• Italo Calvino - Le vicomte pourfendu

     

    Au cours d’une bataille contre les Turcs, Médard de Terralba, chevalier génois, est coupé en deux par un boulet de canon. Ses deux moitiés continuent de vivre séparément, l’une faisant le bien, l’autre mutilant tout sur son passage...

    **********

    Le vicomte pourfendu

    Depuis son horrible blessure, acquise pendant la guerre avec les Turcs, le vicomte Médard de Terralba est animé d'une furie pourfendeuse. A son image, il coupe en deux tout ce qui croise son chemin. Par ce geste barbare, il fait oeuvre bienfaisante, estimant que la moitié restante est « mille fois plus profonde et précieuse que la partie perdue » . Mais bientôt, certains témoignent avoir vu celui qui sème le mal partout agir avec bonté, puis revenir à ses anciens penchant. Seule  la jeune bergère dont il est amoureux est la seule à avoir compris la double nature de Médard.

    Tout comme le docteur Jekyll et Mister Hyde, Italo Calvvino traite du bien et du mal qui se cache en chacun d'entre nous, les deux cohabitant au sein du même corps. L'homme possède en lui le bien et le mal qui l'équilibre, l'un n'allant pas sans l'autre : c'est ainsi que le "mauvais vicomte" récolte la haine des villageois pour sa méchanceté et son injustice, tandis que l'autre moitié crée des tensions. L'homme n'est ni blanc, ni noir, il est gris. Il est capable de bonté comme de cruauté et il faut apprendre à maîtriser les deux pour vivre réellement heureux et en accord avec le reste du monde. 

    Italo Calvino - Le vicomte pourfendu

    Un conte philosophique et poétique dont l'humour n'est pas absent.
    Le fantastique et le merveilleux sont omniprésent. Un monde imaginaire de Calvino où des doigts coupés indiquent la route à suivre, où les lépreux vivent heureux et pourtant tout cela a les couleurs du réel.

    L'écriture est légère et grave à la fois, le rythme est rapide, on va vite au cœur du sujet. Un petit livre qui tout comme Stevenson avec son Docteur Jekyll et Mister Hyde fait mouche et nous fait réfléchir sur notre dualité

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :