• Les jumeaux sont télépathes

     

    Le mystère des jumeaux intrigue et défie l'homme depuis la nuit des temps. Aussi loin que l'on remonte dans l'histoire de n'importe quelle ethnie de la planète, on retrouve toujours à peu près la même attitude contradictoire face au phénomène gémellaire.

    On craint et l'on vénère les jumeaux tout à la fois. On les porte au pinacle ou on les persécute... Comme si l'on ressentait confusément qu'ils participent d'une identité différente de celle du commun, qu'ils disposent aussi de certains pouvoirs surnuméraires relevant du paranormal...

     La symbolique qui entoure les jumeaux dans les mythes, les légendes et la tradition est d'une extraordinaire richesse. Leur symétrie physiologique et psychique s'accorde admirablement avec la dualité que l'esprit humain aime depuis toujours introduire dans son appréhension du monde et de lui-même.

    Ainsi, l'un représentera le Ciel, l'autre la Terre. Le premier symbolisera le jour, l'autre la nuit. L'un, l'activité agressive et conquérante du mâle, l'autre la douceur soumise et la féminité. Réuni, le couple gémellaire va devenir symbolique de l’ambivalence existant en chaque être, puis de l’harmonie intérieure acquise au prix de l'équilibre des pulsions antagonistes...

    Bref, on n'en sortirait pas de traquer ainsi l'image mythique et rituelle des jumeaux. Ethnologues, spécialistes de l'histoire des mentalités et socio-psychologues ont accumulé les thèses à leur sujet. Et encore reconnaissent-ils être bien loin d'avoir mis le point final à l'investigation du phénomène ! Tant au sens physiologique pour les généticiens que dans les domaines encore plus incertains des symboles et des croyances, le mystère de la gémellité s’approfondit encore quand la parapsychologie s'en mêle. Car les jumeaux sont presque toujours le lieu de manifestation extrasensorielles particulièrement spectaculaires.

    On a constaté cela depuis toujours. pour les Anciens, leur naissance même présupposait d'ailleurs le plus souvent une union entre dieux et mortels. C'est ainsi le cas de la plupart des jumeaux de la mythologie
    indo-européenne, qu'il s'agisse des Açvin, des Dioscures, de Castor et Pollux et des autres...

    Des pouvoirs précis découlent de cette origine semi-divine. Les jumeaux seront, par exemple, guérisseurs et magiciens ; ils commanderont fréquemment aux forces de la nature. On peut leur demander d'agir sur la météorologie autant pour obtenir de bonnes récoltes ou produire le vent nécessaire aux navires que pour déchaîner les pires tempêtes sur la tête de l'ennemi. Ils protègent aussi des dangers. Ils sauvent les navigateurs des périls qui les guettent. Et, en général, ceux qui voyagent ou sont appelés à connaître de périlleuses aventures se mettent sous leur protection.

    En Inde, les jumeaux védiques, ont parmi d'autres, le pouvoirs de rajeunir les vieillards et, comme le spécifie allégoriquement le poème, " d'en faire des maris pour les toutes jeunes femmes ". Ce qui est un euphémisme pour signifier qu'ils sont susceptibles d'agir sur la virilité et la fertilité des couples

    Chez les Pueblos de l'Orénoque, ils guérissent, et surtout assurent l'équilibre des sociétés humaines dans lesquelles se sont introduites des dissensions menaçant le bon ordre traditionnel. On se mettra donc systématiquement sous leur protection.

    Du fait de leur naissance semi-divine, ils ont une appréhension des choses et des êtres différente de la nôtre, ce que nous appelons, avec le terme consacré des parapsychologues modernes, les " pouvoirs surnuméraires ".
    Ils savent alors que nous devons apprendre, et il leur suffit de penser, de concevoir en esprit pour que leur création s’effectue... 

    Parallèlement, le couple gémellaire peut être tout aussi bien maléfique que favorable. On redoute les pouvoirs en questions qui peuvent, quand toutes précautions ne sont pas prises, aboutir au pire. Cela vient de ce que l'on considèrent souvent que l'un des jumeaux est bon et l'autre mauvais. L'un représente le jour et l'autre la nuit, l'un le bien, l'autre le mal. Et il faut se défendre de l'aspect ténébreux de l'association.

    Chez les Indiens Hopis d'Amérique, on estime que les dangers encourus par la conception de jumeaux risquent de dépasser de loin les bénéfices qu'on en tirera. Aussi, lorsque les signes d'une pareille éventualité sont reconnus chez la femme enceinte, elle ne manque jamais de se rendre chez le chaman pour qu'il réunisse dans son sein les deux êtres menaçant de s'y développer.

    " ... Il prend de la farine de maïs devant la porte et la répand au soleil ; il file de la laine noire, il file de la laine blanche, et les deux fils mêlés il entoure le poignet gauche de ma mère ; c'est un moyen très puissant pour assembler les enfants. Alors, nous, jumeaux, nous avons commencer à ne faire q'un seul... On voit bien que j'étais un bébé exceptionnel, jumeaux fondus en un. On en doute pas. On voit bien la double mèche derrière ma tête, et ceux qui étaient présents à ma naissance ont raconté combien j'avais l'air gros et à double sexe quand je suis sorti du ventre de ma mère. Ils savent tous que l'on appelle antilopes de tels bébés, parce que très souvent les antilopes naissent jumelles... " (Talayesva Don C... , Soleil Hopi)

    L'expérience du sorcier a réussi. Les deux jumeaux ne forment plus qu'un seul être, et se sera un chef, parce que, justement, il réunit en lui les pouvoirs qu'ils se seraient partagés. Quant aux risques, ils ont été éliminés par la fusion. En ce qui concerne précisément la référence à l'endrogynat équilibré du héros, elle mériterait évidemment un développement spécifique, mais qui nous éloignerait du propos. Il faut cependant signaler qu'au niveau des inconscients collectifs, cette ambivalence des pulsions tient une place très importante dans la manière d'appréhender la gémellité.

     Nos sociétés modernes n'ont, en définitive, rien renié des attitudes traditionnelles envers les jumeaux. Certes, on sait mieux aujourd'hui pourquoi et comment ils naissent. Biologistes et généticiens distinguent ainsi, entre les naissances doubles, les vrais couples gémellaires des faux. Les premiers proviennent d'un seul œuf fécondé et sont les moins nombreux (environ 30%). Les seconds procèdent d’œufs distincts, ce qui entraîne des différences parfois notables dans leurs caractères héréditaires. les vrais jumeaux, eux, possèdent des assortiments chromosomiques absolument identiques. Cela se traduit par l'apparence à un même sexe ainsi que par une ressemblance complète, tant pour les caractères morphologiques, la taille, la complexion, le visage, les yeux, les cheveux, etc..., que pour le comportement physiologique et surtout psychologique.

    Cette ressemblance psychique a des conséquences que, par le passé, on considérait comme surnaturelles et qu'on fait aujourd’hui relever du paranormal. Aux termes près, cela ne fait pas une très grande différence. Les parapsychologues scientifiques n'expliquent guère plus que les anciennes croyances ce qui constitue le mystère de la gémellité.

    Les vrais jumeaux et, dans une moindre mesure, les faux sont ainsi naturellement télépathes. Quad l'un pense fortement à quelque chose ou qu'il vit une profonde émotion, l'autre, à quelques distance qu'il se trouve, pense ou ressent la même chose. Quand l'un est blessé, l'autre souffre exactement au point où sévit la blessure. Quand l'un est amoureux, il arrive bien souvent que l'autre se trouve dans un curieux état de trouble érotique qu'aucun objet ne justifie... 

    Le plus souvent, même s'ils ont été séparés très tôt, ils ont une existence curieusement identique. Ils ont les mêmes manies, les mêmes phobies, des phases dépressives comme des moments d'optimisme qui correspondent exactement.

    On a ainsi étudié le cas de deux Anglaises, Bridget Harrison et Dorothy Lowe. Vraies jumelles, elles ont été séparées dès la naissance et elles ont été élevées, puis ont vécu dans des milieux complètement différents. elles ne se sont pratiquement jamais rencontrées, jusqu'à ce que l'investigation scientifique s'occupe d'elles pour leur apprendre leur incroyable similitude par-delà la dissemblance de leurs destins. 

    Ainsi, depuis l'âge de dix-huit ans, sans s'être une seule fois concertées, elles passaient tous les matins sept bagues aux mêmes doigts. Il n'est pas commun de porter autant de bijoux annulaires et encore moins d'avoir choisi exactement les mêmes pierres précieuses ou semi-précieuses ! En outre, chacune portait deux bracelets d'argent torsadé au même poignet et à l'autre un troisième bracelet plus une montre. Par une coquetterie étonnamment similaire, elles ne portaient jamais qu'une seule boucle d'oreille, à l'oreille droite.

    L'étrange similitude de comportement ne s'arrêtait pas là.

    L'une et l'autre avaient désiré n'avoir que deux enfants, contre le gré, d'ailleurs, dans les deux cas, de leurs maris. Le plus extraordinaire est qu'elles ont appelé leur fils respectivement Richard Andrew et Andrew Richard. Ce pourrait être une coïncidence. Mais que dire alors de leurs filles qui se nomment respectivement Catherine Louise et Karen Louise ?

    On retrouvera exactement le même parallélisme incroyable chez deux jumeaux américain étudiés par le C.P. Lieubeach Institude de Jacksonville, en Floride, dont un des programmes est justement voué aux pouvoirs mystérieux de la gémellité.

    Enfants trouvés, leurs parents adoptifs les ont prénommés Jim et Jim. Ils ont d'ailleurs été séparés très jeunes, vers quatre ans et demi. L'un a donc vécu sur la côte ouest des Etats-Unis tandis que l'autre grandissait en 
    Nouvelle-Angleterre. Ils ne se sont plus jamais revus et n'ont échangé aucune correspondance. C'est l'enquête du Lieubeach Institute qui leur a permis de se retrouver alors qu'ils avaient l'un et l'autre près de quarante ans...

     La liste des similitudes étranges entre les deux Jim est incroyablement longues. Par exemple, ils ont eu l'un et l'autre un fils dont ils ont personnellement choisi le prénom. Le premier a appelé le sien James Allan ( avec 2 L), le second James Alan (avec un seul L). Les deux enfants sont nés le même jours à moins d'une heure de différence, ce qui laisse supposer qu'ils avaient été connu une croissance utérine identique. D'ailleurs, leurs mères se ressemblaient beaucoup et portaient l'une et l'autre le prénom de Linda !

    Les deux Jim et les deux Linda ont divorcé la même semaine du même mois et de la même année. La faute en incombait dans les deux cas aux jumeaux, qui fréquentaient hors mariage - coïncidence inouïe - deux femmes appelées Betty... Et ce n'est pas fini ! Ils se rongent les ongles aux mêmes moments et ont des maux de tête se situant dans la même partie du crâne. Ils ont choisi pour les soigner deux docteurs dont les cabinets sont éloignés de plus de 4 000 km mais dont le nom est identique : Vaugham. A un moment de leur vie, ils ont grossi simultanément de 5 kg en trois mois, etc...

    Des cas semblables ne manquent pas, et le Lieubeach Institute de Jacksonville comme l'université d'Etat du Minnesota, qui ont conduit ce genre d'enquêtes, ont bien été forcés de conclure qu'il existait un lien paranormal entre deux vrais jumeaux. Ce parallélisme frappant, qui ne peut s'expliquer par les voies sensorielles normales, a sans doute été déterminant dans l'élaboration millénaire des mythes et croyances auxquels nous avons fait sommairement allusion. Pour le primitif, il y a évidemment une " magie " dans le phénomène de la gémellité. Et les spécialistes actuels de la parapsychologie scientifique s'accordent pour reconnaître leur incapacité à lui trouver une explication satisfaisante.

    Télépathie ? Cela ne fait presque aucun doute. L'identité physiologique et psychique des jumeaux est tellement profonde qu'il existe entre eux un échange perpétuel de messages en tous genres sur une fréquence encore inconnue. Au point que, bien souvent, lorsque l'un d'entre eux meurt, l'autre le suit de près, même et surtout q'il n'est pas au courant de cette mort.. Comme s'il n'étaient au fond qu'un seul être qu'une anomalie de la nature a dramatiquement scindé en deux moitiés d'âmes au moment de la naissance... 

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :