• Les hommes-oiseaux

     

    Les hommes-oiseaux

     

    ... 18 septembre 1877 : un homme-oiseau survole Brooklyn

    ... Septembre 1880 : le New York Times révèle qu' " un homme avec des ailes de chauve-souris et des jambes de grenouille " a été aperçu au-dessus de Coney Island !

    Des cas semblables sont signalé dans le monde entier. Le 11 juillet 1908 dans la région de Vladivostok , en Russie orientale, un chasseur remarqua des empreintes humaines. Tout à coup, il entendit des bruis de piétinement qui venaient d'un proche fourré. Comme son chien refusait d'avancer, il lança une pierre en direction des bruits. Presque aussitôt, une forme sombre de grande taille s'envola dans un grand battement d'ailes. Le brouillard l'empêcha de voir cette créature distinctement.
    Toutefois, d'autres chasseurs de la région qui l'avaient aussi aperçue fournirent d'autres détails.

    En 1950 au Brésil, M et Mme Real firent une étrange rencontre. Ils se promenaient un soir sur la plage de Pelotas lorsqu'ils remarquèrent deux oiseaux géants perchés dans les arbres. Les témoins continuèrent à avancer. A leur grand étonnement, ils s'aperçurent alors que ces oiseaux avaient une forme humaine et qu'ils faisaient au moins 1,80 m.
    Au bout d'un moment, ils descendirent de l'arbre et s'accroupirent sur le sol.

    Nous possédons un témoignage encore plus précis émanant de Mme Hilda Walker. Il faisait particulièrement chaud, en cette nuit de juin 1953, à Houston ( Texas ). Trois voisins prenaient l'air dans le jardin.

    Les hommes-oiseaux

    " Nous bavardions tranquillement, raconte Mme Walker, lorsque, à moins de dix mètres d'où nous étions assis, j'aperçus une ombre gigantesque.
    Je ne inquiétai pas, pensant qu'il s'agissait de la réflexion d'un insecte de nuit pris dans un réverbère de la rue. Mais soudain l'ombre bondit dans un pécanier... Je vis très nettement cette créature. Tout le corps était entouré d'un halo de lumière grise. Elle avait de grandes ailes repliées aux épaules. "

    Howards Philips et Judy Meyers furent aussi témoin de cette apparition.
    Ils affirmèrent avoir vu " une silhouette d'homme avec des ailes de chauve-souris, habillée d'un ensemble gris et très ajusté ".  Cette créature resta environ trente secondes sur une branche du pécanier. Soudain, le halo qui l'entourait diminua, et l'homme-oiseau sembla fondre dans l'obscurité. Quelques secondes plus tard, les témoins entendirent un bruissement d'ailes et virent un éclair blanc. Tous trois précisèrent, dans leurs déclarations, que 'homme-oiseau mesurait au moins 2 m, qu'i portait une cape noire, un pantalon noir très ajusté et des bottes !

    Une rencontre aussi effrayante survint le long de la route n°2, en 1960, en Virginie. Voici le témoignage de la conductrice de la voiture, une jeune femme qui conduisait son père à la ville voisine :

    Les hommes-oiseaux

    " De loin, j'aperçus une silhouette au milieu de la route. Cela ressemblait à une sorte d'home-oiseau. Comme la voiture approchait, il remua les épaules et déplia des ailes d'une telle envergure que je ne voyais plus rien de la route. Puis, il s'envola, disparaissant en l'espace de quelques secondes. J'étais terrorisée, on père aussi. J'ai appuyé sur l'accélérateur et nous nos sommes enfuis le plus vite possible. La première frayeur passée, nous avons discuté de ce que nous avions vu. Nous avons décidé de n'en rien dire. Personne ne nous aurait crus. "

    S'agissait-il d'une des premières apparition de Mothman ( l'homme-papillon ) qui, en 1966, terrifia les habitants de Point Pleasant en Virginie ?

    Durant la nuit du 15 novembre, M et Mmes Roger Scaberry et M et Mmes Steve Malette revenaient chez eux en voiture. En passant près d'une ancienne usine d'explosifs, ils aperçurent de la route deux cercles rouges brillants qui ressemblaient à des yeux. Les cercles se mirent à bouger et les témoins virent alors une silhouette de forme humaine de près de 2 m, de couleur grise, avec des ailes repliées dans le dos.
    L'" homme " marchait lentement. Sans perdre un instant, Roger fit alors marche arrière.

    Les hommes-oiseaux

    Alors que la voiture repartait dans une autre direction, les passagers aperçurent le monstre ailé, ou un de ses semblables, au bord de la route.
    Quand la voiture arriva près de l'endroit où il se tenait, il entendit ses ailes de chauve-souris et se mit à les poursuivre. Roger se souvient avoir regardé le compteur : il indiquait 160 km/h et ' " oiseau " les suivait toujours ; chose curieuse, sans battre des ailes ! Mme Malette entendit clairement les cris que poussait cette créature : " des cris de souris "...

    Ils se rendirent au poste de police le plus proche. Après avoir enregistré leur déclarations, le shérif alla inspecter les lieux, et ne remarqua rien de particulier. Les journaux parlèrent de l'incident. Point Pleassant devint immédiatement le rendez-vous des amateurs de mystère. Des policiers fouillèrent l'usine d'explosifs. Sans résultat.

    Les hommes-oiseaux

    Mothman se manifesta pourtant encore le nuit suivante : dans la soirée du 16 novembre, il apparut à Mme Marcella Bennet. Elle venait de rendre visite à des amis qui habitaient dans le voisinage de l'usine d'explosifs. Elle prenait place dans la voiture et s'apprêtait à démarrer lorsqu'une silhouette surgit devant elle. " Ce monstre était plus grand qu'un homme, déclara-t-elle plus tard. Ses yeux rouges brillaient dans l'obscurité. "Comme les témoins de la veille, Mme Bennet semblait hypnotisée par les yeux rouges de Mothman. Elle resta paralysée sur son siège. Heureusement, un ami la saisit par les épaules et l'arracha à l'horrible vision.

    Dans les jours qui suivirent, beaucoup de gens affirmèrent avoir vu Mothman. Le virent-ils vraiment ? La publicité faite autour du " monstre " créa certainement nombre de ces apparitions !

    Les hommes-oiseaux

    John Keel alla se rendre compte sur place. Après avoir interrogé la plupart des témoins sérieux, il établit que Mothman faisait près de 2 m, qu'il était de couleur grise ou brune, de forme humaine, mais sans bras ni tête.
    Détail intéressant : les inquiétants yeux rouges étincelants se trouvaient à la hauteur des épaules. Les ailes atteignaient une envergure de 3 m. 
    La plupart des apparitions eurent lieu en novembre et en décembre 1966.
    Ensuite, Mothman disparut...

    C'est au Vêt-Nam, en 1969, qu'apparut la créature ailée le plus fantastique. Earl Morrison, un des trois témoins raconte :

    " J'étais de garde avec deux autres marines. Soudain, sans trop savoir pourquoi, nous avons levé la tête. Un point lumineux bougeai dans le ciel. A mesure que l'objet se rapprochait, nous avons distingué des ailes de chauve-souris, puis... un corps de femme nue ! Une femme noire : la peau était noir, les ailes étaient noires. Elle était entièrement noire, entourée d'un halo vert qui brillait dans la nuit. "

    Lorsqu'elle passa à quelques mètres au-dessus de leurs têtes, les trois marines virent que ses bras, ses mains et ses doigts faisaient partie intégrante des ailes.

    Les hommes-oiseaux

    Un " homme-hibou " apparu en Cornouaille en 1976 et en 1978.
    Son territoire était très limité : le voisinage de l'église de Mawnan.

    Le 17 avril 1976, deux petites filles, June Melling( 12 ans ) et sa sœur
    Vicky ( 9 ans) aperçurent une créature ailée qui planait au-dessus du clocher de l'église. June fit un dessin précis de cet homme-oiseau.
    trois mois plus tard, le 3 juillet, deux autres fillettes, Sally et Barbara apeurent la même silhouette étrange, cette fois parmi les sapins dans un pré où elles campaient. Sally décrivit cette apparition :

    " C'état un genre de hibou. Il avait des oreilles pointues et il était de la tailles d'un homme. Il avait des yeux rouges brillants. Au début, nous avons ri. Nous pensions  que c'était une plaisanterie, que quelqu'un s'était déguisé pour nous faire peur. Mais quand nous avons vu cette créature s'envoler, nous avons crié de peur. "

     Barbara ajouta : " C'est vrai, nous avons vraiment eu peur quand il s'est envolé. Il avait des pieds en forme de pinces, une horrible tête de hibou, de grandes oreilles et de grands yeux rouges. Il était couvert de plumes grises. Il s'envola et disparut parmi les arbres. "

    Les hommes-oiseaux

     Le lendemain, 4 juillet, encore deux petites filles, Jane et sa soeur, aperçurent l'homme-hibou. Jane fit un compte rendu de l'incident au journal local :

    " Cela se passait un dimanche matin, près de l'église de Mawnan, qui surplombe la plage. Ma sœur et moi avons vu un " oiseau " bizarre dans les arbres ; il était au oins de a taille d'un homme. Dès qu'il nous aperçut, il grimpa à toute vitesse au sommet de l'arbre. Nous l'avons vu d'assez près pour pouvoir le décrire. Il avait de petits yeux rouges et une très grande bouche. Son plumage était gris clair. Ses pieds ressemblaient à de grandes pinces de crabe.

    Les hommes-oiseaux

    " Nous avons eu très peur. On aurait dit une créature sortie tout droit d'un film d'épouvante. Le sommet de l'arbre continua à craquer longtemps après que la créature eut disparu. Dans l'après-midi, nous avons discuté avec des amis du camp. Ils nous racontèrent qu'il avaient été nager samedi dans la rivière, près de l'endroit où nous avions vu l'oiseau, et qu'ils avaient vu le monstre Morgawr au fond de l'eau. Il ressemblait à un énorme lézard.

    " Notre mère pense que nous avons fabriqué toute cette histoire. Ce n'est pas vrai. Il y avait vraiment un homme-oiseau dans l'arbre. Des amis supposent qu'il ne s'agissait que d'un homme déguisé. C'est peut-être vrai. Mais comment a t-il pu grimper si vite ? Si nous avons tout inventé, eh bien nous sommes deux à avoir imaginé la même chose en même temps. "

    Les hommes-oiseaux

    Le monstre Morgawr auquel fait alusion le fillette est un monstre marin qui apparut plusieurs fois dans la baie de Falmouth, en 1976. On signala aussi des apparitions d'ovnis. La baie de Falmouth était, cette année-là, l'endroit rêvé pour les amateurs de mystères.

    L'homme-hibou réapparut en juin 1978. Une jeune fille de 16 ans vit " un monstre qui volait au-dessus des arbres près de l'église de Mawnan ".
    Le 2 août, trois jeunes Françaises signalèrent la présence " d'un grand oiseau poilu, de couleur blanche, avec une grande bouche et de grand yeux rond "...

    Les hommes-oiseaux

    On ne peut que s'interroger sur l'origine de ces phénomènes et se demander pourquoi ils se reproduisent principalement à certains endroit. Une forme d'énergie encore inconnues serait-elles à l'origine des ovnis et des apparitions de monstres de toutes sortes ? L'avenir nous apportera vraisemblablement de nombreux autres cas de ce genre, et peut-être des preuves plus concrètes. Espérons qu'un jour le phénomène sera élucidé.

    Les hommes-oiseaux

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :