• Oscar Wilde - Le Portrait de Dorian Gray

    Oscar Wilde - Le Portrait de Dorian Gray

    Dorian Gray est un jeune homme d'une extrême beauté. Son ami artiste, Basil Hallward, est obsédé par sa beauté et en tire toute son inspiration. Sa fascination pour le jeune homme le mène à en faire un portrait, qui se révèle être la plus belle œuvre qu'il ait jamais créée. Dorian vient tout juste de faire la connaissance de Lord Henry (un ami de Basil, rencontré alors que les deux hommes étudiaient à l'Université Oxford) lorsqu'il voit pour la première fois le tableau fini. Les théories sur la jeunesse de ce nouvel ami font naître en Dorian de la jalousie pour le portrait qui, contrairement à lui, restera toujours tel qu'au moment où il a été peint. Dorian souhaite alors que le tableau vieillisse à sa place pour qu'il garde toujours sa beauté d'adolescent......

    **********

    Oscar Wilde - Le Portrait de Dorian Gray

    En 1890, lorsque paraît Le Portrait de Dorian Gray, les adjectifs ruissellent sous la plume des critiques pour crier à l'immoralité : lascif, pernicieux, répugnant, empoisonné, le livre respire une atmosphère " chargée des odeurs méphitiques de la putréfaction morale et spirituelle ". Mais pour Wilde, la qualité du style est le seul critère pour juger d'une œuvre :
    " Il n'existe pas de livre moral ou immoral. Les livres sont bien ou mal écrits. Voilà tout. " 

    Et il a bien raison.

    **********

    Ce livre nous fait réfléchir sur le sens que nous donnons à notre vie. Ce roman est une vraie perle bourrée d'idées morales et de beauté éternelle !

    Un livre magistral, la plume d’Oscar Wilde est sublime, l’intrigue terrifiante, la part de fantastique du « portrait qui vieillit » est d’une originalité singulière, les réflexions sur le bien ou le mal que traite l’auteur révèlent bien ses choix personnels. Les personnages tels que Lord Henry le dandy libertin, misogyne et influent est fascinant et Dorian Gray jeune homme insatiable, narcissique et maléfique nous glace le sang.

    La réflexion qui tisse la trame du livre entraîne le lecteur dans une série d'interrogations infinies sur l'art et la création, la jeunesse et la beauté, le bien et le mal, la recherche du plaisir et la pureté, la religion et la mort, qui souvent s'illustrent par une abondance d'aphorismes et de formules implacables

    Oscar Wilde - Le Portrait de Dorian Gray

    Quelques savoureuses citations choisies extraites du livre :

    - Il n'y a que les esprits légers pour ne pas juger sur les apparences. Le vrai mystère du monde est le visible, et non l'invisible.

    - Les hommes se marient parce qu'ils sont fatigués, les 
    femmes parce qu'elles sont curieuses ; tous deux sont déçus.

    - Chacun de nous porte en lui le ciel et l'enfer.

    - Effacer le passé, on le peut toujours : c'est une affaire de regret, de désaveu, d'oubli. Mais on n'évite pas l'avenir.

    - Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.

    - Les livres que le monde appelle immoraux sont ceux qui lui montrent sa propre ignominie.

    - Les jeunes gens voudraient être fidèles et ne le sont pas; les vieux voudraient être infidèles et ne le peuvent plus.

    - Je choisis mes amis pour leur bonne présentation, mes connaissances pour leur bon caractère et mes ennemis pour leur bonne intelligence. Un homme ne peut être trop soigneux dans le choix de ses ennemis.

    - On a le droit de juger un homme à l'influence qu'il exerce sur ses amis.

    - Quand les critiques ne sont pas d'accord entre eux, l'artiste est en accord avec lui-même.

    - S'il est au monde quelque chose de plus fâcheux que d'être quelqu'un dont on parle, c'est assurément d'être quelqu'un dont on ne parle pas.

    - Sachez que je puis croire toute chose, pourvu qu'elles soient franchement incroyables.

    Oscar Wilde - Le Portrait de Dorian Gray

    **********

      


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :