• La Lune est-elle habitée ?

     

    L'écrivain américain Georges H. Leonard, qui soutient que des ovnis se trouvent sur notre Lune, prétend en avoir repéré. A l'intérieur d'un cratère marqué de mystérieux glyphes en formes de lettres d'alphabets anciens ou actuels, il en a localisé une demi-douzaine posés sur le sol lunaire. 

    Bien entendu, ces ovnis ne sont pas reconnus par la N.A.S.A. !

    Ces ovnis sont de forme ovale, avec une surface de 45 à 60 m². L'un d'eux, au centre du cratère, " touchait un autre objet brillant ayant la forme d'une ampoule électrique. On peut avancer avec une bonne dose de certitude que l'objet ovale est, d'une certaine manière, " mis en
    service " par l'autre objet. 

    Apparemment, d'autres ovnis attendent leur tour, comme des voitures à une station-service. Chaque ovale porte une marque en forme d'Y, semblable à l'ancien Z sémite, ou à l' " arbre de vie ". En retournant les barres de la lettre Y, on obtient une forme semblable à la marque aperçue sur le fameux ovni observé par un policier dans l'Etat du
    Nouveau-Mexique, aux Etats-Unis.

    Les affirmations de Leonard sur des " excavatrices " utilisées par les extra-terrestres sont encore plus étonnantes. Les plus communes sont les 
    " formes en X ". Ces machines sont constituées de deux tubes croisés formant un X. Leonard a discerné sur une photographie, une équipe de formes en X en train de détruire systématiquement une montagne haute de 5 800 m, tandis que d'autres creusaient des cratères d'une profondeur de 6 km. Dans le dernier cas, chaque machine était marquée d'une croix blanche : " Celle-ci dit aux observateurs de l'espace : il y a ici une forme en X au travail. "

    Un autre écrivain est persuadé que la N.A.S.A. dissimule bien des informations : C'est Don Wilson, auteur de Lune, notre mystérieux vaisseau spatial. Lui aussi a remarqué d'étranges structures sur la Lune.
    Mais sa propre hypothèse, se fondant sur les découvertes des missions Apollo, offre des perspectives encore plus inouïes : Wilson est persuadé que la Lune est partiellement creuse. En réalité, elle serait un vaisseau spatial venu des gouffres lointains de l'Univers, conduit par un équipage d'extra-terrestres vers le système solaire.

    Wilson revendique pour sa théorie une source respectable : deux savants, Mikhail Vasin et Alexander Shcherbakov de l'Académie des sciences soviétique. Et il cite leur article : La Lune est-elle une création de l'intelligence ? Paru pour la première fois en juillet 1970 dans le magazine Sputnik. Parmi les objections portant sur chacune des théories conventionnelles sur l'origine de la Lune, Vasin et Shcherbakov proposent leur thèse. Selon eux, elle aurait été placée là par
    des extra-terrestres, dont elle était le navire spatial. La surface visible serait seulement une " peau externe ", la véritable surface se trouvant à 80 km de profondeur sous celle-ci. Les extra-terrestres se seraient réservé un " espace vital " de 50 km et auraient construit une " peau " externe, continue, épaisse de 30 km, qui leur servirait d'écran contre les météorites. Cette carapace très dure serait recouverte d'une " couche de rembourrage " souple de quelques km d'épaisseur.

    Wilson affirme que sa théorie élucide un bon nombre des " mystères " posé par la Lune. Les cratères sont peu profonds, en comparaison de leur superficie : dans l'hypothèse d'un vaisseau spatial, les météorites heurtant la Lune étaient incapables de pénétrer la carapace dure. Ils ont simplement traversé la couche souple et peu épaisse, créant ainsi des trous d'une grande superficie mais peu profonds. Les plaines de lave lisse sont " un matériau ressemblant à du ciment ", pompé vers le dehors par les extra-terrestres afin de " replâtrer  les brèches produites par de tels impacts. Selon les savants soviétiques, la Lune a une densité plus faible que la Terre parce que'elle est partiellement creuse.

    A propos de la différence d'âge entre les roches lunaires et celui des roches terrestres, l'écrivain conclut que la Lune est plus vieille que la Terre et qu'elle a " ramassé des roches plus jeunes " en traversant " différentes zones temporelles du cosmos.

    Sa composition chimique n'est pas la même que la Terre : Wilson suggère que les couches de surface proviennent en fait de l'intérieur de l'astre, lorsque les extra-terrestres ont creusé la région située sous la carapace extérieure de protections pour en faire leur espace vital.

     Mais la Lune est-elle toujours habitée ? Pour répondre à cette question, Wilson a repris les idées, vieilles de 70 ans, d'un ingénieur autrichien, Hans Horbiger ( un des " savants " préféré de Hitler ), lequel pensait que la Terre avait eu plus d'une lune et que notre Lune actuelle était apparue il y a seulement 13 500 ans. L'écrivain émet alors l'hypothèse selon laquelle les extra-terrestres auraient pu arriver à bord de leur vaisseau spatial et que, celui-ci étant endommagé, ils auraient transformé la précédente lune en un nouvel engin, sur lequel ils seraient repartis en nous laissant une épave... qui nous sert de Lune ! Cependant, il ne signale pas que cela fait apparaître un nouveau problème, à savoir : l'origine de la lune précédente.

    Wilson est persuadé que ces extra-terrestres ont visité la Terre tandis qu'ils étaient dans notre voisinage et que ce sont eux qui, dans les montagnes des Andes, ont construit la cité à présent abandonnée de Tiahuanaco. Mais il n'a pas vu les machines en X de Leonard, les super-installations ou les lettres ressemblant à des glyphes. Par contre, il a aperçu des " flèches ", des " blocs " et des " dômes ". Il se fonde davantage sur les commentaires faits par les astronautes des missions Apollo, interprétant tout écart de l'anglais directement compréhensible comme un code convenu d'avance, destiné à ne pas divulguer certaines informations. 

    Que répond la science à tout cela ?

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :