• Robert A. Heinlein - Une porte sur l'été

     

    Dan B Davis est un ingénieur de génie et il se trouve dans une situation désespérée. Après avoir avec passion passé des mois à la conception d'un robot à tout faire, qui risque de révolutionner la vie de tous les concitoyens, il se voit mis à la porte de sa propre entreprise du fait de la duperie de sa fiancée et de son meilleur ami, à l'origine du projet. Il compte se faire hiberner avec son chat Petronius pendant trente ans pour vivre une autre époque loin de tous ses tracas actuels. Fuyant dans le futur, Davis va se trouver placé dans une série de situations tour à tour cocasses, tendres, naïves ou inconfortables. 

    **********

    Pétronius est ce chat qui, en hivers, disposant d'une chatière, plutôt que de l'emprunter et de sortir dans la neige, préfère se planter tour à tour devant les onze portes de la maison, attendant qu'on lui ouvre celle qui donne sur l'été. En fait ne cherchons nous pas tous cette fameuse porte qui s'ouvre sur l'été ?

    Ainsi, Ainsi, après un sommeil de plusieurs années, notre héros se réveille et doit se réintégrer dans une société qui ne l'a pas attendu. Que sont devenus ses amis et ses ennemis ? Comment va-t-il retrouver un travail ? Heinlein ne choisit pas de munir son personnage d'un compte en banque dodu où il n'aurait qu'à puiser à son réveil. C'est plutôt le contraire, l'ingénierie a changé et la société a évolué de façon imprévue. Dès lors, il est presque impossible à Davis de s'en sortir et il ne doit son salut qu'à son ingéniosité et à son travail. On comprend donc que les éléments de science-fiction pure et ceux de la réalité telle que nous la connaissons s'unissent pour former un tout vivant, aussi satisfaisant pour l'esprit que pour le cœur. En effet, tous les protagonistes sont palpables. Leur sort n'est pas indifférent au lecteur qui passe de l'inquiétude à la jubilation, de l'incertitude à l'espoir, bref de la simple lecture à la vie dans une aventure enivrante.

    Variation sophistiquée sur le thème du voyage dans le temps, ce roman particulièrement bien construit de Heinlein est un vrai bonheur de lecture. L'auteur évite en effet tous les clichés du genre et nous fait sourire à maintes reprises. De plus, les idées s'agencent comme un jeu de cubes pour édifier une histoire cohérente, alors que l'on pourrait facilement basculer dans le ridicule 

    Robert Heinlein fait partie de ces romanciers qui ont exploré à peu près tous les genres de la science fiction. Avec " Une porte sur l'été ", il nous donne un aperçu de son talent dans le domaine prospectif, il imagine le début du XXIè siècle. Il donne libre court à son imagination concernant les futures amélioration concernant les futures améliorations technologique du XXè siècle.

    Ecrit en 1957,c'est avec flair qu'il pense à l'automatisation robotisée des tâches répétitives. Sa table à tracer est en effet un concept qui sera développé effectivement. Quant au robot ménager, même s'il n'est pas aussi autonome et indépendant qu'il imagine, le XXè siècle en a connu des progrès technologiques qui soulagent en partie la ménagère aujourd’hui. On lui pardonnera sans peine les quelques fausse prédictions technologique que n'aurions pas imaginé il y a à peine une vingtaine d'années.  

    Heinlein arrive également à aborder l'aspect hibernation, et par extension le voyage dans le temps, thème qu'il va développer avec brio dans la dernière partie qui s'oriente complètement dans cette optique, et qu'il arrive à mettre en place à la perfection. Et de l découle la réflexion sur le paradoxe temporel.

    Rappelons que Heinlein a été considéré aux USA comme le meilleur auteur de science-fiction de son époque. Un excellent raconteur d'histoire. 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :