• Les Astronomes du roi Minos

     

    Dans notre enquête sur les constellations, nous pouvons maintenant répondre aux trois questions suivantes :
     
    Quand : vers 2 300 avant notre ère
    : 36" de latitude nord
    Pourquoi : pour guider les marins

    Il reste une question : qui ? A cela, quatre réponses possibles :
    les Phéniciens, les Égyptiens, les Babyloniens ou les Minoens.

    Les Astronomes du roi Minos

    Les phéniciens ? L'histoire a retenu leur prouesses maritimes et nous avons vu qu'Aratos leur rend hommage dans les premières pages des Phénomènes. Cependant, bien que la latitude de la Phénicie ( l'actuel Liban ) soit correcte, on ne peut retenir l'hypothèse phénicienne.
    La mythologie des Phéniciens n'est pas celle des constellations. Les villes de Tyr, de Sidon et de Biblos connurent leur apogée
    entre 1 500 et 500 avant notre ère. Les phéniciens ont utilisé les constellations mais ne les ont pas dénommées.

    L'hypothèse égyptienne maintenant : la date peut correspondre.
    Dès 2 800 avant notre ère, les prêtres égyptiens élaborent de brillantes théories mathématiques, bâtissent des monuments prodigieux et étudient attentivement les cieux.

    Les Astronomes du roi Minos

    On a retrouvé dans le temple de Dendérah, un monument représentant les constellations ( voir photo plus haut ). Quelques figures zodiacales coïncident avec celles décrites par Aratos, mais les autres sont différentes : on en trouve un crocodile à la place de la Grande Ourse, ainsi qu'un singe et un hippopotame.

    Et puisque la latitude ne correspond pas, il semble que les prêtres égyptiens aient transmis le savoir astronomique repris par Aratos, mais ne l'aient pas découvert.

    Les Astronomes du roi Minos

    La civilisation babylonienne domina le IIè et le Ier millénaire avant notre ère. Les peuples de Mésopotamie adoraient le dieu Marduk.
    Ce dieu tout puissant avait donné aux autres dieux des demeures dans les constellations. Les mages babyloniens étudièrent le mouvement complexe des planètes, du Soleil et de la Lune dans les constellations du zodiaque et établirent tout un système de loi et de prévisions complexes.


     Dans les ruines babyloniennes ont été retrouvées des tablettes d'argile où sont inscrites des listes d'étoiles et leurs positions. Beaucoup de nom nous sont familiers : le Taureau, les Gémeaux, le Scorpion, le Sagittaire...
    Toutefois, à la place du cygne, de la lyre et du chariot, on trouve une panthère, une chèvre et un bol. Le philologue Robert Brown a établi une liste des principales constellations babylonienne utilisées de 2 500 à 500 avant notre ère. Les figures mythiques représentées sont essentiellement les mêmes que celles que nous connaissons. Il confronta ces données avec le poème d'Aratos. Tout coïncidait pour l'année 2084... sauf la position de la constellation d'Orion. Avons nous donc enfin trouvé le peuple qui qualifia les constellations ?

    Les Astronomes du roi Minos

    Deux mille ans avant notre ére, les peuples de l'Euphrate concevaient donc un système de constéllations similaire à celui que décrit Aratos.
    D'autre part, les mythologies babyloniennes et grecques présentent d'indéniables points communs, et le nord de la Mésopotamie se trouve à la latitude de 3°. Nous savons aussi que les babyloniens savaient se diriger sur les mers : toutefois leurs bateaux sillonnaient des mers de latitude plus équatoriale que celle dont il est fait mention dans les Phénomènes, ce qui nous force à considérer l'hypothèse babylonienne...

    Il reste une dernière solution possible : les Minoens.

    Les Astronomes du roi Minos

    Les historiens ne font que découvrir ce peuple fascinant dont nous parlent les légendes grecques. Une des plus célèbres est celle de Thésée et du Minotaure. Ce monstre moitié homme et moitié taureau était le fils de Pasiphaé, la femme du roi Minos, et d'un taureau. Sous le palais de Knossos, il errait sans fin, prisonnier du labyrinthe construit par Dédale.
    Grâce au fil d'Ariane, Thésée le trouva et le tua.

    Les Astronomes du roi Minos

    Dès le Vè siècle avant notre ère, l'écrivain grec Thucydides s'était intéressé aux Minoens : " Le roi Minos, raconte-t-il, possédait une flotte puissante. Il colonisa les cyclades et y installa ses fils comme gouverneurs. "

    Ce n'est qu'au début de ce siècle que les fouilles d'Arthur Evans prouvèrent que ce peuple avait bien existé.

    L'île de crête était très hospitalière. De belles forêts couvraient les collines et la terre était fertile. Il y avait des vignes et des oliviers en abondance, ainsi que de riches pâturages. Les eaux qui entouraient l'île regorgeait de poissons. Le commerce était florissant. Deux mille ans avant notre ère, les bateaux crétois emmenaient des cargaisons de vin, d'huile, d'argent, des bijoux et des poteries vers l'Egypte, la Syrie, la Palestine et la Grèce, ainsi que vers la Mésopotamie. Les Minoens colonisèrent également les îles du pourtour de la Grèce.

    Les Astronomes du roi Minos

    Grâce aux fouilles d'Evans et à d'autres archéologues, on sait maintenant que, vers 1 700 avant notre ère, un tremblement de terre secoua violemment l'île, détruisant habitations et palais. Suivit alors une période de reconstruction où architectes, artisans et artistes crétois donnèrent toute la mesure de leur talent. trois siècles et demi plus tard, la civilisation crétoise était à son apogée lorsque survint une catastrophe sans précédent. Des secousses sismiques, le feu et un raz de marée anéantirent l'île et ses habitants.

    Le peuple crétois peut parfaitement avoir " invente " les constellations.
    La date est correcte. L'empire maritime minoen était en pleine expansion entre 3000 et 2000. La latitude est exacte. La Crète se trouve entre 35 et 36° de latitude nord. Plus déterminant encore : l'hypothèse minoenne permet de résoudre l'énigme du globe d'Eudoxe.

    Les Astronomes du roi Minos

    On se souvient que ce globe ramené d'Egypte présentait un décalage de deux mille ans. La cause ne se trouve-t-elle pas dans la catastrophe qui, vers 1450 avant J-C, détruisit la civilisation qui le conçut, c'est-à-dire la civilisation minoenne ?

                                                                                 Extrait de " Inexpliqué " 1981


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :