• Les voix qui viennent de nulle part

     

     Les voix qui viennent de nulle part

    Dès qu'on s’efforce d'approcher de la manière le plus scientifique possible les phénomènes relevant de la parapsychologie, on essaie évidemment de les classer selon leurs caractéristiques propres et répétitives, pour les analyser avec toute la rigueur voulue.

    C'est la raison pour laquelle on a distingué clairaudience et clairvoyance.

    Sous ce dernier terme, un spécialiste des sciences parallèles, le professeur Joseph Banks Rhine, de l'université Duke en Caroline du Nord, entendait dans les années 1930

    Les voix qui viennent de nulle part

    Le pionnier de la parapsychologie scientifique intégrait alors, comme l'entend sa définition, sous l'appellation générale de clairvoyance, aussi bien la télépathie que l'exploration extra-sensorielle du passé, la voyance qui projette dans le futur et même la psychométrie ( faculté, assez rare, de pouvoir remonter la " mémoire " d'un objet ).

    Peu importe la manière dont se présente cette information. Elle peut être un phénomène purement intuitif, cette conviction profonde, telles qu'en connaissent souvent les grands sujets psi, que telle ou telle chose se passe à tel endroit, que telle ou telle personne appelle  au secours, qu'une autre est en train de mourir.

    Pas d'image cette fois mais une simple certitude qui s'impose à la conscience du sensitif, une impression forte qui n'a pas besoin de passer par le canal des sens pour être traduite.

    Les voix qui viennent de nulle part

    D'autres fois - il semblerait que ce soit le cas le plus fréquent - le voyant reçoit ce qu'il appelle un " cliché ". L'information s'impose alors à lui sous la forme d'un instantané photographique ou d'une séquence de cinéma, souvent d'ailleurs extrêmement fugitifs. Il voit littéralement.

    Cette espèce de perception extra-sensorielle est tellement répandue que, lors des entraînements très spéciaux que l'on propose à des sujets pour augmenter leurs facultés psi, on leur demande de créer, derrière leurs yeux clos, ce que les professionnels appellent un " écran mental ".

    Pour cela, ils imaginent une page blanche derrière les paupières, où à quelque niveau que ce soit de leur imaginaire, et c'est sur elle que viendra s'inscrire l'information en langage graphique, dessin ou plus rarement écriture.

    Les voix qui viennent de nulle part

    Mais il arrive aussi que la perception paranormal soit de nature auditive. Le sujet entend une voix lui dicter un message psi. Ce peut-être celle de l'être qui envoie l'information ( quelqu'un qui est en danger ou qui meurt, par exemple ) ou celle de l'agent émetteur quant ils'agit d'une expérience de laboratoire. Mais ce peut être tout aussi bien une voix off n'appartenant à personne, venue de nulle part. Une voix masculine ou féminine selon les cas, calme ou angoissée, lointaine ou extraordinairement présentes...

    Nous nous trouvons alors en présence du phénomène dit de clairaudience.

    Il n'a jamais été très bien porté, dans notre civilisation occidentale du moins, d'entendre des voix. Il est vrai que l'hallucination du sens auditif est médicalement l'une des plus fréquentes. Les clairaudients sont donc très vite taxés de dérangement mental. De ce fait, ils ont peut-être moins eu tendance à ce faire connaître que les autres sujets doués de pouvoirs paranormaux. Ce qui pourrait expliquer que cette faculté parapsychologique ait été moins étudiée que les autres.

    Les voix qui viennent de nulle part

    Après l'avoir incluse dans la clairvoyance en général, le professeur Rhine distinguait dès les années 1950, la clairaudience en tant que phénomène extra-sensoriel spécifique.
    Il écrit en 1957 :
    " Nous pouvons considérer, à la suite de nombreuses expériences et statistiques conduites dans le cadre de nos divers programmes d'études, que le fait de percevoir auditivement un message qui ne passe pas par les voies ordinaires de transmission sensorielles constitue une faculté spécifique de l'humain. Cette faculté se manifeste sans doute autant que les autres qui mettent en jeu des impressions sensorielles intérieurs relevant de la vue, de la tactilité ou de l'odorat. Ce qu'il n'est pas possible de déterminer, ce sont les raisons biologiques et psychiques pour lesquelles le message paranormal se traduit de l'une ou l'autre manière... "

    Mais bien avant lui, c'est un français, le célèbre astronome et spécialiste de l'au-delà Camille Flammarion, qui avait le premier étudié scientifiquement la clairaudience.

    Les voix qui viennent de nulle part

    Dès le début du siècle, dans l'immense moisson de témoignages qu'il a récoltée, il isole ceux dans lesquels le message est expressément lié à l'audition. Pour une vue d'ensemble de la question, on se reportera à ses ouvrages fondamentaux : La mort et son mystère et Après la mort, où les cas sont répertoriés avec une rigueur analytique qui n'a rien à envier aux protocoles des scientifiques d'aujourd'hui.

    Ainsi trouve-t-on le témoignage de Lady Eardley, une Anglaise de la haute société, à qui une expérience de clairaudience sauva incontestablement la vie. Flammarion a bien entendu vérifié toutes les données de l'affaire, qui fut par ailleurs l'objet d'une enquête de Myers, l'un des fondateurs de la fameuse Sociéty for Psychical Research.

    Lady Eardley relevait de maladie. Quand elle prenait son bain, elle avait l'habitude de fermer de l'intérieur la salle d'eau. Ce jour-là, elle fit comme à l'ordinaire...
    " Juste au moment d'entrer dans l'eau, j'entendis une voix qui me dit " ouvre la porte ! ". La voix était distincte, bien extérieure, et pourtant semblait venir en quelque sorte de moi-même. Je ne puis dire si c'était une voix d'homme ou de femme. Je fut étonnée et regardait autour de moi : naturellement il n'y avait personne. Une deuxième fois, j'entendis " Ouvre la porte " ; je commençais à avoir peur, me disant : je dois être malade ou folle, mais je ne me sentais pas mal. Je me décidais à ne plus y penser, et j'étais dans mon bain quand j'entendis une troisième fois - et je crois une quatrième fois - prononcer les mêmes mots. Je fis un bond, j'ouvris la porte et j'entrai dans mon bain. Comme j'y entrais, je m'évanouis et je tombai à plat dans l'eau..."

    Lady Eardley aurait eu dix fois le temps de se noyer si elle n'avait obéi à son étrange prémonition auditive. Sa femme de chambre se trouvait dans la pièce voisine ; elle entendit le corps tomber lourdement au fond de la baignoire et sauva Lady Eardley.

    Les voix qui viennent de nulle part

    Flammarion cite, entre autres, un deuxième cas de clairaudience, qu'il relève toujours dans les inépuisables Annales de la Society for Psychical Research.
    En juillet 1860, une locomotive déraille près d'Edimbourg, en Ecosse, et tue trois hommes. Elle aurait normalement dû faire une quatrième victime, une petite fille qui avait l'habitude de jouer, exactement à cette heure-là, à l'endroit fatidique. Sa mère l'y avait conduite comme d'habitude et revenait à la maison.

    " Quelques minutes après mon départ, témoignera-t-elle, j'entendis distinctement une voix intérieure me disant : " Envoie vers elle immédiatement ou il lui arrivera quelques chose d'épouvantable ! " Peu accoutumée à de telles interventions parapsychiques, la jeune femme pense qu'il s'agit d'une pure hallucination et poursuit sa route...

    " Cependant, un moment après, la même voix recommença à me parler avec des mots identiques, mais plus impérieusement. Je résistais encore, et je mis à l'épreuve mon imagination pour deviner ce qui aurait pu arriver à l'enfant..."  La petite pouvait être victime d'un chien enragé, d'une mauvaise chute, d'un personnage mal intentionné... Angoisse dénuées de tout fondement... Pourquoi cet après midi-là plutôt qu'un autre ? La mère s’efforce de songer à autre chose.

    " J'y parvins durant quelques instants, poursuit-elle, mais bientôt la voix renouvela l'insinuation avec les même mots : " Envoie vers elle immédiatement ou il lui arrivera quelque chose d'épouvantable ! " En même temps, je fut saisie d'un tremblement violent et d'une impression d'extrême terreur... J'ordonnai à la domestique d'aller chercher immédiatement ma fille, répétant automatiquement les mots de l'insinuation : " autrement il lui arrivera quelques chose
    d'épouvantable ! "

    La locomotive s'écrasa exactement sur les pierres où l'enfant était moins d'une heure auparavant...

    Les voix qui viennent de nulle part

    Ces cas ne concernent que des messages émanant de nulle part ; on ne peut pas mettre de visage sur cette voix mystérieuse. Mais toujours dans les inépuisables sources de Camille Flammarion, on trouve maints exemples de clairaudience avec " émetteur spécifique ", pour employer le jargon des parapsychologues actuels.

    Il s'agit souvent de personnes qui vont mourir ou qui sont déjà mortes. Les premières avertissent de l'état critique dans lequel elles se trouvent, les secondes " reviennent  de l'au-delà " porter quelques message qu'elles n'ont pas eu la possibilité d'exprimer de leur vivant. Ordinairement, le clairaudient n'est pas un médium mais un proche du défunt.

    A Constantine, en Algérie, à la fin du siècle dernier, une femme entend, à minuit, quelqu'un frapper à sa porte. Elle demande qui est là et immédiatement une voix lointaine, qu'elle reconnait être celle d'un cousin vivant en France, lui répond : " N'ayez pas peur. Je suis mort. Gardez tout ce que vous avez. Faites prier et priez pour moi. "

    Il arrive que la clairaudience se limite à un bruit coïncident avec un autre phénomène étrange, comme une horloge ou une montre qui s'arrête à la minute exacte de la mort. Aucun mot intelligible n'est alors prononcé.

    Ainsi, selon un exemple rapporté par le docteur Ostwalt, le 16 juin 1915, la mère d'un soldat est éveillée la nuit " par la perception de trois coups très nets et très vibrants frappés à la porte, " je répondis " Entrez ! " croyant au geste de ma femme de chambre qui me sert habituellement mon petit déjeuner vers 7 h ". Personne n'entre. Elle regarde sa montre ; elle marque 6 heures moins cinq et s'arrêtera inexplicablement à ce moment précis. Elle éprouve une sensation intense, à la fois bizarre et très inconfortable.

    " C'est étrange, dit-elle à son mari, je viens d'avoir une hallucination auditive : trois coups frappés à la porte, mais si rapides et si vivants qu'ils m'évoquent notre Henri. Il me semble que c'est lui me disant :
    " Maman chérie, je t'en prie, ne t'inquiète pas, je change de secteur, je suis heureux, tout va bien, mais je pars ! " "

    Les trois coups prémonitoires avaient été frappé exactement à l'instant où mourait le jeune soldat, à des centaines de kilomètres de là.

    Les voix qui viennent de nulle part

    Les exemples de ce genre se comptent par centaines. Parfois, c'est une voix seule. D'autres fois, des éléments secondaires viennent se greffer sur cette inexplicable sensation auditive. Ou bien encore, il s'agit de bruits banals qu'il faut simplement savoir interpréter, ou auxquels peuvent être reliées des sensations qui ne prêtent à aucun doute.

    Le phénomène de clairaudience est, en fait, tout aussi complexe dans ses incontournables caractéristiques que les autres manifestations parapsychologiques.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    kenull
    Samedi 11 Août 2012 à 21:24

    jai entendu des voix aussi une qui me disait par ex l'énergie est don de tout,mais ce nest pas avec les oreilles que je les entend,mais a linterieur de ma tête,et une autre me disant, pour conjurer un sort il faut jouer avec??bon voila jespere avoir une reponse un jour.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :