• Sheridan Le Fanu - Carmilla

    Sheridan Le Fanu - Carmilla

    Dans un château de la lointaine Styrie, au début du XIXe siècle, vit une jeune fille solitaire et maladive. Lorsque surgit d’un attelage accidenté près du vieux pont gothique la silhouette ravissante de Carmilla, une vie nouvelle commence pour l’héroïne. Une étrange maladie se répand dans la région, tandis qu’une inquiétante torpeur s’empare de celle qui bientôt ne peut plus résister à la séduction de Carmilla… Un amour ineffable grandit entre les deux créatures, la prédatrice et sa proie, associées à tout jamais « par la plus bizarre maladie qui eût affligé un être humain ».

    **********

    Sheridan Le Fanu - Carmilla

    Écrite 26 ans avant le célébrissime Dracula de Bram Stoker, cette longue nouvelle compte parmi les textes fondateurs de la littérature vampirique.

    Le Fanu est l'un des plus illustres représentants du roman fantastique irlandais du XIXè siècle. Ce récit est purement dans la tradition du roman gothique irlandais, avec son château médiéval perdu dans une contrée reculée et cette jeune héroïne qui relate dans son journal intime tous les événements étranges qui lui arrivent. Les puristes retrouveront les superstitions habituelles : caveaux, linceuls, pieux et autres classiques.

     Une relation très intime est relatée dans l'Angleterre puritaine de l'époque victorienne, le roman ose suggérer l'existence d'une relation homosexuelle entre la brune et sulfureuse Carmilla et la blonde et prude Laura. Evidemment, rien n'est dévoilé", l’érotisme est sous-entendu avec poésie, retenue, élégance et sensualité. Carmilla est un vampire féminin au désir homosexuel.

     

    Sheridan Le Fanu - Carmilla

     Carmilla est considéré comme le premier roman moderne de vampire, du moins après celui de Polidori, médecin de Lord Byron, et celui de Hoffmann : La femme vampire. C'est aussi le premier ouvrage de fiction vampirique qui plante un décor et des personnages engagés dans l’actualité moderne.

    Carmilla est un vampire, ce n’est plus un secret pour personne.
    Pour le lecteur moderne, l’intérêt ne vient plus de la surprise, mais encore une fois du traitement de la figure vampirique.

    Ce roman qui pourtant ne dépasse pas les 120 pages est d’une richesse extraordinaire, et que l’auteur l’ait délibérément choisi ou non, ses interprétations sont très multiples, très variées.
    Et l'on comprendra aisément comment ce dernier a pu devenir un véritable  classique du genre, à ne pas rater.

    Sheridan Le Fanu - Carmilla

    Wilkie Collin écrira que Carmilla est " la plus impressionnante histoire de vampire qui ait été composée "


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :