• L'Atlantide, une légende ?*

    Mystérieuse et insaisissable Atlantide... Cette fois, se sont James Cameron et Simcha Jacobovici qui s'y collent. Rien de moins. Les explorateurs/producteurs/réalisateurs d'avertir : ne surtout pas confondre entre sa "version hollywoodienne" et la toute première source historique à en faire mention, l'auguste Platon. Salutaire ! Car cette source est on ne peut plus formelle : ce que nous ayons l'habitude d'appeler "Atlantide" était en réalité une grande civilisation - mère de toutes les autres ? - qui s'étendait depuis le milieu de l'océan Atlantique jusqu'à l'Europe, en passant par des portions de l'Afrique. Le Philosophe décrit une culture dans sa globalité et non simplement une ville. Ici résidait la subtilité ! Le centre névralgique de ce véritable empire était une immense cité portuaire aux richesses incroyables et aux techniques avancées avec, en son centre, un temple spectaculaire dédié à Poséidon, le jeune dieu de la mer.

    La civilisation Atlante aurait soudainement pris fin, se serait écroulée, suite à la destruction de sa capitale "Atlantis", par un cataclysme soudain et ravageur. Impossible ? Imaginez un instant que la presqu'île de Manhattan subisse un jour le même sort. Dans des milliers d'années, les archéologues seraient en mesure d'identifier certains éléments qui constituaient son ossature sans pour autant trouver Big Apple... En utilisant Platon comme guide, mais aussi des photographies spatiales et autres radars à pénétration de sol, Cameron et Jacobovici ont tenté de faire ressurgir la civilisation disparue en se rapprochant de sa capitale. Un pari réussi ? Tandis que nous recherchions, depuis fort longtemps, un seul site sous-marin, nos explorateurs bousculent les certitudes et révolutionnent l'idée que nous nous faisons de l'Atlantide.

    L'Atlantide, une légende ?

    Les preuves matérielles sont là, sans équivoque. Mises bout à bout, elles démontrent qu'il y a environ 5 000 ans, une culture unifiée par des symboles, des dessins, des scripts, des temples, etc., s'est répandue de Malte à la Sardaigne et bien au-delà. Son épicentre se trouvait dans le sud de l'Espagne, juste à l'ouest du détroit de Gibraltar (les fameuses "Colonnes d'Hercule" évoquées par Platon). Les Açores semble-t-il, auraient pu faire partie intégrante de cet empire. Ainsi, des territoires attribués aux "Minoens" aux "Phéniciens" et à d'autres peuplades sans nom tout aussi énigmatiques, appartenaient, selon le professeur Richard Freund, archéologue à l'université de Christopher Newport, à une seule et même culture : celle des Atlantes. "Juste à l'ouest du détroit de Gibraltar", donc, se trouvait Atlantis, son illustre et grandiose capitale. Où pourrait-on la situer exactement ? Et sous quel nom est-elle restée dans les mémoires ? 

    Cameron et Jacobovici pensent tenir leur suspect : Tartessos. D'après l'archéologue, historien et philosophe allemand Adolf Schulten, cette ville "fantôme" s'élevait dans une sorte d'île qu'enfermaient les deux bras du fleuve espagnol Guadalquivir, dont l'un a aujourd'hui disparu, avant de se jeter dans l'Atlantique. Schulten :

    " Tartessos fut pendant pendant longtemps la capitale d'un vaste Etat qui s'étendait sur les deux mers, depuis l'embouchure de la Guadiana jusque vers le cap La Nao, et était limité au nord par la Sierra Morena. Cet Etat était gouverné par les rois : Anacréon  et Hérodote mentionnent un certain Arganthonios, qui aurait régné et vécu au-delà des vraisemblances. L'agriculture et l'élevage prospéraient . Les bateaux des pêcheurs, dans le grand port, aux vaisseaux de navigateurs qui revenaient du Nord, rapportant l'étain, peut-être aussi l'ambre qui visitaient sans doute encore d'autres parages, sur l'Océan et la Méditerranée. Tartessos, au débouché d'un fleuve, en avant d'une riche contrée au carrefour de routes maritimes importantes, avait probablement une situation comparable à cele d'Alexandrie et de Marseille. " 

    Certainement bien plus si la théorie de Cameron/Jacobovici est exacte. Les recherches continuent !    

     

     

     

       


  • Commentaires

    1
    Vendredi 26 Mars à 17:44

    Migration vers mon nouveau site

    Merci à tous de m'avoir suivi sur ce site.

    Un nouveau site est dorénavant à votre disposition "L'Antre de la curiosité" dans lequel vous pourrez suivre toutes les publications de ce blog ainsi que de nombreuse autres à venir. Il vous suffira d'aller dans "Errance mystérieuse" pour tout ce qui concerne le mystère. Pour les amateurs de littératures, je vous propose "Errance littéraire" avec déjà plusieurs centaines de critiques. Je n'oublie pas les amateurs de musique avec "Errance musical" actuellement en préparation. Comme je suis curieux de tout, je vous livre également mes coups de cœur dans "Vagabondage". N'hésitez pas a vous y abonné et d'en parler autour de vous. Une nouvelle aventure commence. Je vous y attend avec impatience 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :