• Les boules de feu

     

    Les boules de feu

    ‎16 juin 1960 dans le ciel du Nevada, un avion-tanker effectue une mission de routine et traverse une couche de nuages : altitude 5 550 m. Le pilote se concentre sur ses instruments de vol. Soudain, une " boule de feu " jaune blanc grosse d'une cinquantaine de centimètres, entre silencieusement dans l'appareil en traversant le pare-brise Elle passe ensuite entre le siège du pilote et celui du copilote, dépasse le navigateur et le mécanicien et s'engouffre dans la carlingue.
      
    Immédiatement le pilote pense à un éclair. Il a déjà été touché deux fois par ceux-ci et il sait qu'une explosion est imminente.  Stupéfaction générale interrompue par la voix excitée du mécanicien de soute qui dit avoir vu une boule de feu a traversé  en roulant la soute à carburant et est sortie sur l'aile droite avant de disparaître dans la nuit. 
     

    Les boules de feu

     
    Ce compte rendu d'une apparition de boule de feu est remarquable par sa précision autant que par la qualité des témoins. Face à un tel phénomène, la science reste muette. Quand elle ne met pas tout simplement en doute la réalité des boules de feu : pour de nombreux scientifiques, " ce qui ne pas s'expliquer n'existe pas... "
     
    Et pourtant, c'est par de tels raisonnements que, pendant des années, la chute de météorites sur la Terre a été considérée comme le fruit de vieilles superstitions paysannes. On allait même jusqu'à faire disparaître les " pierres tombées du ciel " que les témoins pouvaient ramasser. Il faudra des siècles pour faire admettre leur existence.
     

    Les boules de feu

     
     
    En 1880, un grand nombre de ces boules apparaissent en France, après une série de tornades. La discussion éclate à l'académie des sciences. Les témoignages abondent : les boules de feu sont entrées dans les maisons par la cheminée et elles ont fait des trous ronds dans les fenêtres en repartant. Pour les académiciens, il ne peut s'agir que d'illusions d'optique.
     
    Les boules de feu sont pourtant dignes de quitter le secret des témoignages de sorcellerie pour être livrées à l'investigation scientifique.
    Elles posent aux chercheurs une énigme redoutable dont la solution devrait déboucher sur une meilleure compréhension des phénomènes électromagnétiques terrestres 
     

    Les boules de feu

     
    En 1967, le chimiste russe M.T. Dimitriev campe sur les rives du fleuve Onega, en Sibérie. Il voit soudain un éclair de lumière. Au-dessus de l'eau, une boule apparaît. Ce jour-là un peu de vent souffle. La boule de feu n'y est pas sensible : elle plane doucement au-dessus de la surface du fleuve. Le chimiste l'entend craquer et siffler. Puis elle passe au-dessus de sa tête et revient vers la rive, où elle paraît se fixer pendant une trentaine de secondes. Elle disparaît enfin en rebondissant comme une boule de billard, crachant d'arbre en arbre des étincelles et laissant derrière elle une traînée de fumée bleuâtre.
     
     Généralement, elles surviennent après un orage ou après des éclairs. Leur forme est plutôt sphérique, mais, parfois, en forme de poire. Leurs grosseurs est variable : de  10 cm à 1 m selon les témoignages. Leur éclat est toujours très intense. Leur couleur passe du rouge au jaune-blanc très pâle.
     
    Elles apparaissent aux témoins pendant un laps de temps qui varie de une seconde à une minute et disparaissent soit silencieusement soit avec une petite explosion qui impressionne toujours les témoins.

    Les boules de feu
     
    Un des plus célèbres témoignages sur l'apparition d'une boule de feu a été fait en 1936, par un correspondant du Daily Mail britannique. Pendant un orage, il a vu une boule rouge incandescente, de la taille d'une orange, descendre du ciel pour venir toucher sa maison, couper les fils du téléphone, brûler le montant des fenêtres et finir par disparaître dans un baquet d'eau...  L'eau du baquet est d'ailleurs immédiatement entrée en ébullition : une fois refroidie, l'eau ne cachait plus rien !
     
    Sur la fréquence du phénomène, une enquête de la N.A.S.A auprès de quatre mille de ses employés a donné des résultats stupéfiants : un très grand nombre d'entre eux en avaient vu. On s'accorde aujourd'hui à penser que les boules de feu sont à peu près aussi fréquentes que les grands éclats d'orage.
     
    D'après un témoignage, on a noté qu'une boule de feu grosse d'une soixantaine de centimètres a creusé une tranchée longue de 90 m et profonde de 1 m dans un terrain meuble situé près d'une rivière.
    La même boule a ensuite entamé le lit d'une rivière sur près de 20 m...
    Normalement, pour accomplir un tel travail, il faudrait développer une puissance colossale.
     
    De tel exemple ont incité certains chercheur à parler de " réaction atomique " à propos des boules de feu. Aucune radioactivité ne s'est pourtant manifestée après de tel phénomènes.
     

    Les boules de feu

     
    Une autre apparition toujours aussi caractéristique, le 8 août 1975, en Angleterre, après un violent orage, une ménagère voit une boule de feu s'engouffrer dans sa cuisine, planer au-dessus de sa tête en émettant un bruit bizarre, et fondre sur elle sans qu'elle puisse l'éviter. Elle a expliqué
    " La boule à semblé me toucher au-dessus de la ceinture et je l'ai écartée d'un geste automatique. Là où j'ai été en contacte avec elle, ma peau a rougi et enflé. J'avais l'impression que mon alliance brûlait mon doigt. "
    La boule a finalement disparu en explosant, brûlant d'éclats minuscules la jupe de la ménagère.

     A phénomène étrange, hypothèse encore plus étrange : pour plusieurs chercheurs, les boules de feu seraient dues à de minuscules particules d'antimatière , qui proviendraient de météorites dissoutes dans la haute atmosphère. Les orages feraient en quelque sorte, fonction d'aspirateurs géants qui "avaleraient" les particules et les poussières d'antimatière. Au contacte de la matière ordinaire, l'antimatière se détruirait en libérant une énergie inconnue : les boules de feu.....

     Une des théories récentes du modèle chimique explique que, puisque les boules de feu apparaissent en général pendant un violent orage, un impact de foudre a lieu. En frappant le sol, il vaporise des particules de silicium en train de brûler, d’oxygène et de carbone qui s’associe entre elles pour former de longues chaines. Ces filaments qui brûlent lentement ont tendance à se replier sur eux-mêmes pour former des boules. Celles-ci peuvent alors former une sphère qui va lentement s’oxyder à l’air.


    Les boules de feu

    Au VIè siècle, le jour de la consécration d'une nouvelle chapelle par Grégoire de Tours, une boule de feu a semé la panique parmi les fidèles en procession autour du monument. Prudent, Grégoire de Tours a décidé qu'il s'agissait d'un " miracle " envoyé par Dieu pour mieux bénir l'église...

    Aujourd'hui, de nombreux miracles ont été expliqué par la science. Pas tous cependant : les boules de feu attendent encore la théorie qui rendra rationnellement compte des raisons de leur mystérieuse existence.

    Témoignages :

    Dédée Di Cioccio-Geoffray Quand j'étais enfant, un soir d'août, il faisait très chaud et l'orage grondait, la fenêtre de la pièce où nous dînions était grande ouverte. Une boule de feu de la grosseur d'une orange est entrée, à fait le tour de la pièce et, heureusement, est ressortie. Nous avons tous crié en la voyant et ça nous a marqués à vie. On en parle d'ailleurs très souvent...

    Marie Fontaine J'ai été témoin, avec tous les membres de ma petite famille, d'un tel phénomène, il y a quelques années. La boule n'est pas entrée dans la maison, elle est tombée dans la rue à quelques mètres à peine de nous. Nous étions en train de regarder par les fenêtres un orage qui approchait... Le bruit et la violente luminosité nous ont tétanisés pendant quelques secondes, on s'en souviendra toujours. Quasiment tous nos appareils électriques (télé, ordinateur, radio, système hi-fi...) ont lâché à la suite de ce phénomène.

                                                                                Extrait de " Inexpliqué " 1981

     

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    pelleas
    Lundi 16 Juin 2014 à 04:44

    jai eu une boule de feu qui a tourner longuement autour de ma tete de haut en bas et diminueait de grosseur zau fur et a mesure, grand bien etre sur le visage

    2
    Serge87
    Lundi 6 Mars à 16:51

    J’ai toujours été très proche de mon enfant et depuis que mon garçon était petit, ils nous arrivaient de parler de la mort et plus particulièrement de la mienne. Lors de nos discussions, je lui avais promis que lors de mon « départ » dans l’autre monde je viendrais le voir sous forme d’un oiseau et que sans nul doute il me reconnaitrait, nous avons beaucoup ri. Malheureusement mon fils est décédé le 29 mars 2016 dans un accident de voiture, il avait 27 ans, c’était je vous l’assure une très belle personne. Après son décès, au funérarium, nous avions pris l’habitude avec sa maman de l’accompagner jusqu’à 2 heures du matin. Une nuit avant de rentrer chez nous j’ai demandé, front contre front, à mon bébé de m’envoyer un message pour me dire qu’il était bien. Nous quittons le funérarium, nous habitons à 20 kilomètres, Il est près de 3 heures du matin, il fait très froid, nous sommes en voiture en pleine campagne quand soudain nous avons vu, ma compagne et moi-même, traverser à 20 mètres devant notre véhicule une boule de feu de la taille d’un gros ballon de foot. Cette boule a traversée horizontalement au-dessus de la route (moins de 10 mètres de hauteur), assez doucement et elle s’est écrasée dans un champ sur notre droite. La stupeur a été tellement forte que je n’ai pas songé un instant à m’arrêter pour voir le lieu de l’atterrissage.

    J’étais le type le plus hermétique de la terre à ce genre d’histoire et maintenant je sais qu’il y a une suite, je remercie mon enfant de son message  et je le partage avec tous.

    3
    Mardi 7 Mars à 12:29

    Merci de votre témoignage. C'est très émouvant. 

      • Serge87
        Mardi 20 Juin à 17:13

        Je ne sais si les personnes qui liront ce message me croiront

        mais je vous assure que cela est la plus stricte vérité et de plus nous étions deux à voir ce phénomène,

        depuis je regarde le monde différemment.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :