis Pan et La Poudre Blanche, je ne croyais pas que d'aussi étranges événements fussent arrivé dans la vie réelle, ou même aient jamais été susceptibles de se produire. Mais depuis, et tout récemment, il s'est produit dans ma propre existence des expériences qui ont tout à fait changé mon point de vue à ce sujet. Je suis désormais convaincu qu'il n'y a rien d'impossible sur la Terre. Je crois que nous vivons dans un monde de grands mystères, de choses insoupçonnées et réellement stupéfiantes."
    Les Maitres de la Golden Dawn

    En 1914, deux mois après la déclaration de guerre, il publie les Archers, une nouvelle fantastique où il imagine l'arrivée des archers de saint Georges, venu sur le champ de bataille pour secourir les fantassins anglais. Il recevra des dizaines de lettres de soldats qui ont vu, comme dans la nouvelle de Machen, les anges mettre en déroute les Allemands : les Anges de Mons !

    On pourrait trouver d'autres coïncidence pour le moins troublantes : la fondation dans le Berlin pré nazi, d'une société secrète à l'étude d'un livre de Bulwer-Lytton, La race qui nous supplantera ; l'appartenance des premiers membres du Parti national-socialisme à des sociétés comme Thulé ou la Société du Vrill, fondée par d'anciens rose-croix, le mythe du "Grand Supérieur inconnu" commun aux mystiques de la S.S. et aux initiés de la Golden Dawn...
    Les Maitres de la Golden Dawn

    Quel savoir "interdit" au reste des mortels a bien pu passer entre occultistes britanniques et futurs nationnaux-socialistes ? Quelles idées étranges, dont peut-être, les théories d'Horbiger, le "mage" de Hitler, qui croyait que la Terre était creuse ?

    A défaut de réponses précises, on doit se contenter d'hypothèses. Il y a trop de coïncidence pour qu'il n'y ait rien. Une chose certaine pourtant : le fantastique inquiétant des écrivains de la Golden Dawn est porteur de trop de vérités essentielles pour n'avoir pas été "inspiré". Et pour ne pas avoir, en retour, "inspiré" des pratiques plus inquiétantes encore !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :