• Noël

    La fête de la Nativité du Christ fut instituée par l'Eglise au IVè siècle pour rivaliser et remplacer une fête païenne célébrant à la même date le dieu soleil Mithra.
    Né en Perse et  implanté à Rome au 1er siècle avant notre ère, le culte de Mithra était si populaire que l'empereur Aurélien, en 274 après J-C, le déclara religion d'Etat : il fixa également au 25 décembre la fête du Sol Invictus (soleil invaincu)

    Pour imposer Noël, les Pères de l'Eglise furent amenés à reconnaître le 25 décembre comme celle de la nativité : " Il s'agissait avant tout de fournir aux convertis de fraîche date un motif de fierté qu'ils puissent célébré la tête haute ". A l'origine, la célébration de Noël devait se résumer à la messe de la Nativité car, comme l'exprimait un théologien vers 320, " nous célébrons ce jour non pour honorer le soleil comme les païens mais pour honorer le créateur du soleil ". 

    En 337, la fête de Noel pris sa place définitive dans le calendrier occidental.C'était d'ailleurs l'année du baptême de l'empereur Constantin qui unit Eglise et Etat, faisant du christianisme la religion officielle.

    Il apparaît aussi que les Gaulois, Germains et Scandinaves célébraient le solstice d'hiver.
    On observera encore que le mot Noël vient du latin natalis (se rapportant à la naissance du Christ). Pour certains toutefois, ce mot pourrait venir de nouvel, nouveau, nouvé, noué (en patois) rappelant qu'autrefois, la nouvelle année commençait au solstice d'hiver, aux environs de Noël.

    Le solstice d'hiver avait une grande importance aux yeux des Celtes. C'était en outre le moment de l'année où le monde des vivants et celui des morts communiquaient entre eux. En cette occasion, on faisait brûler une bûche en symbole du soleil renaissant. 

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :