• Hermès

    Hermès

    Dieu sans doute chtonien à l'origine, c'est-à-dire dieu de la terre et du royaume souterrain où il conduit les âmes (dans l'Odyssée ), Hermès est aussi le dieu par excellence de l'échange, que ce soit comme dieu des routes et des carrefours, comme dieu des marchands et des voleurs, ou encore comme messager céleste.

    La postérité de ce dieu, dans ce double aspect du chemin qu'on parcourt et du voyage accompli par l'âme, devait s'affirmer dans sa rencontre, puis son assimilation, avec le dieu égyptien Thot à tête d' ibis, le maître de la sagesse.

    Hermès y devint en effet le " guide " de la recherche spirituelle en même temps que de l'alchimie où, à travers le travail des éléments, et d'abord celui de la materia prima, de la terre noire qu'on devait convertir en or.


    Ces nouveaux enseignements furent consignés à l'époque alexandrine dans le Corpus Hermeticum ( Corps d'Hermès ou Corps hermétique ), et plus particulièrement pour l'alchimie, dans la fameuse Table d'émeraude, sur laquelle on voit encore travailler Issac Newton au XVIIè siècle, Hermès, appelé le"  trois fois grand " symbolise l'esprit du monde, tandis que son équivalent latin, Mercure, s'identifie à la fois avec la planète de la mobilité et des transformations incessantes.

    Une théorie hermétique est donc une théorie, non pas obscure, comme on le croit aujourd'hui, mais qui repose sur un principe caché de sagesse qu'il est du devoir de l'homme de découvrir à travers une initiation spirituelle, tandis que l'herméneutique est la science du dévoilement et de l'interprétation du sens intrinsèque, mais de prime abord dérobé, des symboles, des paroles et des archétypes gravé dans l'âme.



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :