• Stonehenge

     

    Stonehenge

    Denis Devilliers

    C’est dans la plaine de Salisbury que se dresse depuis 5 000 ans, le plus beau monument mégalithique d’Europe. Stonehenge fascine archéologues et astronomes.
    Stonehenge n’a pas encore livré tous ses secrets. Était-ce un temple, un monument funéraire ou un observatoire astronomique ?

    Les dernières découvertes laissent penser que Stonehenge était un lieu de sépulture depuis son origine.
    Les Celtes ont toujours voué un grand respect à Stonehenge. Mais, on sait qu’ils n’en sont pas les bâtisseurs.
    Stonehenge
    Il est certain que le site a été utilisé par les druides pour leurs cérémonies. Cependant, les lourds mégalithes étaient là bien avant l’arrivée des Celtes sur le sol britannique.
    Grâce aux techniques de datation au carbone, on sait que le site a été construit en quatre phases entre 3 100 et 1 600 avant notre ère, avec des pierres d’origines différentes.
    Il faut préciser que les experts penchèrent tout d’abord pour trois campagnes de construction mais aujourd’hui, ils penchent plutôt pour quatre phases bien distinctes.
    Certaines pierres proviennent d’Avebury, à une vingtaine de kilomètres, d’autres des monts Prescelly dans le pays de Galles à plus de 200 kilomètres, et de Milford Haven, à 250 kilomètres.Certains monolithes atteignent 50 tonnes !
    A ce jour, aucun scientifique n’a su vraiment expliquer comment ces pierres ont pu être déplacées sur de si longues distances.


     
    Quelques petites précisions sur ces pierres levées.
    Le plus étonnant est que l'on peut voir des pierres levées à peu près partout dans le monde.
    Ces monuments, de la plus simple pierre au vaste ensemble couvrant des km se trouvent en Europe, au Japon, et en Afrique comme en Amérique du Nord. En tout ils seraient plus de cent mille.
    Stonehenge
    Leurs origine est incertaines et remontent si loin dans le temps qu'il pourrait tout aussi bien s'agir de vestiges de passage sur notre planète d'une civilisation extra-terrestre. On a pu établir que l'origine des mégalithes remonte à 2 000 et même à 5 000 ans avant notre ère.
    Les premiers auteurs les attribuaient en général aux druides. Ceux-ci les auraient construit grâce à leurs pouvoirs magiques mais les celtes ne sont venu que bien plus tard et ne sont donc pour rien dans la construction des ensembles mégalithiques.
    Stonehenge
    La France en compte environ 6 700 réparti en deux groupes bien distincts : les menhirs (pierres levées isolées) et les dolmens (ensemble de pierre dressées soutenant un mégalithe posé dessus, formant ainsi une sorte de chambre primitive).

    Connaitre l'identité des bâtisseurs des monuments mégalithiques est une ambition démesurée. Cependant, sans avoir la certitude absolue, il est possible de s'en faire une idée.Ces hommes sont le produit d'un des plus grands bouleversements qu'ai connu l'humanité : la révolution néolithique.
    Stonehenge
    La Bretagne est la terre d'élection des pierres dressées en Europe. Les raisons de cette abondance de site est aujourd'hui connue. L'homme du néolithique a su trouver dans cette région des conditions idéales pour développer sa culture.
    Stonehenge
    Il y a près de 900 cercles de pierres connues dans le Royaume-Uni. L'étude réalisée par le professeur Alexandre Thorm a montré que ces pierres formaient diverses figures géométriques dont certaines suggèrent un haut degré d'évolution de la pensée mathématique.
    Le cercle baptisé "Des Hommes du Roi" et d'un diamètre de 30 m est en fait un nombre de pierre difficile à préciser. A chaque fois que le compte est fait, le total varie. Sans doute, pendant la nuit, des lutins apportent ou retirent des pierres pour la plus grande confusion des chercheurs.
     Stonehenge
    L'Irlande est aussi bien fournie en vestiges mégalithiques, elle comptes plus de dix mille cairns (monticule de terre et de pierre élevé par des celtes) dont les plus connus sont ceux de la vallée de Boyne, ou les immenses tertres dominent  le paysage.
    Du point de vue archéologique, l'Afrique demeure un continent "ténébreux". Il existe un grand nombre de sites non étudiés. Dans le nord du Maroc, le cercle de pierre de Msoura, de 60 m de diamètre est comparable à n'importe lequel des grands cercles d'Europe. Plus de 800 cercles ont été découvert plus au sud, entre les grands fleuves Sénégal et Gambies. Presque autant qu'en G-B ! En outre on peut compter près de 2 000 menhirs.
    Stonehenge
    A la grande surprise des savants bien accroché à leurs idées préconçues, il existe aussi des monuments mégalithiques en Amérique du Nord qui sortent progressivement d'un long sommeil. Des sites comme South Woodstock et Calendar II troublent les chercheurs avec leur orientation astronimique précise et leur origine datée de 4 000 ans avant notre ère. Leur constructeurs furent-ils les premiers indiens venus de l'ouest par le détroit de Bering ou d'autres populations en provenance d'Europe sur des barques de cuir ?

    Un grand objectif que se fixe tout les chercheurs est d'éclaircir les conditions de la fin de la civilisation néolithique des mégalithes.
    Ces pierres demeurent un témoignage impérissable d'une époque ou les hommes s'éveillaient au monde.
    Quelles ont été les motivations de ces hommes faibles et sans outillage pour réaliser de pareils exploits techniques ?
    Quel est le secrets des constructeurs de mégalithes ?
                                                                                                                                                      Extrait de " Inexpliqué 1981"
     

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :