• Le cauchemar

    Le cauchemar

     

    Le cauchemar, dont le nom est apparu au XVè siècle, est un démon malfaisant venant tourmenter les humains durant leur sommeil en leur inspirant des terreurs nocturnes irraisonnées et en provoquant des oppressions, des étouffements et des suffocations.

    Le mot lui-même vient de cauchemare ou quauquemare, forme de l'ancien français chaucher (peser) ou du picard cauquer (fouler, presser) et du néerlandais mare (fantôme), ce qui renforce cette idée d'un esprit venant physiquement peser sur sa victime. En latin, le cauchemar est nommé phantasma, qui a donné en français "fantôme" et "fantasme".

    Les "chauche-mares" ou "cauche-mares" sont parfois assimilés à des sorcières, des fantômes, des démons incubes ou succubes, à la mort elle-même, ou encore à des lutins mal intentionnés que l'on soupçonne de venir s'assoir sur la poitrine des dormeurs. 

    En Auvergne, il s'agit d'une bête appelée le betsoutu. En Italie, dans les Abruzzes, le cauchemar prend l'apparence d'un chat noir.

    Le cauchemar est " un esprit diabolique qui passe par le trou de serrure et vient se jeter sur vous quand vous dormez, si vous êtes couché sur le dos. Il est connu sous le nom de chauco-vieillo ;il monte sur le lit par les pieds et se fait un malin plaisir de vous étouffer. Si cependant vous avez la force et le courage de le saisir au corps, vous pourriez peut-être l'étrangler ; mais, d'un autre côté, il est si doux moelleux au toucher qu'ordinairement il vous échappe et s'en va, en vous disant des sottises "

    Le cauchemar

    Collin de Plancy précise : " On appelle ainsi un embarra de poitrine, une oppression et une difficulté de respirer qui surviennent pendant le sommeil, causent des rêves fatiguant, et ne cesse que quand on se réveille. On ne savait pas trop, au XVè siècle, ce que c'était que le cauchemar, qu'on appelait aussi Chaude-poulet. On en fit un monstre ; c'était un moyen prompt de résoudre la difficulté. les uns voyaient dans cet accident une sorcière ou un spectre qui pressait le ventre des gens endormis, leur dérobait la parole et la respiration, les empêchait de crier et de s'éveiller, pour demander du secours. " 

    La terrifiante Mahr

    Dans les pays scandinave, le cauchemar est une sorcière baptisée Mahr, dont la visite précède souvent la mort. Un récit du Xè siècle met en scène le roi Vanlandi qui, après avoir épousé Drifa en Finlande, lui promet de revenir dans un délai de trois ans avant de rentrer chez lui à Uppsala. Mais dix années plus tard, le roi n'est toujours pas de retour. Drifa fait alors appel à la magicienne Huld, souveraine du peuple féérique des huldres, qui lance contre Vanlandi un sortilège mortel. Le roi se trouve saisi d'un sommeil magique, dont il s'éveille en sursaut, en criant que la Mahr est en train de le piétiner. Ses gardes accourent, mais il est trop tard. la cruelle Mahr écrase les jambes du roi, empoigne sa tête et le tue.

    Cauchemar et indigestion

    Au XVIè siècle, Ambroise Paré indique dans Des monstres et prodiges la meilleure façon de se garder du cauchemar, qu'il nomme "chauche-poulet" : " La cause est le plus souvent pour avoir bu et mangé viandes par trop vaporeuses, qui ont causé une crudit, desquelles se sont élevées au cerveau grosses vapeurs qui remplissent ses ventricules à raison de quoi la faculté animal qui fait sentir et mouvoir est empêchée de reluire par les nerfs, dont s'ensuit une suffocation imaginaire, par la liaison qui se fait tant u diaphragme qu'aux poumons et aux autres parties de la respiration. Et alors la voix est empêchée, tellement que si peu qu'il leur en demeure, c'est en geignant et balbutiant, et requérant aide et secours, s'ils pouvaient parler "

    Le cauchemar

    Comment s'en débarrasser ?

    Pour chasser le cauchemar, il faut s'endormir les bras croisés sur la poitrine, ouvrir un couteau près du lit, placer un fer à cheval sous l'oreiller, ou réciter trois fois de suite la formule suivante : Je me coucherai et je dormirai en paix, car Toi seul, ô Eternel, me feras habiller en assurance. Ainsi soit-il. " On peut aussi s'asperger d'eau bénite avant de se coucjer, ou bien conserver dans sa chambre les cierge de la chandeleur ou les branches bénites des Rameaux. 
    Une autre méthode, valable pour la plupart des esprits dont on veut se débarrasser, consiste à placer près du lit et dans quelques récipient en équilibre instable des pois, des lentilles, du millet ou tout autre type de graine ou de légume sec. Le cauchemar Chauce-poulet, Chaufaton et autre Chaude-mare sera obligé de ramasser et de compter une à une les graines, les lentilles ou les pois, ce qui lui prendra une bonne partie de la nuit. En outre, cette besogne est si monotone et si ennuyeuse que, écœuré, il risque fort de ne jamais revenir.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :